CDF Saint-Cirgues : Paroles de pilotes

Larrieu St CirguesLarrieu à 5 points de la seconde place en E1

A Saint-Cirgues en Montagne pour l'avant dernière manche du championnat de France d'enduro, les pilotes ont connu ont week-end physiquement éprouvant.


Il nous font part de leur impressions après ce week-end au cœur du parc national régional des monts d' Ardèche.

 

Team Husaberg enduro

Loïc Larrieu: "Nous avons eu un enduro dur, en liaison comme en spéciales. Le terrain s'est défoncé et il était facile de partir à la faute.
Je suis content de mon weekend. J'ai eu de bonnes sensations et j'ai gardé un bon rythme tout le weekend. Samedi, j'ai commis plus de fautes que mes adversaires et je termine 4ème. Dimanche, malgré quelques chutes en début de journée, je fais une belle fin de course et j'accroche la seconde place.
Je reprends du terrain à Marc Bourgeois au provisoire. Je suis maintenant à 5 points de la seconde place."

Pela Renet  : "A cause de ma fracture d'un métatarse, je n'ai pas roulé depuis l'Italie. J'ai pas mal souffert en marchant les spéciales et j'appréhendais un peu pour la course. Finalement, je n'ai pas ressenti de douleur sur la moto et malgré 3 semaines sans rouler, j'avais de bonnes sensations. Je remporte les deux jours avec une belle avance et je conforte ma première place au classement provisoire."

Pela renet enduro FrancePela après 3 semaine d'arêt remporte les 2 journées !

 


Team KTM enduro

 

Christophe Nambotin : 

Comment s'est déroulée cette épreuve ?
 "Ce n'était pas de tout repos. Les liaisons et les spéciales se sont beaucoup creusées et les heures de courses ont semblé longues. J'ai eu du mal à trouver mes marques dans la Cross-Test en revanche j'étais à l'aise dans l'X-Trem et dans la ligne. J'avais pour ambition de bagarrer au scratch avec Pela mais quelques chutes m'ont privé d'une lutte plus fructueuse ! J'ai pris la deuxième place au scratch chaque journée, ce qui en soit est déjà très satisfaisant."

Quelle analyse fais tu à l'issue de ta course ?
"En premier lieu je viens pour gagner dans ma catégorie mais je garde systématiquement un oeil sur le classement scratch. Ce week-end je pense avoir progressé en vitesse de pointe mais je me sentais un ton en dessous dans la Cross-Test. Il faudra que je progresse encore dans ce type de spéciale. J'ai commis plusieurs erreurs, samedi je laisse presque vingt secondes en chutant et dimanche presque quarante secondes. Je dois gérer ce point pour pouvoir prétendre à aller chercher le pilote le plus rapide du plateau mondial. D'un point de vue général je suis satisfait."

Tes prochaines échéances ?
 "Et bien j'ai un petit rendez-vous surprise ce week-end puisque je participerai à la finale du championnat d'Autriche de Cross Country. Elle a lieu samedi prochain. Ensuite j'enchainerai sur le Grand Prix de France à Brioude et enfin la finale du championnat de France à Ambert. Malgré une belle avance de 29 points il me faudra être en grande forme pour terminer la saison en beauté !"

 enduro KTM Nambotin Nambotin : "Ce n'était pas de tout repos"

 Jeremy Joly : 

La journée de samedi a plutôt bien commencé pour toi, que s'est-il passé ensuite ?
«J'ai effectivement bien attaqué la journée avec de très bons chronos et j'avais pas mal d'avance. Mais j'ai chuté et perdu beaucoup de temps. J'ai eu du mal à retrouver le bon rythme après cette chute, qui m'a un peu sonné, et je termine 2e pour une poignée de secondes.»


Quel a été le scénario dimanche ?
«J'ai commis quelques petites erreurs en début de course et malgré une belle remontée en fin de journée, et 5 victoires de spéciales sur 9, cela n'a pas suffi pour l'emporter. Je conclus une nouvelle fois 2e à seulement 2 secondes du premier...»

