Pilote avec moto Beta Alp4.0 essais off-road

Essai Beta Alp 4.0 2024 : le petit trail prêt pour toutes les aventures

1 Commentaire

Aujourd'hui, nous partons à la découverte des routes et des chemins gersois en compagnie d'une moto atypique : la Beta Alp 4.0 ! Cette moto, conçue par Beta il y a plus de 10 ans, a connu un franc succès à sa sortie. Remaniée, il y a quelques mois, on va essayer de voir si ce concept de Alp est encore pertinent aujourd'hui.

Le concept Beta Alp

À l'origine, le concept de l'Alp visait à transformer une moto de trial en une machine plus adaptée à un usage quotidien, capable de rouler aussi bien sur le bitume que sur les chemins de terre. En d'autres termes, une moto tout-terrain performante sur les petites routes comme en balade off-road.

Ce concept a rapidement séduit de nombreux motards, élevant la Alp au rang de moto culte, personnalisée et utilisée quotidiennement par ses fans. Lorsque Betamotor a annoncé l'arrêt de la production de l'Alp 400 il y a deux ans, ce fut un coup dur pour ses adeptes. Cependant, la marque toscane a répondu aux fans du modèle en dévoilant une version entièrement remaniée : l'Alp 4.0 nouvelle génération.

Toujours équipée de roues de 21 pouces à l’avant et de 18 pouces à l’arrière, l’Alp 4.0 revient en 2024 avec un nouveau moteur de 350 cm³, développé avec Tayo Motorcycles pour répondre aux normes Euro5. Ce moteur quatre temps s'intègre dans un cadre en acier tubulaire classique, avec des suspensions à grands débattements. L’Alp 4.0 est également dotée de freins Nissin avec ABS à l’avant.

En plus du moteur et de l'esthétique complètement revus, la nouvelle Alp 2024 dispose d'un amortisseur R16V réglable en précharge et d'une fourche de 43 mm avec un débattement de 185 mm. Le réservoir d'essence a une capacité de 11 litres.

Sur le papier, Beta annonce une puissance de 35 chevaux pour ce 350 cm³. Avec un poids de "seulement" 140 kg à vide, la Alp semble offrir un rapport poids/puissance modeste. Bien que ses performances paraissent modestes comparées à celles des motos d'enduro, la Beta Alp est plus proche en gabarit d'un petit trail, et les chiffres ne font pas tout.

Bref, après cette revue des caractéristiques techniques, il est temps de monter en selle et de découvrir comment se comporte la nouvelle Beta Alp 4.0 !

Position de conduite

Avec une selle basse (865 mm) et des repose-pieds relativement hauts, la Beta Alp 4.0 est plutôt conçue pour les moyens et petits gabarits. Le guidon, bien choisi, est assez haut en position assise, rend la conduite agréable. Cependant, avec cette selle basse et le guidon haut, les changements de direction peuvent être un peu lents dans les virages très serrés, surtout en tout-terrain (moins perceptible sur la route).

Pour partir à la découverte des petites routes de campagne, la Beta sera la compagne idéale

Malgré cela, la moto est très agile, ce qui facilite les changements d'angle et rend la conduite plaisante. En position debout, la conduite reste confortable, même si la largeur de la moto se fait sentir. Personnellement, avec mes 1,80 m, j'aurais préféré un guidon un peu plus haut (ou des cales pied plus bas, mais là ça aurait touché dans les ornières). Toutefois, même avec ce guidon, la triangulation repose-pieds/selle/guidon est bien adaptée pour la plupart des motards.

 

Une Alp 4.0 joueuse, facile et compacte 

La Beta Alp 4.0 est une moto compacte, incroyablement agile et facile à piloter. Cette combinaison entre légèreté et agilité procure un réel plaisir de conduite, quel que soit votre niveau de compétence en deux roues. Revers de la médaille de cette compacité, c'est l'absence de protections au vent qui ne la rend pas très confortable lors de longues virées sur route à haute vitesse (on "prend le vent"). Mais attention, ce n'est pas une moto conçue et imaginée pour avaler les kilomètres sur les grandes routes. Pour faire ça, on lui préférera probablement un gros trail.

sabot BETA alp 2024 campagneOn est allé se mettre au vert au guidon de l'Alp 4.0

Son terrain de jeux privilégié, ce sont vraiment les routes sinueuses, ou elle file d'un virage à l'autre sans forcer et où elle pourra rivaliser avec de plus grosses bécanes (en tout cas la Alp demandera moins d'effort et de technique de pilotage). Avec son centre de gravité bas, son poids réduit, sa petite taille et son (presque) absence d'inertie, c'est une moto joueuse est bien plus facile à faire virer ou à ralentir qu'une grosse cylindrée type trail/adventure.

moto trail Beta Alp 40 route 2Sur les petites routes de campagne ou de montagne et même en ville, la Alp tirera son épingle du jeu, grâce à son petit gabarit et une maniabilité incomparable

Avec ses 35 cV, je pensais que j'aurais entre les jambes une moto pataude et mollassonne, mais il n'en est rien. La Alp se révèle bien plus vive que je ne pouvais imaginer. Comme elle ne pèse que 140kg, les reprises sont vraiment correctes et quand on veut relancer en sortie de virage, le "petit" 350 cc répond à la moindre sollicitation, sans pour autant vous arracher les bras. 

