Connexion
Pilote enduro France 2022

27 propositions pour redynamiser le championnat de France d'enduro

  • Par: La Rédac' Freenduro

On vous livre aujourd'hui une série de réflexions, pour essayer de faire évoluer le championnat de France d'enduro pour faire progresser le niveau sportif, rendre le CDF plus attractif et faire qu'il redevienne un véritable tremplin vers le plus haut niveau.

 

La qualité des organisations proposées par les moto-clubs du championnat de France d'enduro n'est plus à démontrer et les courses sont régulièrement saluées par les pilotes et observateurs. Les parcours du France sont beaux et variés. Les pilotes nationaux répondent en masse présent à chaque épreuve. Mais revers de la médaille, pour nous (et aussi d'après les retours de pilotes avec qui nous avons pu échanger) les parcours (spéciales et liaisons) ne sont peut-être pas assez sélectif. Certes, cela permet de contenter le plus grand nombre (les pilotes nationaux) mais d'un autre côté le nombre de pilotes Élites est assez (trop) faible et ne peut que constater que depuis quelques saisons, rare sont les pilotes Français issus du CDF qui arrivent à exceller en championnat de monde d'enduro.

C'est donc pour nous, le moment est venu pour faire évoluer le championnat, essayer de le rendre plus attractif et surtout essayer de tirer vers le haut le niveau sportif  (pour que le CDF (re) devienne un véritable tremplin vers le championnat du monde - comme le championnat italien), nous avons donc réfléchi à quelques idées pour essayer de redynamiser le championnat de France d'enduro.

Partant de ce constat, on vous livre le résultat de nos réflexions sous la forme de 27 propositions. Bien évidement, on est conscient que tout ne pourra pas se faire du jour au lendemain (quoique certaines de ses idées ne nous paraissent pas très compliquées à mettre en place) mais on espère qu'a minima, cet article permettre d'ouvrir un débat et pourrait être le point de départ vers des évolutions dans un futur plus ou moins proche.

Les 27 propositions Freenduro

1 : Mettre en place classement et titre scratch pour les pilotes Élites en conservant les classements E1/E2/E3

2 : Mettre en place classement scratch et titre pour les pilotes Junior en conservant les classements J1/J2/J3

3 : Mettre en place classement scratch et titre pour les pilotes Nationaux en conservant les classements N1/N2/N3

4 : Ordre des départs en suivant l'ordre du classement scratch provisoire du championnat pour les 15 premiers du scratch (Élites et Junior mélangés)

5 : Prime financière d'arrivée pour les 5 premiers pilotes du scratch à chaque épreuve

6 : Prime financière de fin d'année pour les 3 meilleurs pilotes du scratch Junior

7 : Prime financière de fin d'année pour les 3 premières pilotes féminines

8 : Prime financière de fin d'année pour les 3 premiers pilotes Espoir

9 : Diviser par 2 le prix de la licence pour les pilotes de moins de 18 ans (Pour essayer d'attirer des jeunes)

10 : Passer de 5 à 6 épreuves par saison

11 : Chaque épreuve devrait proposer 1 spéciale en ligne de 6 min minimum

12 : Aucune des 3 spéciales de ne devrait faire moins de 5 minutes

13 : Tracer des spéciales plus techniques -  pour ne pas "dégoûter" les nationaux avoir la possibilité de réserver une portion (minimum 30%) plus longue et plus technique  d’une spéciale aux pilotes Elites avec un tracé spécifique très technique  (déviation imposée aux Elites)

14 : Limiter le tour à  55 km max et dans la mesure du possible réduire les parties trop roulantes

15 : Durcir les liaisons pour les Élites et Juniors  (mise en place des déviations pour les pilotes nationaux / féminines / Espoir)

16 : Si possible facilement pour l'organisateur, inverser le sens des liaisons la seconde journée, mais ne pas inverser le sens des spéciales (trop dangereux pour les nationaux)

17 : Interdire toute assistance mécanique au pilote lors de la mécanique durant les  2 jours de course (excepté le vendredi) :  le pilote fera son entretien moto seul aux CH et Paddock tout le weekend.

18 : Primes significatives de fin d'année pour les 3 premiers pilotes sur scratch Endurokid qui montent en championnat de France d'enduro

19 : Organiser une conférence de presse en live avec les top pilotes le vendredi soir (5 élites + 3 juniors + 2 féminines) ou samedi soir

20 : Imposer un liseré bleu / blanc / rouge sur le col du maillot du champion de France scratch en titre

21 : Instaurer la plaque phare de couleur spécifique pour le leader du scratch en Élite, junior, national (exemple fond blanc + numéro rouge)

22 : Inviter des pilotes internationaux sur chacune des épreuves

23 : Essayer de réorganiser le paddock A pour le rendre attractif au public, agencement différent (exemple : alignement des camions sur 2 rangées face à face pour n'avoir qu'une allée et que tout es teams soient au même niveau de visibilité par le public)

24 : Mettre en place des animations pour le public dans le paddock le vendredi soir lors de la présentation des Teams et le samedi soir (dédicaces des pilotes, présentation de deux ou trois team en détails, jeux concours avec des partenaires du championnat, initiations à  la moto, etc ) 

25 : Proposer gratuitement aux chaines TV un résumé vidéo de 26 min pour diffusions TV dans la semaine qui suit l'épreuve (pour essayer les années suivantes de vendre les résumés clés en main)

26  : Faire du lobbying (l'idéal serait que la FFM  rémunérer une personne pour cela) auprès des parlementaires, gouvernement, décideurs etc  pour convaincre (contraindre ?) les chaines de l'audiovisuel public de diffuser à minima des courts résumés vidéo après chaque épreuve.

27 : Décerner un prix de fin d’année à un moto-club pour la meilleure organisation de la saison (ce seront les pilotes et le public qui voteront via un vote en ligne à la fin de la dernière épreuve)

 

 Voilà donc, le résultat de nos réflexions sur ce qu'on imaginait pour l'évolution du championnat de France d'enduro. Encore une fois notre but n'est pas de susciter des polémiques, mais d'être constructif en mettant sur la table des idées et créer ainsi le débat autour de ses 27 propositions.

N'hésitez pas à commenter ci-dessous pour donner votre avis sur ces propositions ou proposer vos idées.

Laisser votre commentaire ...
Caractères restant.

S'identifier ( )

Poster comme invité

Chargement... The comment will be refreshed after 00:00.
  • This commment is unpublished.
    Laurans cyril · 23/12/2021
    28 : interdiction de changer mousses et pneus du week end !!
  • This commment is unpublished.
    Cyrille Cocheteux · 23/12/2021
    Bonjour Il y 2 aspects à considérer, sportif et financier. Le hard enduro fait le plein par les difficultés qu'il propose, le chpt de France d'enduro devrait s'en inspirer ,le tracé doit redevenir sélectif par des temps degressifs entre CH , difficultés à plusieurs trajectoires, pour tout le monde notamment. La mécanique totalement effectuée par le pilote dans un parc commun à tous même si en son sein différencié pour l'élite sur un emplacement " mesuré (Taille des tentes, des camions pour 3 motos ...), ce n'est pas admissible d'être un national expulsé à l'autre bout de la ville ...L'organisation repose sur les bénévoles, sans eux pas de compétition. Dégager des moyens financiers pour les récompensés d'une manière ou d'une autre, et si il "en" rest e pourquoi pas des primes...Un célèbre importateur HVA disait avec raison que L'enduro est un sport de riche pour" gens pauvres". Les réseaux sociaux sont une meilleure vitrine que quelques spectateurs citadins !Dernier point mais il y aurait beaucoup à échanger, si le but est d'élever le niveau , ne faudrait t'il pas " copier le schéma sportif du niveau supérieur ?Bonne continuation
    • This commment is unpublished.
      Laredac · 23/12/2021
      Effectivement l'histoire des 2 paddocks parfois très éloignés pour les nationaux, c'est assez honteux, après il y aussi les contraintes au niveau des places, mais dans pas mal de cas, on pourrait faire mieux pour le paddock B
  • This commment is unpublished.
    bertrand · 22/12/2021
    réduire au maximum les parties roulantes, je pense que c'est ce que les organisateurs essais déjà de faire. Mais elles font parties aussi du plaisir de l'enduro, même sportif . Je ne sais pas quelle pourcentage sur une boucle se passe en terrain privé ( spéciales, sous-bois technique...) et en voie publique (hors route bien sur..) à l'heure actuelle. Mais moi quand je lis la proposition N°14, je vois à moyens terme des épreuves organisées entièrement sur terrain privé... Les chemins, c'est quand même la base notre discipline.
  • This commment is unpublished.
    BOULET Christian · 22/12/2021
    Je suis d'accord pour beaucoup de proposition mais trouvé des spéciales de 6 min, ce n'est pas évident. Dans beaucoup de département se n' est pas possible. C'est peu être plus facile de faire un ch très serré de plusieurs min à la fin de journée ça va changer le classement. Entre perdre quelques secondes en spéciale et 1 min au CH la journée se n'est plus la même course.Il faut peu être valoriser les championnats de ligue pour les vétérans et nationaux et la ffm aide plus les clubs financièrement du championnat de France.
    • This commment is unpublished.
      Laredac · 23/12/2021
      Effectivement, c'est plus compliqué de tracer une ligne de plus de 6min que de 4 min, mais je pense qu'il faut essayer de tendre vers des lignes plus longues (quand cela est possible) pour que nos tops pilotes ne soient pas dépassés en mondial. Sur l'aide financière aux motos-club je pense que c'est fondamental , car c'est eux qui font le boulot et prennent les risques financiers. On a oublié ce point dans nos propositions d'où l'intérêt que les nos lecteurs commentent cet article pour pouvoir compléter ceux que l'on a oublié
  • This commment is unpublished.
    Alex · 22/12/2021
    Que les premiers du championnat partent en dernier pour laisser les spéciales propres aux nationaux
    • This commment is unpublished.
      Antoine Criq · 22/12/2021
      Le problème étant que la plupart des Nationaux roule a un rythme plus faible, se bloquent, etc... le élites dans leurs 3ème tour arrivent déjà parfois a rattraper les vétérans du 2ème tour. Cela arrive a chaque fois qu'une course est légèrement sélective.
  • This commment is unpublished.
    Alban · 22/12/2021
    Les idées sont bonnes mais il manque la réintégration des 50 cm³ dans le championnat de France et faire un troisième tour aux juniors comme les élites pour pas qu’il ne soit perdu en mondial. Je trouve que d’interdire d’avoir un mécano pendant le week-end de course c’est pas top mais après chacun pense ce qu’il en veut
    • This commment is unpublished.
      EV · 22/12/2021
      Alban, tu dois vachement suivre le championnat de France pour dire que les juniors devraient faire 3 tours! C’est déjà le cas…
  • This commment is unpublished.
    Mercier · 22/12/2021
    De la liaison difficile ce n’est pas ce qui manque en Ardèche dommage de pas prendre en compte les petit village. Il me semble pas nécessaire de venir avec un demi remorque pour un cdf d enduro. À saint Marcel il y a eut un mondial et un europe il me semble que le cdf serait à notre portée dans le cas où on assouplirait le cahier des charges de la FFM

Articles qui pourraient vous intérésser :