Connexion
Réparer sa moto avec des pièces d'occasion ?

Réparer sa moto avec des pièces d'occasion : bonne ou mauvaise idée ?

  • Par: La Rédac' Freenduro

Votre moto est en panne et a besoin d'une bonne révision, elle a subi un choc, ou vous voulez simplement restaurer une moto vintage ? Alors peut se poser la question d'utiliser des pièces d'occasion ou pas.

Une vérification s’impose pour contrôler l’état de votre bécane, remplacer les pièces défectueuses et celles qui arrivent en fin de vie. Il se peut aussi qu'après une chute, vous deviez remettre en état votre moto. Mais s’il faut remplacer un bon nombre de pièces la note va vite être sallée et si votre budget est serré ça veut dire qu'il faudra faire des choix et peut ne pas tout remplacer.  C'est pour cela qu’utiliser des pièces d’occasion pour les réparations peut être une bonne piste.

- Vous hésitez à utiliser des pièces et accessoires d'occasion ?
- Vous vous demandez si c’est une bonne ou mauvaise idée d’utiliser de la seconde main pour réparer une bécane ?
- Si la moto retrouvera ses performances avec des éléments qui ont déjà servis ?
On va donc dans cet article essayer de répondre à ses questions.

Les avantages des pièces d’occasion

Tout l’intérêt d’acheter des pièces d’occasion repose principalement sur les économies de prix. Les pièces d'occasion sont moins chères que les pièces neuves et permettent donc de réaliser de belles économies. Les prix peuvent parfois descendre de moitié par rapport au neuf.
En plus, contrairement aux idées reçues, les pièces de seconde main sont généralement fiables. Si vous les achetez auprès d'un professionnel, le plus souvent, elles sont testées et contrôlées avant d’être revendues.
Il est aussi tout à fait possible de dénicher des pièces d’occasion presque neuves. C’est le cas par exemple des composants qui proviennent de motos hors d’usage ou accidentées. Certaines pièces n’ayant servies que très peu sont encore en parfait état.

En somme, il n’y a pas vraiment lieu de s’inquiéter sur la qualité des pièces moto d’occasion. Pour proposer des pièces sûres et garantir la satisfaction des clients, les vendeurs se fournissent en général auprès de casse-moto fiables et effectuent des vérifications.

pieces moto occasionSi possible privilégiez l'achat de vos pièces d'occas' auprès de professionnels

Les inconvénients des pièces d’occasion

Comme il s’agit de pièces qui ont déjà servies, la durée de vie sera naturellement plus courte. Suivant l'état d'usure ça ne tiendra pas aussi pas aussi longtemps que du neuf. En fonction du degré d’usure de la pièce, il risque de falloir la re-remplacer après une période plus ou moins courte.
Il faut savoir qu’acheter des pièces d’occasion, c’est aussi parfois courir le risque de se retrouver avec des pièces de mauvaise qualité. En fonction de sa provenance, la qualité d’une pièce de seconde main reste discutable.
Par exemple, même avec une pièce d'une marque connue en très bon état visuel, si celle-ci provient d’une moto immobilisée depuis plusieurs années, son intégrité et sa durabilité ne seront pas garanties.

Attention aussi aux arnaques. Il y a parfois des vendeurs sans scrupules qui n’hésitent pas à vous refiler des pièces défectueuses, incompatibles ou, pire, des pièces volées.
Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement recommandé de s’adresser uniquement à des revendeurs professionnels ou à une casse moto agréée.

Pour toutes ces raisons, quasiment aucun vendeur n’accepte de garantir des pièces moto d’occasion. C’est ainsi un risque à prendre pour l’acheteur.
Enfin, il est important de savoir que vous ne pouvez pas utiliser des pièces d’occasion pour toutes les réparations de la moto. Pour des raisons de sécurité, certains éléments ne peuvent être remplacés que par des pièces neuves (un piston par exemple).

Quand utiliser des pièces d’occasion ?

Une moto est composée de différents types de pièces : celles qui assurent la sécurité du conducteur, les éléments de structure, les pièces qui s’usent avec le temps, ainsi que les équipements et les éléments d’habillage.
En règle générale, il n’y a pas beaucoup d'éléments que l'on ne puisse pas remplacer par des pièces de seconde main. C’est le cas en ce qui concerne les composants du cadre, de la fourche et du guidon, les jantes, et même quelques organes du système de freinage (étriers, disques, durites…).
Il en va de même pour les pièces d’habillage comme les éléments de carénage (plastiques, plaques phare, béquilles, protections…), de sellerie et de protection (sabot, protèges mains...), et même le réservoir.
Certains composants du moteur (échappement, carburateur, boite à vitesse…) et du système électrique (relais, capteurs, batteries, les éléments d’allumage…) peuvent également être remplacés par des pièces d’occasion.