De plus, son châssis est bien secondé par un frein avant Nissin progressif et puissant. En résumé, avec sa position de conduite naturelle et sa facilité de pilotage, la Alp inspirent la confiance. La hauteur de selle réduite assure un centre de gravité bas, gage de cette agilité exceptionnelle en virage.

moto trail Beta Alp 4 2024 essaiAvec son look original, sa taille compacte et le bruit feutré de son échappement, la Alp a attiré le regard des promeneurs. 

Motorisation : douceur au rendez-vous

La motorisation de la Beta Alp 4.0 est tout en rondeur. Contrairement au caractère rugueux d'une 350 cm³ enduro (pour les non-initiés), ce moteur Tayo avec ses 35cv en est l'opposé, car il se distingue par une extrême douceur. Cette motorisation ne vous prendra pas en défaut avec des réactions trop vives. Caractère particulièrement appréciable pour les conditions d'adhérence limitées (comme en tout-terrain ou routes mouillées) où une réactivité excessive aurait pu être problématique à gérer.

moto trail Beta Alp 40 enduro

En action, les 35cv associés aux 140 kg de la Alp sont parfaitement calibrés et largement suffisant pour s'amuser sans prendre de risques. En outre, comme le 350 dispose d'une allonge correcte, il offre une réserve de puissance pour les dépassements ou les relances en sortie de virage.  Autre point positif, en plus de disposer d'une motorisation bien adaptée au petit gabarit de la moto, le bruit de l'échappement est vraiment discret. En comparaison, une moto 100% d'enduro, est plus bruyante et moins discrète.

Après avoir parcouru (avec le sourire) quelques kilomètres de routes sinueuses dans la campagne gersoise, on peut maintenant découvrir de nouveaux horizons en s'aventurant hors des routes goudronnées et voir si la Alp est aussi à l'aise en tout-terrain.

Aussi à l'aise sur le bitume que dans les chemins

Dès les premiers tours de roues dans les chemins, on a la sensation que rien ne semble pouvoir arrêter cette Alp. Les kilomètres de chemins (type pistes) plus ou moins défoncés, défilent sans forcer, tout semble sous contrôle. Elle affronte sans réelles difficultés, les kilomètres de chemins plus ou moins accidenté, avec un confort, une agilité et une maniabilité remarquables. La selle XXL de la Alp n'a rien à voir en termes de confort avec une selle d'une moto enduro souvent très dure et participe aussi à ce confort (revers de la médaille, ça n'incite pas trop à se lever pour voir loin).

La boîte de vitesses dispose de rapports plutôt courts, (boite à 6 rapports) ce qui aide bien aussi dans les évolutions tout-terrain (avec la map off-road-enclenchée).  La réponse à l'accélération est douce, mais suffisamment réactive pour franchir les petites grimpettes sans trop se poser de questions. Après ne rêvez pas, je parle bien de passer de petites et moyennes grimpettes, n'allez pas vous prendre Lettenbichler et tenter d'énormes trucs type ErzbergRodeo ! Oubliez le franchissement, ce n'est pas une moto pour faire du hard ! 

beta alp 4 freenduro 2024 22

En tout-terrain aussi, les 35cv sont largement suffisants pour s'amuser. Pour peu que le terrain soit sec, toute la puissance passe au sol, sans risques de se faire surprendre. Autrement dit, le pneu arrière perd rarement la motricité à l'accélération, donc le pilotage off-road en est simplifié, car la gestion des gaz demandera moins de précision pour les néophytes. 

moto trail Beta Alp 40 offroad 2

Face à une grimpette, même en position assise, on prend un peu d'élan, on y va tranquillement pour ne pas se faire surprendre par les trous et ça monte sans broncher. Mais je le redis, cette moto n'est pas destinée aux franchissements extrêmes. Elle se débrouille avec les petites montées et les chemins escarpés, mais n'est pas conçue pour affronter les terrains extrêmes. 