Quelle est ton analyse du week-end ?
«Je suis évidemment déçu d'être 2e, même si je demeure 1er au provisoire avec 17 points d'avance. C'est le premier week-end de la saison où je ne gagne pas. Il me faudra être plus offensif lors de la finale à Ambert début octobre. Mais je ne méritais pas vraiment mieux que cette place, je n'ai pas très bien roulé et mon adversaire du week-end a de son côté été très performant. Après ces quelques jours de trêve estivale, j'ai eu du mal à me remettre "dedans".»


La finale du Mondial E3 est ton prochain objectif, dans quel état d'esprit es-tu ?
«Je suis très concentré sur cette échéance où un podium final dans la catégorie est encore possible. Une chose est sure : il va me falloir être bien plus performant que ce week-end si je veux atteindre mon objectif !»

 

 


Team TM Racing

 

La satisfaction est de mise également sur le plan sportif avec un team au complet pour la première depuis le début de la saison officielle et de bons résultatsà la clé. Autour d'Alban Dauphin, Romain Boucardey, Pierre Vissac et Quentin Delhaye de Maulde, les membre de l'équipe n'ont pas chômé. Les pilotes non plus, avec plus d'une heure de chronos par jour ! Une excellente préparation pour la finale du Mondial à Brioude qui se profile...

Alban Dauphin #25 a fait son retour à la compétition en E1 au guidon de la 250 Fi, après plusieurs mois d'arrêt. Un peu à court de physique et de roulage, il a néanmoins tenu son rang et est venu à bout de ces deux journées éprouvantes, surtout pour une reprise. Il en a "bavé" et score deux honorables 8e places. Autre satisfaction, l'engouement du public pour sa machine, qui gagne des journées en Mondial aux mains d'Eero Remes !

Alban Duaphin TM Racing enduro team Alban Dauphin : 2 honorables 8e places en E1


En E2, Romain Boucardey #10, de retour aussi après quelques semaines de convalescence, et une remise en jambes à l'Aveyronnaise Classic, s'est battu dans le top 5 tout le week-end, commençant même le samedi par un 3e temps en spéciale. Il conclut 5e le premier jour et 6e le lendemain, après avoir un peu rendu la main en fin de journée, en raison d'une douleur au genou. Mais la manière et l'engagement étaient au rendez-vous.


Avec deux 4e places en E3, Pierre Vissac #25 confirme son rang dans la catégorie, où il parvient à aller chatouiller le trio de tête, comme ce fut le cas dimanche avec 4 troisièmes temps. Pour sa 2e saison en Elite, et la première au guidon de la 300 EN, Pierre Vissac est au rendez-vous. Sa 4e place au provisoire, derrière deux pilotes du Mondial et un habitué des podiums ultra expérimenté, témoigne de son potentiel.

En Espoir, Quentin Delhaye de Maulde #63 a remis les pendules à l'heure avec deux podiums ce week-end. 3e le samedi (malgré un sélecteur tordu dans la spéciale extrême qu'il a parcourue bloqué sur le même rapport !) il gagne la journée de dimanche et reprend la tête du provisoire de cette catégorie particulièrement animée, avec 7 et 8 points d'avance sur ses adversaires directs. C'est une victoire importante pour ce jeune pilote et pour le team. Nul doute que le titre va se jouer jusqu'à la dernière journée du championnat !

Motos et pilotes sont rentrés indemnes de ces deux journées ardéchoises et il est temps maintenant de se préparer pour la finale de l'EWC 2014 les 13 et 14 septembre. Un rendez-vous toujours attendu, qui prendra une dimension particulière cette année à Brioude, une ville intimement liée à l'histoire de notre marque.

