Connexion
Stefano Passeri

Qu'est ce tu deviens #1 : Stefano Passeri ?

  • Par: La Rédac' Freenduro

"Qu'est ce tu deviens" c'est une nouvelle rubrique Freenduro que l'on vous propose, pour aller à la rencontre des anciens pilotes qui ont marqué l’histoire de l'enduro.

 Que sont-ils devenus ?

Voilà la question que l'on se pose parfois au sujet des anciens champions d'enduro dont on était fan il y a quelques années. Pour vous, sur une idée d'un de nos lecteurs - Olivier Albert *- on est allé a la rencontre de pilotes d'enduro qui ont marqué de leur empreinte  l'histoire de l'enduro.

Interview Stefano Passeri

Dans ce premier épisode de" Qu'est ce tu deviens ?" on débute donc une légende de l’enduro avec le pilote Italien Stefano Passeri : 4 fois champion d'Europe (l’équivalent de notre championnat du monde d'enduro actuel ) ,10 fois champion d'Italie et 3 fois champion du monde par équipe en Trophée. C'est entretien est structuré par 6 questions, questions qui resteront identiques pour chacun des épisodes du "Qu'est ce tu deviens ?"

1: Un rapide palmarès stp?

"10 fois champion d'Italie, 4 fois champion d'Europe (l'ancien championnat du monde), 3 fois champion du monde par équipe aux ISDE"

Stefano passeri 1992 Aprilia RX 125

2: Peux tu nous dire ce que tu deviens, quel est ton activité actuelle et ce que tu as fait depuis la fin de ta carrière?

"Après ma carrière de pilote de course, j'ai travaillé comme pilote d'essai pour Sherco en 2004 afin de développer la 450, puis pour Aprilia en développant les RXV 450 et 550, le fameux bicylindre Aprilia.  Par la suite j'ai été le suiveur de Stefan Merriman pendant deux ans 2008-2009 quand il roulait Aprilia lors de ses dernières courses mondiales. Je suis actuellement délégué enduro vintage à la Fédération italienne de motocyclisme. Je dirige aussi le championnat italien de vélo électrique et je me consacre à ma famille."

stefan marriman aprilia

3: Peux-tu nous raconter une anecdote sur un fait de course que le grand public ne connait pas?

"J'aurais vraiment beaucoup d'anecdotes à raconter. Celle qui me semble particulièrement significative est liée à ma fin de carrière. J'étais en Écosse pour participer à une manche de championnat du monde et je courais avec la KTM 125. J'étais très tendu avant la course car les spéciales semblaient très difficiles et aussi très dangereuses, je n'avais tout simplement pas la bonne attitude pour attaquer une course. Le matin même de la course, je me suis réveillé et cette peur a augmentée car le temps était pluvieux et nous devions donc courir toute la journée sous l'eau. Malgré ma peur, j'ai réussi à gagner les deux jours et aussi à remporter le scratch malgré la course avec la petite 125, je pense que c'était l'une de mes meilleures performances de ma carrière sportive et ce, malgré mon attitude avant la course qui mêlait stress et anxiété."

passeri 125 KTM farioli 1996

4: Ta meilleure moto?

"La moto qui m'a permis d'obtenir les meilleurs résultats en compétition était sans aucun doute la KTM 80 de 1986, c'est la moto qui est restée dans mon cœur. Par la suite, de sa conception à son développement jusqu'à des victoires en mondial, c'était sans aucun doute le bi-cylindre Aprilia RXV 450"

KTM GS 80 stefano Passeri

5: Ta pire moto?

Chaque moto avec laquelle j'ai eu la chance de pouvoir rouler en course ou à l'entraînement, lors de mes sorties entre amis m'a laissé des souvenirs particuliers. Il n'y a pas eu de pire moto.

6: Un conseil pour les plus jeunes?

"Il est difficile de donner des conseils à un jeune qui souhaite aujourd'hui courir dans le monde de l'enduro. Par rapport à mon temps, tout va beaucoup plus vite et les courses sont très différentes de celles auxquelles j'ai fait face à mon époque. Ce qui fait certainement la différence, c'est le temps qui peut être consacré à la moto pour l'entraînement et la passion qui consiste à faire en sorte que tout se passe de la meilleure façon."

Stefano collabore aussi avec le magazine Italien Solo Enduro et on le voit dans la vidéo c-dessous essayer la Beta 300RR officielle de Brad Freeman , cet été

 

Le Palmarès de Stefano Passeri

  • 2003 YAMAHA 250cc : champion d'Italie / champion d'Europe
  • 2002 YAMAHA 250cc : vide champion d'Italie / champion d'Europe
  • 2001 GAS GAS 250cc : vice Champion d'Italie
  • 2000 GAS GAS 250cc : vice Champion d'Italie
  • 1999 KTM 250cc : Champion d'Italie
  • 1998 KTM 125cc : Champion d'Italie / vice champion du monde
  • 1997 KTM 125cc : Champion d'Italie  / champion du monde par équipe (ISDE Italie)
  • 1995 KAWASAKI 125cc: Champion d'Italie / vice champion du monde
  • 1992 APRILIA 125cc : Champion d'Italie / champion du monde par équipe (ISDE Australie)
  • 1990 HUSQVARNA 125cc : Champion d'Italie
  • 1989 HUSQVARNA 125cc : Champion d'Italie / champion du monde par équipe (ISDE Allemagne)
  • 1988 HUSQVARNA 125cc : Champion d'Italie / vice champion du monde
  • 1987 KTM 125cc : Champion d'Italie
  • 1986 KTM 125cc : Champion d'Europe / champion du monde par équipe Junior  (ISDE Italie)
  • 1985 ACCOSATO 80cc : Champion d'Europe
  • 1984 ACCOSATO 80cc : Champion d'Italie Junior
  • 1982 AIM 50cc : Champion d'Italie Cadet

 

* Pour ce premier épisode on a réalisé en parallèle une interview de celui qui est à l'origine de cette rubrique : Olivier Albert pour qu'il se présente à vous.

olivier albert freenduroSalut Olivier, peux tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 46 ans, je suis marié, j’ai quatre enfants, Auvergnat pur souche j’habite près de Clermont-Ferrand. Depuis 25 ans je suis commercial dans le secteur de la moto, après 20 ans en tant que salarié je me suis lancé et j’ai monté ma boîte depuis cinq ans. Je suis agent commercial indépendant, je suis commercial pour 5 sociétés dont je gère les intérêts auprès des professionnels du deux-roues sur tous les secteurs Auvergne Rhône-Alpes / centre France. Mon rôle est de visiter les concessionnaires, accessoiriste, site Internet et centrale d’achat afin de leur proposer mes produits. Mon offre produit doit être très complète, je vends des produits route, tout-terrain, des motos, des antivols et des solutions de Gravage. Je profite de cette instant de visibilité pour remercier mes clients pour leur confiance et leur fidélité.

Ta pratique de l'enduro c’est quoi ?

J’ai toujours fait de la moto, pas de cross, mon père trouvant ça trop dangereux. À 16 ans j’ai fait mon premier Enduro et je n’ai jamais arrêté, j’en suis à ma 30eme saison ! Mon père a 71 ans il roule toujours, j’espère faire de même. J’ai été champion de France junior, j’ai roulé une grosse dizaine d’années en élite, participé à des GP, aux ISDE, à plusieurs GLC, de sacrés souvenirs et de fabuleuses rencontres !! Dorénavant, je participe aux courses qui me font envie. L’idée c’est de me faire plaisir, de rester en contact avec la compétition, de créer le lien avec mes clients, me marrer avec les copains et depuis peu partager la course sans pression avec mes garçons. Le partage, c’est vraiment ce qui me fait vibrer.

Pourquoi cette idée de savoir ce que deviennent les anciens champions ?

Je me suis toujours demandé ce que devenaient les champions une fois leur carrière sportive terminée. Pour peu qu’ils aient quitté le milieu moto nous n’avons plus de nouvelles de leur part et ça m’a toujours intéressé. J’ai soumis l'idée à plusieurs journalistes de créer une petite rubrique en ce sens, ils n’ont pas donné suite, j’ai donc pris le taureau par les cornes et décidé de le faire moi-même. Je me suis dit que je n’étais certainement pas le seul à me poser ces questions d’où l’idée de partager. J’en profite pour remercier Freenduro.com pour me permettre de partager avec vous cette rubrique!

Un conseil pour les plus jeunes ?

Ne roulez jamais pour faire plaisir à papa, même s’il dépense beaucoup d’argent pour la moto, l’envie et le plaisir doivent rester les seules raisons de rouler. Privilégiez vos études, votre job, une carrière sportive dans un sport aussi risqué est aléatoire. Vous devez impérativement préparer l’avenir, de nombreux potentiels top pilotes se retrouvent dans des situations précaires une fois la carrière terminée. J’ai la chance d’aimer mon travail, se lever le matin sans avoir l’impression d’aller bosser, ça n’a pas de prix ! Donnez-vous les moyens de choisir un métier qui vous plaît, une carrière de travail c’est long mais si le job vous plaît, ça paraît bien plus court !

ActionGroup
Olivier ALBERT

Laisser votre commentaire ...
Caractères restant.

S'identifier ( )

Poster comme invité

Chargement... The comment will be refreshed after 00:00.
  • This commment is unpublished.
    N43 · 06/01/2021
    Cette rubrique est super ! Merci
  • This commment is unpublished.
    Vecchi · 05/12/2020
    (y)Bravo Olivier pour le super Conseil pour nos plus jeunes, vraiment à faire remonter et partager ce paragraphe au plus haut niveau de notre fédération également...
  • This commment is unpublished.
    miquel · 04/12/2020
    je me rappelle de cette épreuve en écosse , j y était en mondial junior , j avais pris des pénalités en liaison tellement c était hard et malgré sa j avais bien roulé

    mais il avait joué fin en pointant 1 min en avance a chaque liaison pour arriver sur des spéciales vierge ( a l époque on pouvais )

    il avais mi tous le monde derrière et large

    un monstre
    • This commment is unpublished.
      Laredac · 04/12/2020
      Super ces anecdotes Damien ! faudra qu'on se fasse un petit "Qu'est ce tu deviens" avec toi aussi ;-)

Articles qui pourraient vous intérésser :