GP Turquie - J2 - la poisse pour Aubert

  • Publié dans WEC

Antoine Meo Gp de Turquie -photo ABC enduro/MathewAntoine Meo Gp de Turquie -photo ABC enduro/MathewDes sourires (MEO, SEISTOLA, AHOLA) … et des larmes (AUBERT, NAMBOTIN..)

Coups de théâtre et rebondissements en tous genres ont marqué la 2eme journée du GP SPORTOTO de TURQUIE  de nouveau disputée dans des conditions météo estivales et sous un soleil de plomb…

Et c’est en premier lieu l’officiel KTM Johny AUBERT (F) qui connaissait une terrible désillusion quelques kilomètres après le départ… " Ma moto s’est arrêtée soudainement avant la première Cross Test. Le tuyau d’alimentation du carburateur s’est déclipsé et le temps de trouver la panne, j’ai pointé 3 minutes en retard au contrôle horaire ! "

 

Très malchanceux depuis le début de la saison Johny AUBERT assura cependant le spectacle dans cette catégorie ENDURO 2 où la bataille fit rage tout au long de la journée avec cette fois ci une revanche des français sur les Espagnols puisqu’ Antoine MEO (F - HVA)  s’offre une  victoire précieuse pour 4 secondes devant Pierre Alexandre RENET (F - HUSABERG) sur motivé après ses chutes à répétition d’hier. Cristobal GUERRERO (E-KTM) et Ivan CERVANTES (E - GAS GAS) ont également brillé même s’ils doivent se contenter des accessits. Des sourires et motifs de satisfaction aussi  chez TM Racing avec la belle 5e place d’Aigar LEOK (EST)  pour seulement sa 4e course en ENDURO.
Christobal Guerrero - photo KTMChristobal Guerrero - photo KTMMatti SEISTOLA (SF - HVA) n’en finit plus d’étonner tous les observateurs et remporte la catégorie ENDURO 1 pour 2 petites secondes devant son coéquipier Juha SALMINEN (SF - HVA) . L’ex crossman Finlandais éclate littéralement pour sa 2eme saison en ENDURO au point de battre son mentor JUHA SALMINEN. Depuis sa victoire en Italie, Matti SEISTOLA impressionne par sa vitesse et sa force mentale et doit  regretter son abandon sur casse mécanique du Grand Prix du Portugal. Il revient aux basques d’ un peu convaincant Eero REMES (SF - KTM) au provisoire du Championnat et confirme la nette domination des pilotes HUSQVARNA dans cette catégorie des petites cylindrées…. » J’ai bien aimé le format de la course avec cet enchainement de spéciales. Bien sûr cette  2eme victoire me comble et je pense que mon entrainement hivernal très intense et spécifique avec Juha SALMINEN et Mika AHOLA est pour beaucoup dans ma progression. Mika AHOLA m’a appris des choses incroyables cet hiver et je lui dois beaucoup…. ».  Dans cette 2eme journée de course, Rodrig THAIN (F - HM HONDA) a aussi brillé avec un podium mérité. ….sous les yeux du malheureux Tomas OLDRATI (I - KTM) qui n’a pas pris le départ ce matin, moral en berne, et assista à la course en spectateur tout comme Cedric MELOTTE (B - GAS GAS) victime d’une casse moteur hier.


Autre coup de thêatre majeur de la journée en ENDURO 3 avec l’abandon dans le 3e tour de l’ officiel GAS GAS Christophe NAMBOTIN  " j’étais en tête de 5 secondes à la mi course lorsque mon moteur  m’a trahi..Cela sera maintenant difficile de revenir sur Mika AHOLA au championnat ". Le français s’est en effet montré à la hauteur de Mika AHOLA (SF - HM HONDA) avant que la mécanique ne s’en mêle…..Une aubaine pour un Mika AHOLA impérial qui sera bien difficile  à déloger de la tête de la catégorie et qui terrasse ses adversaires un à un ,course après course : KNIGHT en Espagne, GUILLAUME au Portugal et maintenant NAMBOTIN. » L’abandon de NAMBOTIN est vraiment une mauvaise nouvelle. J’ai maintenant 40 points d’avance au championnat et à la mi saison il va m’être très difficile de rester concentrer . » avouait en grand seigneur Mika AHOLA à l’arrivée.

Le géant finlandais Marko TARKKALA (HUSABERG) n’en demandait pas tant et score un remarquable 2e rang devant son coéquipier suédois Joakim LJUNGGREN pour un podium donc 100% scandinave… A noter aussi en Enduro 3 les belles prestations d’Alex SALVINI (I - HVA) 4eme et de Fabio MOSSINI (ITA - BETA) 5eme tandis  que Sébastien GUILLAUME (F - HVA) fut totalement hors du coup tout au long du week-end (5/7).

Comme hier le jeune Espagnol Mario ROMAN (KTM) résista brillamment à la furia française du trio  DUMONTIER (YAM), JOLY (HM HONDA), FORTUNATO (YAM)  en ENDURO JUNIOR imité par l’italien Jonathan MANZI (KTM) une nouvelle fois vainqueur de la FIM YOUTH CUP 125.

A peine le temps de souffler et les acteurs du MAXXIS FIM ENURO WORLD CHAMPIONSHIP reprendront dès demain la route de la GRECE et de la merveilleuse cité de KALAMPAKA aux pieds des Météores pour le 5e Grand Prix de la saison qui sera de nouveau disputé dans un cadre enchanteurs.

Source ABC enduro


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site

J'ai compris