EWC Italie - J1- Remes et Renet continuent leurs remontée

  • Publié dans WEC
Eero Remes pilotes enduro TM Racing enduro Eero Remes dans l'Xtrem

Quelle course ! Déjà lancées sur les chapeaux de roues hier soir lors du KTM Super test, les 42emes Vallées Bergamasques, cadre de ce Grand Prix Acerbis d'Italie disputé à Rovetta nous ont données une première journée de course exceptionnelle.

Il faut dire que le bouillant public local venu par milliers a largement contribué à cette ambiance de folie que l'on pouvait retrouver sur les 49 kilomètres du circuit. Un tracé très exigeant et technique qui fit des dégâts et provoqua de nombreux abandons (MORONI, VENTURA, BARRAGAN, AUBERT, V.GUERRERO...) et contribua ainsi à des scénarios haletants dans toutes les catégories. Le Moto Club de Bergame a en tout cas signé une organisation splendide au cœur de la « Valle Seriana » où le soleil présida les duels attendus... Et la tension fut extrême tout au long de cette journée de 6 heures 30 minutes... particulièrement dans la spéciale Xtrême qui fut en quelque sorte le juge de paix de l'épreuve avec une grimpette qui occasionna nombre de chutes et d'erreurs en tout genre y compris parmi les ténors du championnat.

 

E1 - Remes met le pression sur Nmbot'1

Quelle bagarre en E1... Alors que l'on retrouvait l'épatant Jonathan MANZI (I - Gas Gas) leader à la fin du premier tour (et finalement 7eme) ce furent ensuite Eero REMES (SF - TM) puis Lorenzo SANTOLINO (E - Sherco) qui prirent les commandes de la catégorie E1... où Christophe NAMBOTIN effectuait un début de course à très vite oublier « Je me suis bloqué à 2 reprises dans l'Xtreme et lorsque l'on veut gagner et être champion l'on ne peut accumuler de telles erreurs... » confiait, avec le visage des mauvais jours, le champion du Monde à la sortie du parc fermé. Et alors que Lorenzo SANTOLINO pensait toucher le Graal avec une première victoire, il se laissait lui aussi emporter par la malédiction de Bossico (spéciale extrême) à deux chronos de l'arrivée ! Danny MCCANNEY (GB - Husqvarna) se mêla avec brio et régularité à ce duel de ténors pour terminer à une très bonne 3eme place.

Et c'est donc l'officiel TM Eero REMES qui décroche le jackpot du jour devant NAMBOTIN et revient ainsi à 1 point du français au championnat... ce qui lui occasionnera enfin, un large sourire pour un pilote qui n'a jamais semblé aussi bien placé pour décrocher sa première couronne mondiale et vient d'enfiler une 3eme victoire d'affilée, tout comme Pierre-Alexandre RENET. A noter aussi que beaucoup de pilotes ont écopé de pénalités horaires dans toutes les catégories y compris des ténors comme MENA (E - Beta), DUMONTIER (F - Yamaha), BOISSIERE (F - Sherco), HUEBNER (D - KTM)... preuve de la difficulté du tracé lombard.

 

 

E2-  Pela RENET grignote...


Fragile leader de la catégorie E2 après la Super test, Pierre Alexandre RENET (F - Husqvarna) perdit vite son bien dans le deuxième tour justement dans cette montée de l'XT tout en limitant les dégâts. Alors au coude à coude avec Alex SALVINI (I - Honda) et Antoine MEO (F - KTM), le champion en titre entreprit une patiente remontée cependant qu'Alex SALVINI perdait peu à peu le contact avec le duo MEO – RENET qu'il laissera s'expliquer pour la victoire finale pour terminer, déçu et légèrement blessé au genou, en 3eme position. Le duel entre MEO et RENET fut ensuite splendide pendant la 2eme partie de la course tant ces deux grands champions donnèrent le meilleur d'eux même pour la plus grande joie des tifosis... au point que les deux tricolores sortirent un dernier chrono « fantastique » dans la dernière ligne qui reléguait par exemple le valeureux et étonnant Jaume BETRIU (E – Husqvarna) superbe 4eme aujourd'hui, à plus de 30 secondes !