Moto découverte plutôt que moto performances

Pour voir vraiment ce que cette Beta Alp 4.0 avait dans le ventre, je me suis aventuré sur une spéciale enduro. Un tracé plutôt serré et assez humide. Il est vite devenu évident que ce n'était pas son terrain de jeu préféré. Même si à vitesse réduite, elle se débrouille et passe à peu près partout, dès, j'ai voulu hausser le rythme, ses limites se sont fait sentir. Les suspensions ont commencé à talonner, les pneus à manquer de grip (ils ne sont pas adaptés aux sols humides), les garde-boues à se remplier, l'inertie des 140 kg à se faire bien sentir et en plus les cale-pieds manquent cruellement d'adhérence dans le gras.  Mais ce petit exercice m'aura permis de voir ses limites.

pilote Beta Alp 4 0 Freenduro

Comme vous l'avez compris, la Alp 4.0 n'est pas conçue pour chasser le chrono en spéciale. Elle sera dans son élément pour faire des balades, partir à la découverte de chemins de traverse, arpenter des mono-traces sinueuses ou des pistes dégagées.  Même si les chemins deviennent un peu plus escarpés, si vous optez pour un mode de pilotage "tranquille", vous passerez à peu près partout. Par contre, soyez vigilant avec le système d'échappement qui passe sous le moteur, ça réduit la garde au sol, donc faites gaffe dans les grosses pierres.

Pour améliorer encore ses capacités en tout-terrain, cette Alp 4.0 avec une dizaine de kilos de moins n'aurait pas été de refus. Avec 140 kg  (à vide) sur la balance, quand on doit la rattraper dans les ornières, on ressent vite le surpoids. Idem quand on saute, à la réception, on sent bien qu'elle devrait faire comme moi un petit régime minceur !  

pilote Beta Alp 4 0 Freenduro 2Mise à l'épreuve sur une spéciale enduro, la Alp n'a pas démérité, mais ce n'est clairement pas son terrain de jeu favori

L'ABS Bosh étant activé par défaut sur les deux cartographies "route" et "off-road", il se révèle inutile en tout-terrain, car ça ne permet pas d'appuyer suffisamment ses freinages de l'avant. Il est donc préférable de désactiver l'ABS dès que vous quittez le bitume, pour pouvoir bénéficier de la pleine puissance des freins Nissin. L'opération est simple : lorsque vous êtes sur la cartographie off-road, il suffit d'appuyer sur le bouton dédié du bloc sur la gauche du guidon. Notez cependant que lorsque le moteur est éteint, l'ABS redevient actif, ce qui rend l'opération répétitive et fastidieuse en tout-terrain lorsqu'on cale...

moto trail Beta Alp 4 2024 offroadLe tableau digital de bord de l'Alp avec ici le mode off-road enclenché

Côté suspensions, elles absorbent relativement bien les pierres et autres petits chocs. C'est plutôt confortable et ça encaisse relativement bien sans trop broncher, permettant de rouler à un certain rythme avec une moto qui maintient le cap. Il faut quand même garder à l'esprit que ces suspensions sont calibrées pour une utilisation "promenade". Par exemple, en augmentant le rythme sur des cassures ou des pierres, l'arrière devient vite dépassé et entraîne des pertes de traction. Cependant, je ne dirais pas qu'il s'agit d'un défaut, car la Beta Alp n'est pas conçue pour cela, et attaquer dans les chemins (défoncés) comme un fou à son guidon serait une hérésie !

moto trail Beta Alp 40 essaisLes suspensions n'encaisseront pas des doubles de 30m, mais pour s'amuser sur les petites bosses aucun problème

Deux choix techniques qui m'ont laissé perplexe quant à leurs pertinences en tout-terrain :

  • Le support de plaque d'immatriculation et clignotants suspendus et reliés au bras oscillant (comme sur certaines motos routières). Cela expose la plaque aux risques de casse et ça fait un gros point d'accumulation de la boue sur le pneu arrière.

moto trail Beta Alp 4 2024Aperçu du support de plaque d'immatriculation et des clignotants très exposés en tout-terrain 

  • La partie catalyseur d'échappement qui passe sous le moteur sans protections contre les chocs. Le sabot en plastique dont est équipée la moto ne protège pas ce catalyseur... Donc il faut vraiment faire gaffe dans les pierres.

moto trail Beta Alp 40 350ccLa ligne d'échappement aurait pu être mieux protégée par un sabot moteur en aluminium plus enveloppant

En ce qui concerne les pneus, ce sont des Vee Rubber à crampons avec une gomme dure. Ils adhèrent bien sur asphalte et en tout-terrain, mais se révèlent médiocres dans la boue. Malheureusement, ce n'est pas particulier à la Alp, car c'est souvent le cas avec ce type de pneus mixtes trail. Le point positif est que les dimensions des roues (90/90-21 et 140/80-18) permettent le montage de pneus d'enduro. Par exemple, si vous voulez vous aventurer dans la boue. Perso, j'aurais bien aimé lui monter deux pneus Michelin Enduro pour l'emmener plus loin !

moto trail Beta Alp 40 offroad 3Même si les pneus d'origine ne sont pas les meilleurs dans le gras, on peut tout de même s'amuser avec.

