Comparatif Beta 300 Xtrainer et Beta 300RR

Photos enduro essai Beta 300 Xtrainer 2016La grande nouveauté de la gamme Beta 2016 est l’arrivée du 300 XTrainer (arrivée plus exactement en 2015), une moto résolument différente qui oscille entre franchiseuse hors-pair et moto destinée aux débutants. Un peu comme l’avait fait KTM il y a déjà 4 ans en sortant la Freeride mais on va le voir, la Xtrainer n'a pas grand chose à voir avec la KTM.

Que vaut la petite Beta 300 XTrainner 2016 ?

La Beta Xtrainer n'est pas très différente de sa grande sœur la 300 RR, par exemple le chassie reste assez proche en gabarit d’une moto d'une moto d'enduro "classique" contrairement à la Freeride qui est plutôt taillée comme une moto de trial bodybuildée.

Pour savoir ce que vaut la Xtrainer on a décidé de la confronter à la 300 2T BETA afin de mettre évidence les différences entre ces deux cylindrée pourtant identique.

300 xtrainer betaFace à face 300 Xtrainer et 300 RR 2016

Premier contact : une moto au poids plume et compacte

Pour bien différencier les 2 motos, Beta a décidé d'utiliser sur la Xtrainer des plastiques et une déco a dominante blanche, c'est donc coté look que se fait la première différence mais ça ne s’arrête pas là car en statique Xtrainer dégage aussi une impression de moto plus compacte et plus ramassée.  Peu être est-ce dû au fait que la Xtrainer dispose de plastique un peu plus petit que la 300 ou d'une hauteur de selle inférieure ?
La fourche aussi a subi une cure d'amaigrissement avec une diamètre de 42 mm pour le Xtrainer alors que la 300 RR est équipée d'une Sachs couleur or en diamètre 48mm.
Notons aussi que le silencieux FMF du 300 a été remplacé par un silencieux "classique" sur le Xtrainer.

Partie cycle 300 XTrainner :
Pour rentrer un peu plus dans la technicité du produit, le nouvel Xtrainer bénéficie d'une hauteur de selle plus base de 2 cm et pourtant la garde au sol reste identique sur les deux motos. L'amortisseur a une course réduite qui passe de 135 mm pour la 300 à 110 mm pour le Xtrainer.
Comme mentionné précédemment, la moto semblait plus compacte et ça se confirme avec un empâtement de 1467 mm contre 1482 mm pour la 300.
Le cadre du Xtrainer est passé en simple berceau pour un poids total à sec inférieur de 5 kg à la 300RR. Le réservoir lui aussi est un peu plus petit avec une contenance de 8,5 litres contre 9,5 litres pour la 300.

Moteur  300 XTrainner :

Les moteurs ont une course et un alésage identique mais le taux de compression interne  a été modifié pour avoir un rapport volumétrique revu à la baisse (11,3:1 contre 11,5:1 pour la RR) se qui signifie que le moteur de la Xtrainer est un peu moins comprimé. L'échappement a une forme très particulière et ressemble plutôt a un pot de trial en étant beaucoup moins volumineux que la 300 RR.
Il faut noter enfin la suppression du kick sur le Xtrainer contrairement à la 300 qui bénéficie du kick et du démarreur électrique.

En action : une moto polyvalente et pour tous

Dès que l'on enfourche la Xtrainer, l’impression de moto compacte et plus basse se confirme, on se sent de-suite à l'aise sur cette moto. Avec une hauteur de selle réduite on domine parfaitement la moto et en plus il est plus facile de poser les pied au sol qu'avec la 300RR.

 Essais 300 Beta Xtrainer 2016En spéciale la Xtrainer arrive à tirer son épingle du jeu grâce à une puissance réduite mais qui passe au sol

Ce qui caractérise le moteur de cette Xtrainer c'est la facilité d'utilisation, gràce au travail sur le moteur et l'échappement ce bloc est un régal de douceur et de facilité d'utilisation dès les bas régimes, avec en prime un bon gros couple et une puissance exploitable. Là ou la 300RR demandera plus de doigté sur le dosage des gaz, avec la Xtrainer on peut ouvrir sans crainte de se faire déborder par la puissance. A haut régime l'allonge reste correcte mais l'on sent que le moteur sature rapidement, contrairement à sa grande sœur ce n'est pas dans les hauts régimes que le moteur de la Xtrainer  s'exprimera le mieux. Mais quel est le pilote d'enduro techniquement capable d'exploiter les hauts régimes d'un 300cc ?

