EWC - GP Argentine J2 + vidéos

  • Publié dans WEC

antoine Méo KTM 250 EXC-FMéo peut avoir le sourire : 4 courses 4 victoires , on se demande qui pourras aller le chercher ? Le Rideau vient de tomber sur ce tout premier Grand Prix Maxxis d’Argentine ainsi que sur cette tournée Sud-Américaine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’EWC a rencontré un réel succès de l’autre côté de l’Océan Atlantique. Le soleil et la chaleur, encore plus de 35 degrés aujourd’hui, étaient encore au rendez-vous tout comme le chaleureux public Sud-Américain, estimé à plus de 15 000 personnes, qui s’enflammait à chaque passage des 140 engagés au départ de ce deuxième jour de course.

SALMINEN prend sa revanche !

« Une bête blessée est encore plus dangereuse ! » C’est la citation que l’on peut retenir pour résumer la catégorie Enduro 2. Juha SALMINEN (SF – HVA), DNF hier pour problème mécanique, a pris le départ ce matin avec la ferme intention de reprendre les points perdus hier. Face à un Ivan CERVANTES (E – Gas Gas) survolté par ce premier succès et la ferveur des aficionados Argentins, la machine Finlandaise n’a pas flanché en attaquant gas en grand dans chaque spéciale. « C’est vraiment bien de finir ce GP sur une première place. Bien sûr, hier j’ai eu un problème mécanique mais c’est la course. Aujourd’hui, nous nous sommes offert un beau duel avec Ivan et Cristobal. »

Juha Salmine - HusqvarnaJuha salminen après sa casse du samedi , a punis tout le monde le dimancheAu final, le Finlandais remporte la journée avec 23 secondes d’avance sur  Cristobal GUERRERO (E – KTM) !!! En effet, au terme de la dernière Cross Test, El Torrito CERVANTES,  cède la deuxième place qu’il avait occupé toute la journée, pour seulement 33 centièmes face à l’officiel KTM. De son côté, Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) signe une nouvelle fois la 4ème place de la catégorie. Il n’a jamais été en mesure d’inquiéter le fabuleux trio de tête. Alex SALVINI (I – HVA) score, comme hier le Top 5 de la catégorie et prouve qu’il faut le ranger parmi les outsiders  de la catégorie. Enfin, cette tournée Sud Americaine est à oublier pour Johnny AUBERT (F – KTM) contraint d’abandonner sur problème mécanique après seulement deux spéciales.

Ivan Cervantes Red bull 450 gasgasIvan Cervantes avec la 450 gasgas monte en puissance

En Enduro 1, c’est un carton plein qu’a réalisé Antoine MEO (F – KTM), remportant 4 victoires sur 4 possibles. Encore une fois, impressionnant de facilité, de maîtrise et de détermination, l’officiel KTM a asphyxié la concurrence (près de 1 minute d’écart). Le Français est arrivé en Amérique du Sud avec beaucoup d’interrogations sur son association avec sa nouvelle moto…… il en repart avec autant de certitudes. La 250 EXC-F est taillée pour lui ! « Revenir en Europe avec 4 victoires dans la besace, je ne rêvais pas mieux… » nous confiait MEO. Simone ALBERGONI (I – HM Honda) a enfin retrouvé des résultats en adéquation avec son standing. L’Italien récupère les 17 pts de la 2ème place après avoir longuement bataillé avec Eero REMES (SF – KTM). Le néo-officiel HM Honda semble avoir (re)trouvé une moto qui lui sied parfaitement.

Après avoir craqué face à ALBERGONI, Eero REMES (SF – KTM) a dû faire face à la vitesse et à la ténacité de l’Espagnol Lorenzo SANTOLINO (E – HVA) déjà  très véloce au Chili. Mais cette fois encore l’officiel HVA échoue à la 4ème place en voyant sa maigre avance de 5 secondes sur REMES fondre au soleil de la dernière spéciale. Enfin, Rodrig THAIN (F – HM Honda) s’adjuge la dernière place du Top 5, terminant ainsi une tournée Sud-Américaine contrastée tandis que Marc BOURGEOIS (F – Yam), la sensation de ce début de saison en E1, n’a pu faire mieux que  7ème.

Tout comme MEO en E1, Christophe NAMBOTIN (F – KTM) a réalisé le Grand Chelem en dominant imparablement la catégorie Enduro 3. Cette saison, le néo-officiel KTM respire la sérénité et semble intouchable. Le Normand, en signant chez KTM à l’intersaison, a trouvé une machine qui lui va comme un gant. « J’ai fait quelques erreurs ce matin et j’ai dû m’employer pour reprendre ce que j’avais perdu. Je suis très content de quitter l’Amérique du Sud avec 4 victoires. » Derrière NAMBOTIN, David KNIGHT (GB – KTM) aura comme hier tout tenté mais finit  à 40 secondes de son coéquipier.

Réalisant encore une fois une course très solide, le Britannique s’adjuge donc les 17 pts de la seconde place même s’il a dû s’employer face au retour impressionnant de Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg), 3ème. Après un GP du Chili décevant, l’officiel Husaberg s’est rattrapé en Argentine et montre qu’il faudra aussi compter sur lui pour la victoire finale. L’étonnant Aigar LEOK (EST – TM), pour sa part, n’a pu rivaliser avec LJUNGGREN, et assure une belle 4ème place qui lui permet de rester dans le Top 3 de la catégorie au classement provisoire. Enfin, Marko TARKKALA (SF – Beta) semble commencer à bien maitriser sa Beta officielle et arrache la 5ème place.
David KNIGHT  -EWC Argentine - KTM 500 EXC-FDavid Knight n'arrive toujours pas à contrer Christophe Nambotin , l'homme fort du moment en E3

MANZI répond à BELLINO !

Dans la catégorie Enduro Junior, Jonathan MANZI (I – KTM) réalise un impeccable doublé à San Juan. Sa victime principale ?!?! Mathias BELLINO (F – Husaberg) !!!! L’Italien a relégué le Français a plus de 40 secondes et lui a, par la même occasion, envoyé un message très clair : La route vers le titre est encore très longue. L’enfant du pays Kevin BENAVIDES (ARG – KTM) monte une nouvelle fois sur la 3ème marche du podium juste devant Edoardo D’AMBROSIO (I – KTM) que l’on n’attendait pas à ce niveau cette saison et apporte ainsi au nouveau team BORDONE/FERRARI bien des motifs de satisfaction.
Enfin, en FIM Youth Cup 125cc, Giacomo REDONDI (I – KTM) s’impose une nouvelle fois devant le prometteur Chilien Benjamin HERRERA (CL – TM) et le « local » Stefano CAIMI (ARG – Yam).

Cette première tournée Sud-Américaine s’achève donc avec ce Grand Prix Maxxis d’Argentine qui a rencontré un énorme succès auprès de la communauté locale. Les 15 000 aficionados qui se sont amassés sur chaque spéciale n’avaient d’yeux que pour les stars de l’Enduro Mondial qui leur ont offert un spectacle de toute beauté. C’est désormais de l’autre côté de l’Atlantique, sur le continent Européen, que l’Elite de l’Enduro Mondial se retrouvera dans un mois et demi à Munitibar (Euskadi) pour le Grand Prix AMV Seguros d’Euskadi.

source Abc Enduro 

Résumé vidéo de cette seconde journée du Gp d'Argentine


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris