CDF Uzerche : Paroles de pilotes

Paroles de pilotes enduro moto

Les réactions des top pilotes apèrs l'épreuve d'Uzerche qui marquait le début du championnat de France d'enduro 2014 .

 

 

Team Husqvarna France 

 

Loïc Larrieu (E1): "C'était ma première course chez les grands avec une nouvelle moto puisqu'en championnat du monde junior, je roule sur la 350. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a été arrosée ! Samedi, il m'a fallu un tour pour trouver le bon rythme. J'ai fait de belles spéciales et je ne suis pas tombé. Dimanche, sous une pluie battante, j'ai sorti de supers chronos réalisant 2 fois le meilleurs temps. Je me battais pour la 2ème place lorsque je suis resté bloqué dans une ornière en spéciale. J'y ai laissé un temps précieux et tous mes espoirs de podium. Je me suis bien repris par la suite et je termine 4ème."

Loic LarrieuLoic Larrieu


Pela Renet (E2): "Le weekend fut difficile à cause des conditions climatiques. Samedi c'était gras et dimanche, ils ont arrêté la course un tour avant la fin car ce n'était plus praticable à cause de la pluie. Après la grosse bagarre avec Antoine Méo en mondial et ses 3 victoires contre 1, j'avais hâte de retrouver le championnat de France pour continuer l'explication ! La lutte a été intense durant les deux jours. Je gagne avec 1 seconde d'avance samedi et 4 secondes d'avance dimanche. Je suis très heureux de prendre la tête du classement provisoire du championnat de France et impatient de retrouver Antoine lors de la prochaine épreuve de l'EWC en Grèce."

Pela renetPela Renet


Mathias Bellino (E3) : "Cette première manche de championnat a été compliquée pour moi. J'avais du mal sur ce terrain glissant et je ne suis pas encore à 100% de mes moyens. La saison d'enduro indoor et les petites blessures qui l'ont suivie, ont ralenti ma préparation. Je manque encore un peu de vitesse mais j'ai été en progression tout le weekend. Je termine deux fois deuxième derrière Jérémy Joly."

 Mathias BellinoMathias Bellino


 

Team TM Racing France


Espoir : victoire le samedi de Quentin Delhaye de Maulde : Les objectifs annoncés pour le pilote Espoir étaient de viser le podium. Des ambitions qui sont revues à la hausse après la performance de Quentin samedi. Ses chronos ont surpris tout le monde et un coup d'œil comparatif à la feuille des temps du Junior montre qu'il roule vraiment vite ! Cette victoire est une surprise, une bonne. Quentin a placé une TM en haut du classement d'une catégorie qui compte plus de 50 engagés, bravo à lui. Reste qu'il a encore beaucoup à apprendre, et notamment à "assurer" quand il le faut. Il l'a compris le lendemain, où ses nombreuses chutes le relèguent à la 10e place. Un résultat qui a remis les pendules à l'heure ! Quentin est 4e du provisoire.
Quentin Delhaye de MauldeQuentin Delhaye de Maulde


E2 : Romain Boucardey se rapproche du podium : Après une saison consacrée à retrouver son niveau d'avant sa blessure, Romain veut concrétiser cette année. La vitesse est là, il l'a prouvé ce week-end, notamment le samedi où il conclut en 4e position à 45 secondes du podium, alors qu'il en a perdues par dizaines dans une chute en spéciale au 2e tour. En dépit de cet incident, Romain a su rester concentré et mobilisé. Le dimanche a été plus compliqué, sur un terrain boueux et glissant. Une journée moyenne et un top 5 dans des conditions qu'il n'apprécie pas. Le résultat est positif avec une 4e place au provisoire E2. La présence d'Antoine Letellier aux côtés de Romain pour les aspects sportifs de la course (reconnaissance, pilotage et trajectoire) est bénéfique : son expérience et ses conseils apportent beaucoup de sérénité à Romain.

 Romain Boucardey Romain Boucardey


E3 : Pierre Vissac performant dans la douleur :
Un week-end difficile pour Pierre, blessé depuis une semaine. Sérieusement touché à une épaule et un poignet à la suite d'une chute à l'entraînement, Pierre a serré les dents les deux jours, en particulier le dimanche. Il a fait honneur au team en terminant 5e et 6e malgré ses douleurs physiques. Il occupe la 5e place ex aequo au provisoire E3. Pour la suite de la saison, Pierre doit apprendre à aborder les courses plus sereinement et ne pas se laisser envahir par la pression.

Pierre VissacPierre Vissac
Ainsi se termine cette manche d'ouverture. "L'ancien" du team, Alban Dauphin, nous a manqué. Une fracture du scaphoïde tarsien (pied) va le tenir éloigné de la moto pendant plusieurs semaines et il ne sera de retour à la compétition que dans trois mois environ. Bon rétablissement à lui. Le mot de la fin sera en forme de remerciements à l'adresse des membres de l'équipe 2014, qui œuvrent dans l'ombre des pilotes : ils accomplissent un boulot remarquable !


 

Team KTM France 

 

Jérémy Joly (E3) : Comment as-tu vécu cette première manche du championnat de France ?
JJ : "Samedi, j'ai attaqué fort dès le premier tour et j'ai pris la tête de la catégorie assez rapidement. Malgré quelques petites erreurs par la suite qui m'ont pénalisé, j'ai pu récupérer la tête de la course et je me suis imposé avec près de 30 secondes d'avance en remportant 6 des 9 chronos. Les trois spéciales étaient assez variées et le terrain changeant."

La deuxième journée t'a également réussi, malgré les conditions météo...  
JJ : "Le lendemain, avec les averses, les conditions se sont durcies. J'ai su que je pouvais encore m'exprimer : plus c'est dur, plus je suis à l'aise. Sur ce terrain glissant, où il était facile de partir à la faute, j'ai dominé les débats une partie de la journée, avant de perdre toute mon avance dans une spéciale. Puis, j'ai pu reprendre du temps par la suite et m'imposer à nouveau en remportant 5 des 7 chronos de la journée qui a été écourtée."

Victoire le samedi, victoire le dimanche... Pensais-tu pouvoir t'imposer les deux jours dès l'ouverture du championnat ?
JJ : "Je ne suis pas arrivé comme favori dans la catégorie, que je découvre cette année. Non, je ne pensais pas gagner de suite, mais je me suis senti très bien, très à l'aise ce week-end, la 300 EXC me convient parfaitement et était idéale dans ces conditions. Et quand les conditions sont difficiles, je suis dans mon élément. Plus globalement, ça fait plaisir de voir que le travail paye, que l'on va dans la bonne direction. Et puis je suis particulièrement heureux pour le team KTM France et l'ensemble de mes partenaires de revenir du Championnat de France avec les 40 points du leader. Ça fait du bien !"

JJ Jeremy Joly


Christophe Nambotin (E1) : "J'étais vraiment super à l'aise samedi sur ce terrain relativement gras. Je roulais avec une nouvelle configuration moteur. KTM a changé plusieurs settings pour coller davantage à ma manière de piloter, avec plus de puissance à mi-régime. D'ailleurs ça s'est ressenti puisque je remporte le scratch avec une belle avance. Le lendemain j'ai souffert ! La pluie était incessante, les spéciales et les liaisons étaient impraticables. J'ai vraiment lutté mais je remporte la catégorie ce qui est l'essentiel. "

C NambotinChristophe Nambotin


Antoine Méo (E2) : "Ce fut un weekend particulier à cause des conditions météos difficiles. Je roulais dans le gras pour la première fois avec la 350 et il a fallu que je m'y fasse. J'ai été gêné par le frein moteur. Nous allons travailler quelques réglages en prévision du EWC en Suède et en Finlande en juillet prochain. Je suis tombé sur un Pela très incisif et très rapide sur ce terrain, j'ai tout tenté mais je fais 2 fois second.

Antoine MéoAntoine Méo

Avec le soutien de KTM, nous avons créé le "Méo junior team". L'idée est de soutenir un jeune pilote et de lui permettre de progresser en enduro. C'est Mika Barnes qui inaugure la formule. Agé de 19 ans, Mika a fait un début de course un peu en dedans. Je pense qu'il s'est mis trop de pression. Dimanche, il s'est libéré et remporte la journée de belle manière. Il occupe la seconde place du classement provisoire.»

Mika BarnesMika Barnes



Team EEAT / Yamaha

 

En catégorie E1, le 1ère Classe Kévin Rohmer, vice-champion de France Junior en 2013, effectuait sa première course à ce niveau en Sénior E1. En difficulté le samedi (6ème), le pilote de l'Armée de Terre – FFM se reprend bien le second jour dans la boue avec une 5ème place bien plus proche des leaders.

Kevin RohmerKevin Rohmer


En Junior, 3 pilotes défendaient les couleurs de l'EEAT–FFM. Le 1ère Classe Jérémy Miroir, au guidon de sa 125cc, a réalisé deux journées solides en terminant deux fois 3ème. « J'avais la possibilité de faire mieux ce week-end dans des conditions difficiles que j'affectionne. Cela reste tout de même une bonne opération pour le championnat puisque je repars en tête du provisoire. »
Jeremy MiroirJeremy Miroir


Derrière, le Conducteur Anthony Geslin est monté en puissance tout au long de l'épreuve terminant même second le dimanche pour un petit dixième de seconde. « J'ai roulé un peu en dedans le samedi mais les sensations étaient très bonnes le second jour dans les spéciales très humides. »

Anthony GeslinAnthony Geslin


Week-end plus mitigé pour le 1ère Classe Maëlig Bron Fontanaz qui termine 8ème et 10ème. Moins à l'aise dans la boue que ses deux coéquipiers, le pilote Yamaha a toutefois engrangé de l'expérience dans des conditions extrêmement délicates.

Maëlig Bron FontanazMaëlig Bron Fontanaz
C'est une première épreuve positive pour l'Equipe Enduro Armée de Terre–FFM qui repart avec les 1ère et 3ème places provisoires du Championnat de France Junior.