Pour voir ce que la Xtrainer a dans le ventre on a décidé de la confronter à la 300RR sur une spéciale.  Bien que la moto n'est pas été initialement développée pour aller taquiner le chrono, la Xtrainer s'en sort plus qu'honorablement grâce à son moteur plus souple que la 300RR (alors que le bloc de la 300 RR possède un des bloc les plus docile du marché).

Avec la Xtrainer il est plus facile de doser les gaz donc la puissance bien que réduite (36 chevaux max) passe mieux au sol !  En plus dans les parties sinueuses elle tire aussi son épingle du jeux car la moto est agile et vive dans les changement d'angles.  Entre les mains d'un bon pilote sur une spéciale sinueuse elle pourrait même tenir la dragée haute à la 300RR.  Dans les parties rapides c'est là ou la Xtrainer rend la main sur sa grande sœur car la puissance du 300RR fait la différence grâce à une allonge et un gniac supérieur. Dans les portions défoncées la BETA 300RR reprend aussi le dessus, grâce  à un cadre plus rigide et des suspensions plus adaptées (et plus haut de gamme de celle de la  Xtrainer).

Mais bien quelle soit loin d’être ridicule (elle est même capable de faire jeux égal avec la 300RR sur certaine spéciales)  ce n'est pas en spéciale que la Xtrainer s’exprimera le mieux mais plutôt en franchissement . Car grâce a son chassie taille de guêpe associé à son moteur doux ça devient vite une arme redoutable dans le trialisant. Aidée par des suspensions assez souples la Xtrainer excelle pour enchainer les difficultés sans forcer tout en jouant avec le terrain. A son guidon on se prendrai presque pour Jarvis. Et ce d'autant plus que la hauteur de selle réduite permet en cas de problème de poser les pieds au sol et de se rattraper plus facilement qu'avec la 300RR.

essais Freenduro  : Beta 300 Xtrainer enduro Une hauteur de selle réduite, permet de ratrapper ses erreurs plus facilement 

L'impression de facilité est assez bluffante et on ne se rend d'autant plus compte lorsque l'on tente les mêmes passages avec la 300RR. Dans le trialisant la RR, à cause d'un moteur plus vif et de de suspensions plus dures,  demande plus d'attention sur la gestion des gaz et nécessite plus de technique de pilotage pour bien combiner gaz, embrayage et suspensions. En plus la "X" ne demande que peu d'attention au niveau du levier d'embrayage car contrairement au autres 300, il n'y a pas de "coups de piston" et on peut descendre très bas dans les régimes sans quelle cale.

En franchissement la Xtrainer est donc un atout pour le pilote lambda car elle pardonne beaucoup grâce a son moteur qui est un vrai tracteur. Joueuse à souhait, elle vire dans un mouchoir de poche et freine très fort: un vrai jouet donc !

  Test Freenduro : Beta Xtrainer 2016En franchissement la Xtrainer est une des motos les plus facile du marché

Pour conclure

Bien que Beta ne soit pas le premier à explorer cette voie - moto facile et à prix réduit -  (cf les KTM Freeride, Gas Gas pampera , etc), c'est le premier constructeur à réussir le tour de force de proposer une moto vraiment homogène et parfaitement à l'aise en enduro.

En conclusion la Xtrainer tient ses engagements avec un gabarit compact pour une grande facilité d'utilisation et un facile à emmener. Impossible de ce faire déborder par la puissance contrairement à sa grande sœur et pourtant le comportement en spéciale reste assez intéressant.

A notre avis cette moto est destiné à un grand succès tant le panel de clients potentiels est large. Car à 6620€ cette moto peut se targuer (outre le fait d'être à un tarif attractif ) de s'adresser aussi bien au débutant qui voudra s'initier à l'enduro sans prendre de risque ou encore au pilote mordu de franchissement, sans oublier le randonneur plus expériementé qui cherche une moto polyvalente qui passe par tout et avec laquelle il pourra prendre du plaisir tout au long de la journée sans avoir lacondition physique de champion du monde.

 

BETA 300 Xtrainer 2016
Les + 
Les -
Le prix Sélecteur trop petit
Facilité d'utilisation (moto facile ) Pas de kick
Aptitudes aux franchissements Possibilités de réglages limités sur les suspensions  
Homogénéité de l'ensemble Pas de protèges mains
Hauteur de selle réduite  
Un moteur 300 cc enfin exploitable  



Texte Freenduro.com : pilote essayeur Pierre Hourdin