GP EWC Espagne : paroles de pilotes

  • Publié dans WEC

Nambot  300 exc KTMNambotin 100% satisfait de ce Week-end en terre EspagnoleChrsitophe Nambotin  - KTM :
Quel bilan fais-tu de ce Grand Prix ?
Christophe NAMBOTIN : "Je suis 100% satisfait ! J'avais bien préparé cette course. La semaine dernière à Requista je m'étais économisé pour être en forme ce week-end. On a roulé sur un terrain que j'apprécie et j'avais un super feeling avec la moto. Toutes les conditions étaient réunies pour gagner ! Je craignais juste que le fait d'ouvrir les spéciales me soit préjudiciable, mais finalement ça c'est bien passé. Dimanche j'ai été devant dans le gras le matin mais aussi sur le sec l'après midi ! "


Quels ont été tes points forts et tes points faibles ce week-end ?
CN : "Sans hésiter, mon point fort a été ma vitesse de pointe. Ca peut sembler étonnant de dire ça, mais c'est quelque chose que je travaille beaucoup, ça me permet de pouvoir rouler à 100% avec une marge de sécurité. L'année dernière je tombais souvent parce que je n'avais pas encore cette vitesse qui me permet aujourd'hui de contrôler davantage la course. Sinon on peut dire que j'ai encore un peu de mal avec les spéciales extrèmes mais au fil du temps je les gère davantage."

Ton début de saison change-t-il tes objectifs ?
CN : "Substantiellement non. Je dois me battre pour le titre. C'est davantage dans la forme que ces trois premiers Grand Prix changent un peu la donne. Du coup je suis très attentif au classement scratch. Ce week-end je suivais les temps des leaders de chaque catégorie ! Je ne sais pas s'ils font la même chose mais en ce qui me concerne c'est une motivation qui me tire vers le haut. Le team est super pro et ça aide énormément pour se focaliser sur ce type d'objectif."
christophe Nambotin E3 - KTM Fariolichristophe Nambotin 6 victoires consécutives

 

Mathias Bellino - Husaberg  :
"La journée de samedi s'est très bien passée. Aucune chute en spéciale, contrairement aux chemins où je me suis mis par terre à plusieurs reprises à cause de la boue. Je gagne la journée avec 57 secondes d'avance sur Manzi.
Dimanche, la tâche fut plus rude et à la fin du 1er tour, je ne possédais que 4 secondes sur le 2ème. J'ai chuté dans l'extrême et j'ai perdu 1 minute, mais Manzi, qui partait derrière moi s'est également bloqué et a concédé 50 secondes. Nous repartons 12ème et 9ème. Le reste de la journée a été une course contre la montre pour revenir. Je me suis bien battu et je gagne avec 19 secondes d'avance sur Manzi. Je conforte ma place en tête du mondial."

Mathias Bellino  - Husberg RacingLe dimanche a été une course contre la montre pour revenir.

Pierre Alexandre Renet - Husaberg  :
"J'ai fait le 2ème temps du super test vendredi sous la pluie. Cela m'a vraiment mis en confiance. Samedi, la liaison était éprouvante et très boueuse mais paradoxalement, les spéciales étaient assez sèches. J'ai pris la tête dès la 1ère spéciale et je ne l'ai pas quittée de la journée. Je gagne avec 20 secondes d'avance sur Johnny Aubert.
Dimanche, nous avons été à la bagarre avec Guerrero et Salminen. A la fin du 1er tour, nous étions à 2 secondes. Au fil des spéciales, Salminen a lâché. Dans la dernière ligne, j'ai repris 15 secondes à Guerrero ce qui m'a permis d'assurer dans la spéciale suivante et de remporter la journée avec 8" d'avance.
Je réalise une excellente opération puisque je prends la tête du provisoire E2."

Pela Renet Husaberg FactoryPela gagne le samedi avec 20 secondes d'avance sur Johnny Aubert.

Sébastien Guillaume - Gasgas :
Le week-end dernier je participais au Grand Prix d'Espagne, dans la région de Guernica. Une épreuve difficile pour moi compte tenu de mon état physique. Juste après le championnat de France à Requista nous enchainions sur cette course et il m'avait fallu presque quatre jours pour me remettre. Autant dire que mes craintes n'étaient pas infondées. La cross-test et l'extreme-test étaient relativement courtes, j'étais confiant, en revanche la longue enduro-test m'a donné l'occasion de serrer les dents. Il s'agissait d'une monotrace de plus de onze minutes assez usante et j'ai tenté d'enrouler le plus possible ! C'était davantage de l'endurance que du sprint. Les deux premiers tours ont été durs mais j'ai pu améliorer mes temps dans la dernière boucle. Je termine sixième, à la fois déçu et content.
Dans la nuit de samedi à dimanche j'ai senti les courbatures et c'est en piteux état que j'ai pris le départ de la de la seconde manche.
Il ne m'a pas fallu longtemps pour abandonner, le tracé imposait de rouler souvent assis et chaque choc me provoquait une douleur dans la poitrine. J'ai fait ce choix car je compte pouvoir mieux rouler au Portugal et la semaine ne sera pas de trop pour retrouver des forces. Je pense toutefois que, petit à petit, mon métabolisme va me permettre de reprendre le dessus.
Je suis très touché de voir que mon team me suit et se montre compréhensif par rapport à mon état. Lorsque j'ai souhaité arrêter ils m'ont encouragé à ne pas prendre le risque de continuer.
En route pour le Portugal ! Merci pour vos messages d'encouragement.
Seb GullaumeSeb termine sixième le samedi en E3, il est à la fois déçu et content.

David Knight - KTM :
‘It was a hard weekend for me. Conditions couldn’t have been more different to what they were in Chile and Argentina, and it was really tough on the bigger bike. Riding a big four-stroke in slippery, muddy conditions is always hard and this weekend I just couldn’t push any harder.
Again I felt like I was riding well, taking good lines and being light on the bike, but there was no way I could get close to Christophe. He rode really well. The first day was tough for all E3 class riders as we were first onto all the tests. It was on the motocross test that I was losing most time on. I rode well on the extreme tests, and the enduro test was really challenging. Day two was pretty much like day one.”

David KnightDavid Knight à la peine pour contrer Nambot

Jeremy Tarroux - KTM :
"J'ai vraiment bien commencé le weekend puisque je gagne la super test du vendredi soir en E2.
Samedi, à part deux chutes dans l'extrême, j'ai plutôt bien roulé, y compris dans la ligne. Les liaisons étaient difficiles car très boueuses. Il y avait de longues ornières dans les chemins. J'y ai laissé beaucoup d'énergie mais je termine 4ème.
Dimanche, je suis tombé dans la première extrême et j'ai perdu 30 secondes. J'ai également pointé en avance à un CH et j’ai pris 2 minutes de pénalité. J'étais bien fatigué mais je me suis battu pour terminer l'épreuve sachant que je ne serais pas dans les points. J'ai fait de bons chronos en spéciale et j'ai acquis un peu plus d'expérience dans le gras.
Dans l'ensemble c'est une tres bon résultat pour mon premier GP de l'année, merci à toute l'équipe ktm, mon entourage et tous les sponsors qui m'aident"

Resultats : 4eme Samedi et 17eme Dimanche

Jeremy TarrouxJeremy Tarroux