En revanche si vous n'êtes pas en mesure de re-vérifier la parfaire intégrités de certaines pièces, le recours à la seconde main est déconseillé sur les éléments qui assurent votre sécurité et le bon fonctionnement de la moto. Il faut par exemple être particulièrement vigilant pour les composants du système de freinage ou le cadre.
Certains organes s’usent naturellement et ont besoin d’être remplacés après un certain nombre de kilomètres parcourus (pour un piston, un vilebrequin, des roulements...) Les constructeurs préconisent d’ailleurs des remplacements et/ou vérifications périodiques de ces composants.
Essayer de faire des économies sur ces pièces en les achetant d’occasion est une fausse bonne idée. En effet, il est difficile de connaître leur degré d’usure. Il est dans ce cas-là plus judicieux d’utiliser du neuf. C’est le cas par exemple pour les plaquettes de freins, les bougies, les roulements, les silentblocs, les joints et filtres divers.

changement plaquette frein motochanger ses plaquettes de frein par de l'occasion ce n'est pas une bonne idée, par contre un étrier de frein d'occasion bien reconditionné là ça vaut le coup

Précautions à prendre lors d’achat de pièces d’occasion

Aujourd’hui, grâce à Internet, il est possible de trouver des pièces d’occasion pour quasiment tous les composants de votre moto. Les offres proviennent à la fois de particuliers et de revendeurs professionnels. Attention cependant à ne pas vous laisser séduire uniquement par les prix attractifs.
Pour éviter les mauvaises surprises, prenez soin de toujours vérifier le sérieux du vendeur. Est-ce un professionnel ? Est-ce que les pièces sont testées et contrôlées avant d’être mises en vente ? Est-ce que le site est transparent sur le degré d’usure de la pièce ?
Si possible, informez-vous sur la provenance de la pièce : est-ce qu’elle vient d’une moto accidentée, d’une épave, d’une bécane immobilisée depuis des années ?

Attention aussi à ne pas vous retrouver avec une pièce volée. Les organes relativement importants (cadre, bras oscillant, moteur…) comportent normalement des numéros de série ou des gravures. Ceux-ci doivent rester lisibles. Le vendeur doit également être en mesure de vous fournir un certificat de non gage ou la carte grise correspondante. Au moindre doute, il vaut mieux s’abstenir.
En tout cas, pour être sûr de bénéficier d’une pièce fiable, vous pouvez choisir d’acheter directement auprès d’une casse-moto agréée et habilitée. Bien sûr, n’oubliez pas de vérifier la compatibilité de la pièce. Assurez-vous que la référence corresponde bien à celle de la pièce que vous recherchez.

Réparer ou remplacer les pièces endommagées ?

Vous l’aurez compris, que ce soit pour un entretien périodique, pour réparer une panne, pour remettre en état votre bécane après une chute, ou restaurer une moto ancienne  les pièces d’occasion offrent une belle alternative aux pièces neuves. Elles permettent de réduire de manière conséquente les dépenses.
Néanmoins, si dans votre recherche, vous n’arrivez pas à trouver une pièce d’occasion et/ou si l’élément n'existe pas en version adaptable, vous pouvez alors vous envisager vers la réparation.

Refaire une géométrie de cadre, des suspensions, des jantes,  redresser des radiateurs, rectifier une culasse, réparer des réservoirs… les professionnels expérimentés sont aujourd’hui capables de les remettre beaucoup de choses en état. Moins cher que d’acheter des pièces neuves ou d’occasion, la réparation est aussi une excellente alternative pour  faire des économies.


Autre astuce pour réparer à moindre coût vôtre bécane : si vous avez besoin d’un grand nombre de pièces, pensez à acheter une moto épave du même modèle auprès d'une casse-moto. Vous pourrez alors économiser beaucoup plus en récupérant des pièces dessus qu’en les achetant une par une.

Laisser votre commentaire ...
Caractères restant.

S'identifier ( )

Poster comme invité

Chargement... The comment will be refreshed after 00:00.

Articles qui pourraient vous intérésser :