 


Team Yamaha motor France  - Marc Bougeois

 

Comment s'est passée cette épreuve ?
Marc Bourgeois : "J'ai lutté ! A vrai dire je n'avais pas vraiment évalué la fatigue engendrée par l'Aveyronnaise où j'ai tout donné pour gagner. J'étais loin d'être à 100% physiquement et mentalement. Le tracé des liaisons et des spéciales ne m'a pas franchement aidé. Les chemins étaient défoncés et les secteurs chronométrés étaient très sollicitant, notamment la ligne qui durait plus de onze minutes. Samedi je suis parti moyennement mais j'ai réussi à remonter en réalisant de super temps dans le dernier tour. Je prends la troisième place à une demi-seconde du deuxième. Le lendemain j'avais l'impression d'être mieux physiquement en début de course mais j'ai rapidement manqué d'énergie et ma fin de journée s'est soldée par une succession d'erreurs. "

Quel bilan fais-tu de tes performances du week-end ?
MB : "Il faut lire entre les lignes ! Avant coup j'avais l'ambition de faire mieux mais avec un peu de recul je réalise que mes résultats sont plutôt satisfaisants. Les pilotes que j'affronte roulent tous en mondial et ils imposent un rythme de Grand Prix. J'ai réussi à lutter avec eux sans complexes et au final je suis dans le Top 5 au scratch les deux jours, en dépit du caractère défoncé des spéciales qui a pénalisé bon nombre de pilotes. L'essentiel est que je conserve ma deuxième place au provisoire avec quasiment le même écart qu'en amont de cette épreuve. Ce week-end a aussi eu lieu la présentation officielle des sélections en équipe de France pour les prochains ISDE, je suis très honoré d'en faire partie."

Tes prochains rendez-vous ?
MB : "Je serai au Kenny Festival le week-end prochain. Yamaha est partenaire et j'y encadrerai la randonnée Moto Verte. Donc ce sera ludique et reposant ! Ensuite nous filerons en direction de Brioude pour y disputer la finale du championnat du Monde. J'ai à coeur de réaliser une bonne performance, d'autant plus que je suis quasiment à domicile. "

 Marc Bourgeois team Yamaha enduro France Marc Bourgeois dans le Top 5 au scratch les deux jours en E1

 


Team Sherco Pulsion

Dernière ligne droite pour le team Moto Pulsion qui disputait ce week-end la 4ème manche du Championnat de France d' Enduro, à St-Cirgues-En-Montagne. Certainement la plus difficile et l'une des plus belles de la saison, cette épreuve était également l'occasion de présenter au public les pilotes sélectionnés pour représenter la France aux prochains ISDE qui se dérouleront en Argentine au mois de Novembre. Parmi eux, le pilote Moto Pulsion Anthony Boissiere, qui, aux vues de ses résultats de fin de saison sera probablemement l'un des piliers de l'équipe.

Ce fût donc un bon week-end pour Anthony Boissiere, qui profite de son séjour en Ardêche pour reprendre des points à Marc Bourgeois et Loïc Larrieu. Il monte par deux foix sur le podium, terminant second le Samedi derrière Nambotin et troisième Dimanche. Tout est encore possible dans une catégorie aussi relevée et serrée que celle des E1 cette saison, et Anthony visera la place de vice-champion de France dans un mois, lors de la finale.

Anthony Boissière Yeam Sherco Pulsion enduro Anthony Boissière :second le Samedi derrière Nambotin et troisième Dimanche


En E2, Julien Gauthier réalise une belle journée Samedi, en finissant second derrière le champion du monde de la catégorie, Pierre-Alexandre Renet. Dimanche, il prend un gros choc à l'épaule à l'entame du second tour et roulera toute la journée en serrant les dents. Dans ces conditions, il ne peut faire mieux que quatrième. Il confirme tout de même sa troisième place au provisoire, dans la roue de Romain Dumontier.

Le team se retrouvera désormais pour ces deux derniers rendez-vous de la saison, à savoir la finale du Championnat de Monde, les 13 et 14 Septembre prochains à Brioude, et la finale du Championnat de France les 3 et 4 Octobre à Ambert.

 

Photos: M. Talayssat

 

 


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris