Contrôle technique moto : réunion au ministère des transports avec la FFM et la FFMC

Clément Beaune Ministre des Transport 2022
Réagir à cet article

Mercredi 9 novembre 2022, s'est tenue une rencontre entre Clément Beaune le Ministre des Transports, la FFM et la FFMC mais cette réunion n'a abouti à rien de concret et il semblerait bien que l'on ne coupera pas au contrôle technique 

Réunion au sommet au sujet du contrôle technique moto

À l'invitation du Ministre délégué chargé des transports, Clément Beaune, une nouvelle réunion s’est donc tenue au Ministère en présence de Sébastien Poirier Président de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM), accompagné de Caroline Castillo Directrice Technique Nationale, ainsi que de Céline Aubrun  Coordinatrice du bureau national de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et de Didier Renoux, Délégué Général.

Cette réunion avait pour but d'essayer de trouver des alternatives à la mise en places du contrôle technique des 2 roues motorisées prévu pour entrer en vigueur dès janvier 2023 

Lors de cette réunion qui a durée près de 2 heures, la FFM et la FFMC ont donc "incité" à la recherche de nouvelles pistes et une nouvelle fois exposé les raisons de leurs oppositions à la mise en place du contrôle technique moto. Les raisons exposées par la FFM et le FFMC

  • Inutilité du contrôle technique par rapport aux objectifs visés par le gouvernement, que sont la sécurité et l’environnement
  • La complexité de mise en place dans le paysage français 
  • Le pouvoir d’achat des Français déjà bien impacté dans la conjoncture actuelle.

Clément Beaune représentant le Gouvernement lors de cette réunion, a répondu avoir entendu et comprendre ces arguments ainsi que le mécontentement, et à déclarer être "dans la continuité de son engagement aux coté de la FFM et le FFMC, ayant abouti au dépôt d’une demande de dérogation auprès de la Commission Européenne l’an passé. (Ndlr : mais qui n'a débouché sur rien ...)

Malgré ses paroles (Ndlr : qui n'engagent que ceux qui y croient), le Ministre n'a laissé que peu d’espoir quant à trouver une issue positive à l'annulation de la mise en place du contrôle technique moto, compte tenu de la décision prononcée par le Conseil d'État le 31 octobre dernier.

On est donc clairement dans l'impasse et on ne voit pas comment on pourrait éviter aujourd'hui  la mise en place du contrôle technique des 2 roues motorisées dès 2023 ....

Mise en place du contrôle technique moto en 2023, confirmé par le Ministre des Transports

Invité de l'émission le Grand jury sur LCI le 6 novembre, le ministre des Transports a donné des détails sur la mise en place de cette mesure. On se demande à quoi pouvoir bien servir la réunion 3 jours après (du 9 novembre)  avec la FFM et la FFMC,  car dans cette interview sur LCI le ministre annonçait clairement qu'il n'y aurait pas d'échappatoire au contrôle technique moto...

Clément Beaune

"l'exécutif souhaite rendre le moins pénalisant possible".  "Il faut de la progressivité : le contrôle technique ne sera pas instauré du jour au lendemain . "Il y aura plusieurs étapes". "Il y aura des contrôles légers dans un premier temps"

Le Ministre n'a pas indiqué de dates précises, mais il a précisé que ce serait 

"dans les mois qui viennent". Ces "contrôles visuels seront plus détaillés dans un second temps, et ils se renforceront au fil du temps" expliquant que les véhicules les plus anciens seront d'abord concernés, avant que les contrôles ne s'étendent aux deux-roues les plus récents. Il y a des modalités qui restent à définir"

En outre, Clément Beaune a spécifié aussi

C'est un changement culturel aussi ... de la même manière que le contrôle technique avait été ... au-delà du coût, c'est quelque chose de compliqué comme pour les automobilistes il y a 30 ans, cette mesure est compliquée à accepter pour les motards.

Le ministre, à enfin, indique avoir engagé une discussion avec les grands centres de contrôle

"pour qu'on ait le coût le plus faible possible, car il n'y a pas de raison que certains profitent de cette situation".

Des gagants et des perdants

Le groupe Dekra qui est à l'initiative d'un lobbying forcené auprès de l'union Européenne pour la mise en place de ce contrôle technique moto, qui aujourd'hui doit se frotter les mains devant cette manne financière qui leur tombe dans le bec ... On ne sait pas pour vous ce que vous ferez, mais pour nous les centres Dekra ne nous verront plus. 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.
Commenter cet article.
symbols left.
Non connecté ( Créer un compte ? )
ou poster en invité

Nous suivre