Essais gamme Beta enduro 2023

Test motos enduro Beta 2023 - Freenduro
Réagir à cet article

Première prise de contact et roulage avec les toutes nouvelles Beta RR 2023 (versions standard) pour notre essai de toute la gamme enduro, en Isère sur les terres de l'Auberge de Nemoz du côté de La Ferrière.

Ces essais se sont donc déroulés en montagne (1300 m d'altitude). Nous avions à notre disposition une petite spéciale vallonnée de 2 minutes (voir les Gopro en fin d'article) et de nombreux chemins montagneux autour de l'auberge de Nemoz (à noter que le boss de l'auberge est en enduriste passionné qui vous accueillera avec plaisir, si vous passez dans ce magnifique coin de l'Isère).

Pour essayer ces motos, nous avons fait appel à Logan Merlier un jeune pilote qui participe au championnat de France d'enduro (et de cross-country) en catégorie Junior. On précisera pour l'objectivité de ces essais que Logan n'est aucunement lié à Beta, car il roule en championnat de France sur une Husqvarna (350 FE).

Les essais des Beta RR 2023

Avant de passer aux détails de chacune des cylindrées, laissons la parole à Logan pour nous parler de son ressenti et son avis sûr quelques-unes des évolutions techniques des Beta 2023.

L'évolution la plus visible des Beta se trouve du côté des plastiques des ouïes de radiateurs redessinés, qui permettent de gagner environ 2 cm en largeur de chaque côté. Avec ce nouveau design, finit les problèmes avec les orthèses qui accrochent dans les ouïes... Cette année, c’est fin, les mouvements vers l'avant de la selle sont plus fluides. À mon sens, ce changement offre une maniabilité supplémentaire par rapport aux motos des gammes précédentes.

plastiques Beta RR 2023 enduroDe l'arrière ou de l'avant on voit bien le travail effectué pour affiner les Beta 2023 au niveau des ouïes de radiateurs

Pour la gamme 4 temps, les Beta bénéficient de nouveau collecteur d’échappement, plus long qui théoriquement permet de gagner en traction à bas régime.  En action, cette modif du collecteur permet en fait d'avoir une délivrance de la puissance encore plus linéaire que pour les modèles précédents.

Beta 390 RR 2023 enduroSur cette photo de la 390 on peut voir le nouveau design du collecteur d'échappement

À lire aussi :

Concernant encore les 4 temps, il faut noter que cette année tous les 4T sont équipées du traction control (jusqu'alors réservé aux modèles Factory). Quand ce contrôle de la traction est activité (via un bouton de commande devant le réservoir) on sent une moto plus calme et plus douce et prenant moins les tours (pour permettre à la roue de passer la puissance au sol). On peut alors accélérer franchement sans se poser de question ni devoir doser, le traction control s'occupe de tout (ou presque). Sur terrain glissant (par exemple sur spéciale humide, une grimpette bien grasse, etc ) ce bouton "magique" permet de (re) trouver l'adhérence même sans être un expert du dosage des gas ! Si sur les modèles Factory 2022 le traction control n’était pas vraiment efficace, cette année le système est beaucoup plus performant ! Rien que pour ça, on peut dire que les Beta 4T ont fait un grand pas en avant.

L'examen détaillé de chaque cylindrée

Beta 125 RR  2023 : c’est LA nouveauté cette année, une moto complètement repensée au niveau de la motorisation, avec de nouveaux carters moteurs pour accueillir un nouveau vilebrequin (plus petit) ainsi que sa bielle, offrant une moto facile pour un 125 !

Beta 125 RR 2023 moto enduroC'est la 125 RR qui pour ce millésime 2023 hérite du plus grand nombre de modifications moteur

Une moto a moins de 100 kg, d’une maniabilité folle. Côté moteur une fois lancée, ça marche plutôt très bien, en revanche ça reste un 125, il faut avoir le coup de gâchette à la relance si on ne veut pas perdre trop de vitesse dans les passages sinueux. On reprécise que ces essais se sont déroulés à 1300 m d’altitude, donc ça n’a pas aidé à avoir une carburation optimisée sur ce petit moteur dont j'ai trouvé les reprises assez anémiques. Mais pour voir réellement ce que nouveau bloc a dans le sac, il faudra refaire un essai à plus basse altitude, car là clairement ces conditions altitude ne lui convenait pas trop.

Beta 200 RR  2023: MON COUP DE CŒUR ! La maniabilité d’une 125 avec le moteur d’un petit 250 2 temps !  À bas régime, c'est pour moi bien plus simple et agréable à piloter que la 125, car la moto dispose d'une bonne petite réserve de couple.  En haut, il y en a un peu plus qu’un 125, comme je le disais précédemment, on peut la qualifier de petit 250. Cette moto m’a vraiment séduit ! Pourtant, je roule sur un 350 4 temps habituellement…
À noter que l'après midi, nous sommes montés en forêt jusqu'à 2000 m d’altitude et contrairement à la 125, la 200 n'a eu aucun problème de carburation ni perte de puissance lié à cette montée en altitude.
Pour un pilote débutant voulant une moto facile et légère, ou un pilote expérimenté qui veut sortir des chronos en se faisant plaisir, c'est la moto qui offre un excellent compromis entre efficacité et fun!

Beta 200 RR 2023 moto enduro
Seul point négatif pour moi, c'est qu'en compétition, elle s'alignera en E2 donc elle sera parfois un peu désavantagée  (dans certaines situations, mais dans d'autre sa légèreté fera la différence)  face à des 250 2t ou 450 4T ! Mais bon finalement, vu ces avantages de facilité de pilotage, ça reste peu embêtant.

Beta 250/300 RR  2023 : 2 motos assez semblables, aux motorisations très linéaires (très calmes) et coupleuses ! Ce sont 2 cylindrées avec une large plage d'utilisation, qui permettent à la fois de faire des chronos, de la ballade ou du franchissement bien costaud. Avec leurs moteurs coupleux, impressionnants à bas régime, elles conviendront à une majorité de pilotes. La 300 est très similaire à la 250 (c'est même parfois difficile de les différencier en roulant) mais la 300 cc délivre un peu plus de force et de puissance à bas et hauts régimes. Les 2 motos sont à la fois légères et maniables, mis à part les nouvelles ouïes plus fines qui apportent un plus en terme d'ergonomie (meilleur placement sur la moto) il n'y a pas vraiment de différences majeures par rapport aux millésimes 2022.

Beta 300 RR 2023 moto enduroPetite rando dans les chemins Isérois au guidon de la 300 RR

Beta 350/390 RR  2023 : Aux premiers tours de roues, on ressent l'apport du nouveau collecteur d'échappement qui donne un caractère très linéaire aux 2 motorisations ! Mais n’est-ce pas un peu trop ? Car certes, ces 2 petites motorisations sont super efficaces, souples et coupleuses, mais à mon goût, elles manquent un peu d’explosivité. Aurait-il fallu les équiper d'un pignon plus petit lors des essais pour gagner un peu de gniac en spéciale  ?

Beta 390 RR 2023 moto enduroLogan en spéciale avec le 390 RR

A contrario, en fin de journée, lorsque la fatigue se fait sentir, le caractère très linéaire de ces 350 et 390 devient un avantage, car ça permet de s'économiser et d'éviter le coup de gas fatal qui vous emmène à la faute quand on manque de lucidité ! La 390 se différencie de la 350 par un caractère moteur légèrement plus agressif, qui conviendra à celui qui trouverait la 350 trop aseptisée et chercherait un peu plus de sensations au coup de gas.

Beta 430 RR : c’est pour moi le 4 temps le plus facile ! Certes, une grosse cylindrée en 4 temps ça peut faire peur, mais une fois sur la moto, on oublie vite les 430 cc. À bas et hauts régimes, le moteur est plein, il y a de la puissance et de la force à tous les étages, mais ça reste maitrisable. On a bien sûr de l’inertie comme sur toutes les motos de cette cylindrée, mais en fait en action pour moi ça ne semble pas très dérangeant.

Beta 430 RR 2023 moto enduro

Beta 480 RR : enfin pour finir ce tour d'horizon des Beta 2023, celle que je qualifiais avant cet essai de gros char d’assaut, et bien en fait non ce n'en est pas un !  Évidemment, ce n'est pas non plus une 125, mais réellement une grosse moto puissante, mais cette 480 à tout pour plaire, car comme ces petites sœurs, son caractère moteur n'est pas violent.  Il y a de l’inertie comme pour la 430, mais rien de choquant pour moi, parce que la grosse 4.80 reste maniable. Par contre, dans les évolutions à bas et très bas régimes, il faut la tenir à l'embrayage, car elle a plutôt tendance à facilement caler sur les coups de piston.

Conclusion sur cette Beta gamme enduro 2023

Pour conclure, je dirais qu'avec la gamme 2 temps, on a des motos concrètement polyvalentes pouvant convenir à une grande majorité de pilotes tellement elles sont faciles. Des petites 125 et 200 fun et facile, aux plus grosses 250 et 300 un peu plus exigeante, mais restant efficaces et confortables, il y a en pour les goûts.

Coté 4 temps 2023, c'est un peu le même constat avec des motos encore plus faciles que les modèles 2022 (en particulier les  350 et 390) très sécurisantes, peu violentes, mais qui a mon goût manquent un peu de peps en spéciales. Mais pour les pilotes lambdas ce sont des 4 temps super efficaces (même la 430 et la 480 sont exploitables et très agréables à rouler sur le couple).

Le seul reproche qu’on pourrait leur faire, c'est coté suspensions. C'est très (trop) confortable et sécurisant à basse vitesse pour de la randonné ou du technique, mais en spéciale ou dans les chemins bien défoncés à haute vitesse, là, il faudra soit serrer les fesses, soit (plus efficace) passer par la case préparation pour durcir tout ça en fin de course et gagner en stabilité à haute vitesse sur la fourche ZF.

 

Vidéos Beta 2023

Gopro essais 350 RR 2023

Gopro essai 250 RR 2023

 

 

Photos et Gopro : Thomas Rochedy pour Freenduro

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.
Commenter cet article.
symbols left.
Non connecté ( Créer un compte ? )
ou poster en invité

Nous suivre