J'aime

  • Originalité du concept
  • Moto de petite cylindrée "à tout faire" : légère, facile et compacte
  • Moteur pas trop puissant mais suffisant pour s'amuser
  • Moto accessible pour s'initier au tout-terrain
  • Partie cycle rigoureuse 
  • Le prix contenu
  • Le look

 

J'aime moins

  • Position échappement sous le moteur (trop exposé en TT)
  • Position support plaque d'immatriculation et clignotants arrière (trop exposés en TT)
  • Position de conduite debout pour les plus 1,75m 
  • Garde-boue avant trop proche de le roue( (ça bourre dans la boue) 

 

moto trail Beta Alp 40 off road 3Petit bain de boue pour la Alp qui s'en est bien sortie  

Un petit trail prêt à tout faire 

La Beta Alp 4.0 est la digne héritière des trails classiques comme la Yamaha 500 XT ou les Honda XLS. Ces motos offraient une réelle liberté et une fiabilité sur les petites routes et les chemins de traverse, sans avoir à se soucier de ses compétences de pilotage ou d'une chute. Avec cette Alp, vous retrouvez les plaisirs simples de la moto au quotidien avec quand l'envie vous en prend, la possibilité de partir à l'aventure sur les chemins de traverse. Pas besoin de se poser de questions, de modifier la moto, de prendre des cours de pilotage, de s'inquiéter pour l'autonomie, la Alp 4.0 est prête à passer d'un univers à l'autre (route et off-road) sans broncher.

Pour moi, ce concept de moto de petite cylindrée polyvalente et facile, imaginé par Betamotor, il y a plus de deux décennies, demeure plus pertinent que jamais !  Si les grosses motos trail comme la Honda Transalp ou la Yamaha Ténéré, vous intimident en raison de leur poids et de leur gabarit, la Alp pourrait répondre à vos attentes si vous cherchez une moto adventure plus facile d'accès. Certes, la Alp ne vous emmènera pas aussi loin sur le bitume qu'un gros trail, mais en tout-terrain, elle passera à certains endroits plus facilement qu'une grosse moto.  En plus, vendue à 5 890 €  la Alp 4.0 affiche un tarif contenu, qui  n'a rien à voir avec la flambée de prix des motos d'enduro et des trails dépassant allègrement les 10k€ ...

moto Betamotor Alp 4 0 Freenduro 2 

Principales caractéristiques techniques de la Beta Alp 4.0 2024

Moteur et transmission

  • Moteur monocylindre 4 temps de 348cc refroidi par liquide avec injection électronique
  • Développe 35 chevaux à 9 500 tr/min
  • Boîte de vitesses 6 rapports avec une transmission linéaire

Suspension et freinage

  • Fourche télescopique avant de 43mm avec 185mm de débattement
  • Amortisseur arrière mono-bras avec 195mm de débattement, précharge réglable
  • Freins Nissin avec disques de 290mm à l'avant et 220mm à l'arrière, ABS déconnectable

Roues et dimensions

  • Roues de 21 pouces à l'avant et 18 pouces à l'arrière
  • Hauteur de selle de 865mm, plus basse qu'une moto d'enduro classique
  • Réservoir de 11 litres, poids à vide de 140kg

Design et équipements

  • Phares à LED
  • Conçue pour une utilisation tout-terrain et sur route
  • Équipée pour transporter un passager (selle et poignées)

 

La Beta 4.0 est dors et déja disponible en concession et si la moto vous interesse vous pourrez l'essauyer auprès d'un des revendeurs Betamotor. Pour plus d'infos sur cette moto, vous pouvez aussi contacter GP Motors à Comdon, qui est le concessionaire Beta qui nous à mis a disposition cette Alp 4.0 en exclusité pour la France !


Pour la partie de cet essai en tout-terrain, notre pilote portait la toute nouvelle tenue enduro Fly Racing Patrol.

 

sabot BETA alp 2024Aperçu du kit support de plaque / clignotants et d'un nouveau sabot moteur ue Beta vient d' ajouter à son catalogue de pièces pour la Alp

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.
Commenter cet article.
symbols left.
Non connecté ( Créer un compte ? )
ou poster en invité

Nous suivre