Scratcheur en colère dans ce dernier chrono, le provençal ne reprendra pourtant que 2 secondes à l'officiel Husqvarna qui l'emporte ainsi pour un peu plus de 7 secondes à l'issue d'un duel époustouflant ! « Ce fut vraiment une grosse bataille entre Pela et moi ! Et à ce jeu c'est celui qui fait le moins de fautes qui gagne. J'ai aussi fait une erreur importante dans la montée de l'extrême qui me fait perdre la journée. Mais je reste confiant pour la suite du championnat » avouait Antoine MEO, toujours leader du championnat à l'arrivée !


 

E3

Suspens bien moindre en E3 où Matthew PHILLIPS (AUS - KTM) prit le large dès les première pentes des « Vallées Bergamasques » pour ne plus être inquiété jusqu'à l'arrivée malgré une grosse frayeur dans la fameuse montée de l'Extrême test... « Nous avons bien travaillé sur la moto ces deniers temps et je retrouve ainsi mes sensations et la confiance de l'an passé et je vais tout donner pour remporter un maximum de journées » confiait détendu le sympathique officiel KTM. Mathias BELLINO (F - Husqvarna) fut donc vite distancé mais « assure » les 17 points d'une bonne 2eme place avec intelligence et sagesse en vue de la suite du championnat. Alors que Matti SEISTOLA (SF - Sherco) souffrait le martyr avec son doigt cassé depuis le GP de Grèce (il finit 10eme), c'est le facétieux Aigar LEOK (EST - TM) qui complète en grommelant le podium et prouve sa bonne forme actuelle. Désormais sur KTM, Antoine BASSET (F) a épaté tout le paddock avec une remarquable 4eme place décrochée devant les « Enduristes » Jeremy JOLY (F - KTM) et Oscar BALLETTI (I - KTM) de retour à leurs meilleurs niveaux.

 

Les Juniors (aussi) ont souffert !

Jamie MCCANNEY (GB –Husqvarna), ne fit pas durer autant le suspens chez les Juniors où une hécatombe d'abandons fut enregistrée (BATTIG, VENTURA...).Rapidement distancé, Steve HOLCOMBE (GB - Beta) ne fut jamais en mesure de revenir sur son compatriote mais assure un nouveau doublé pour les sujets de sa gracieuse majesté ! Giacomo REDONDI (I - Beta) espérait mieux qu'une 3eme place sur ses terres mais confirme sa régularité au plus haut niveau et a dû aussi batailler avec son compatriote Matteo BRESOLIN (I - KTM) très en verve aujourd'hui. A noter que seuls 16 Juniors terminent sur 35 partants !

 

Youth Cup 125cc

Enfin en FIM Youth Cup 125cc, le pilote Suédois de Karlskoga Mikael PERSSON (Yamaha) a écrasé la concurrence après s'être rapidement débarrassé du convalescent Josep GARCIA (E - Husqvarna) qui, de plus, écopera d'une pénalité horaire de 6 minutes après s'être bloqué dans un CH serré. Le jeune Suédois sera d'ailleurs le seul dans cette catégorie à ne pas écoper de pénalités horaires contrairement à ses dauphins Mirko SPANDRE (I - KTM) et Michele MARCHELLI (I - KTM).



Avec un RENET et un REMES qui continuent de grignoter leurs retards au championnat sur MEO et NAMBOTIN, les deux officiels KTM, il est clair que la deuxième journée du Grand Prix Acerbis d'Italie sera encore plus passionnante dans le temple de l'Enduro que sont les vallées Bergamasques ! Et au vu de la fatigue que l'on pouvait lire sur de nombreux visages ce soir à la sortie du parc fermé de nouvelles surprises ne sont pas à exclure. Car c'est aussi un des enseignements majeurs (et un rappel) de cette première journée : L'Enduro n'est pas seulement une affaire de vitesse et de technique mais c'est aussi un sport d'Endurance, de volonté, de courage et de mental ! Ce ne sont pas les vieilles gloires locales comme BRISSONI, GRITTI, SIGNORELLI, DE PETRI... croisées tout au long de la journée au bord de la piste qui vous diront le contraire.

 

Source: ABC enduro


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris