ISDE 2018 J1 : les USA prennent le commandement, les Français 5ème

david abgrall ISDE 2018David Abgrall Comme prévu, la poussière a joué un rôle important dans cette première journée des ISDE. Les départs étaient donnés par catégorie si bien que certains favoris se sont retrouvés avec une visibilité réduite derrière des pilotes moins rapides qu’eux. Si les Juniors ont très bien tiré leur épingle du jeu en prenant place sur le podium de leur catégorie, les équipes Trophée et Féminine ne figurent pas sur le podium du jour.

taylor robert USA isde 2018 J1C'est Taylor Robert avec le team USA qui mênnent la danse en Trophée après cette première journée

Trophée Junior : Une entrée en matière convaincante

Honneur à nos Juniors qui ont fait une superbe course ce lundi, ne perdant le leadership de la catégorie qu’en toute fin de journée quand Théo Espinasse et David Abgrall se sont retrouvés bloqués derrière des pilotes partis à la faute ! Par chance, hommes et machines ont rejoint le parc fermé intacts, perdant néanmoins plusieurs dizaines de seconde et laissant les Italiens prendre le commandement de la catégorie. « Ce fut une bonne journée, les pilotes ont suivi à la lettre les consignes données la semaine passée lors du repérage des spéciales. » analyse Pierre-Marie Castella, entraîneur de  l'Equipe Juniors.

Ils ont été tous trois intelligents, ne prenant pas de risques et alignant de très bons chronos. Théo et David ont perdu du temps dans la dernière spéciale mais ce n’est qu’un fait de course, sans cela ils seraient en tête du classement. Je suis vraiment très content de leurs performances. Ils ont bien progressé dans la gestion de la course, ils écoutent et ont la vitesse pour gagner. Il faut rester concentré, surveiller les motos car elles vont souffrir avec la poussière, et continuer à rouler sans être au-dessus de leurs pompes, comme ils l’on fait aujourd’hui.

Hugo Blanjoue est le mieux placé des Espoirs après une journée de course (14ème au scratch), Théo Espinasse et David Abgrall occupant les 30ème et 32ème positions.

Théo Espinasse

La vitesse était là, je connaissais bien les spéciales donc j'ai pu bien placer mes virages et quand ça a commencé à se défoncer j'ai pu mettre un petit rythme GP comme on dit. J'aime bien la spéciale 2 qui est sablonneuse, j'ai pu attaquer et signer un top douze. Une bonne journée, mis à part cette chute avec un retardataire dans la dernière spéciale qui me fait perdre 40 secondes et me fait rater un top quinze au scratch. Bon il reste cinq jours, la course est longue. En début de journée j'étais un peu tendu, j'avais hâte que ça parte mais dès que j'ai vu que je signais de bons chronos je me suis relâché.

Thomas Dubost

Une  bonne journée dans l'ensemble, j'avais la chance d'ouvrir les spéciales et j'en ai profité pour faire un bon premier tour; le second tour à bien débuté mais dans la seconde spéciale je m'en suis mis une bonne dans de gros trous masqués par la poussière. Je sauve les meubles dans la dernière spéciale du jour, même si deux erreurs de trajectoire me font perdre de précieuses secondes. Je sais ce qu'il faut faire demain, et cette première journée à été très positive quand même.

Hugo Blanjoue

Ce fut une journée compliquée dans la poussière, il fallait rouler intelligemment et rester sur ses roues car les spéciales étaient hyper piégeuses au second tour. Je suis plutôt satisfait de ma journée, un peu dommage que Theo et David aient eu des problèmes dans la dernière spéciale du jour mais on est dans un bon rythme tous les trois et c'est cool.


Trophée Mondial : Sans prise de risques

Perdant du temps en raison de la poussière empêchant de doubler les pilotes plus lents partis devant eux dans les spéciales, les pilotes Trophée n’ont jamais réussi à se sortir de cette position difficile, à l’exception de Loïc Larrieu qui a pris la sixième place au scratch. Avec Christophe Charlier, 18ème, et Thomas Dubost, 21ème, les Bleus occupent la cinquième place d’un classement dominé par les Américains, les Australiens et les Espagnols. L’ordre des départs étant désormais celui du classement scratch, tous les espoirs sont permis même si Christophe Nambotin, peu à son aise lundi, ne partira qu’en 33ème position.

loiic larrieu ISDE 2018LoÏc Larrieu

Loïc Larrieu :

Une journée un peu comme on pouvait s'y attendre, dans la mesure ou les pilotes E2 et E3 partaient assez loin. Ce fut assez animé car il fallait doubler à minima deux pilotes par spéciale, sachant que quand on revient à une dizaine de secondes de ce pilote on n'y voit déjà plus grand chose. On perd à chaque fois beaucoup de temps, en essayant de doubler sans prendre de risques car c'était les consignes du jour. Frustrant, sinon tout le monde est entier avec des motos en bon état au soir du premier jour ce qui est important et dès mardi on devrait pouvoir mieux s'exprimer.

Christophe Nambotin

J'ai bien sûr été gêné par des pilotes E2 qui partaient devant moi et étaient moins rapides, mais aujourd'hui je n'ai pas été à la hauteur de ce qu'on attendait, même si en partant loin la poussière était un problème. Je n'étais pas très à l'aise, j'ai eu un peu de mal avec le terrain si bien que je suis le joker du lundi et il va falloir se reprendre. Heureusement que mes équipiers ont fait du bon boulot, à commencer par Loïc qui a entrainé ses équipiers et en ce qui me concerne il va falloir trouver des solutions!

Trophée Féminin : Au pied du podium

audrey roassat ISDE 2018Audrey Rossat

Du côté des Féminines, Livia Lancelot s’est rapidement hissée dans le groupe de tête de la catégorie. Elle prend la seconde place de la catégorie Féminine, emmenant dans son sillage Valérie Roche (11ème) et Audrey Rossat (17ème) qui reprend la compétition après six semaines sans moto suite à une blessure au péroné. Les filles occupent la quatrième place de leur catégorie.

Livia Lancelot

Je commence mal la journée en chutant dès la première spéciale, 100% de ma faute! Je perds 30 secondes, et ensuite dans toutes les spéciales je butte sur une Américaine qui part devant moi mais roule moins vite et me retarde puisqu'on ne peut pas doubler avec la poussière. Il n'y a que dans une spéciale que j'ai réussi à partir devant elle, du coup je me suis régalé au niveau du pilotage et je fais le scratch. Sinon j'ai galéré dans la poussière, et ca m'énerve! Dans le premier tour quand il n'y avait pas encore trop de poussière j'étais contente de constater que j'avais bien mémorisé les spéciales, mais la poussière te modifie tellement les repères que quand tu suis quelqu'un tu ne sais plus trop ou tu en es. Ce sont des paramètres nouveaux pour moi, et ca m'énerve un peu....


Ce mardi, le parcours est le même que lundi, comprenant deux passages dans les trois spéciales déjà empruntées à deux reprises par plus de 400 pilotes ! Les conditions seront donc plus difficiles, sur des pistes plus défoncées et encore plus poussiéreuses

Les résultats complet

source:  FFM / photo : F.I.M

eval-news

Evaluation: 59% - 12 Votes
59%

Jcm Avatar
Laisser votre commentaire ...
Caractères restant.
S'identifier
Poster comme invité
Chargement... The comment will be refreshed after 00:00.

Soyez le premier à réagir cette news.


Freenduro.com utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite. Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.