Essai enduro : Sherco 450 SEF 2017: la polyvalence

photo action sherco 450 2017 C'est du coté de Cahors au domaine d'Auzolle plus exactement, que nous avons été convié a essayer les toutes nouvelles Sherco enduro millésime 2017.

C'est donc sur les traces du Grand Prix de France qui se déroulera les 10 et 11 septembre 2016 que nous avons eu le privilège de tester les motos made in France, et quoi de mieux qu'une spéciale de test typée mondial enduro pour mettre à l’épreuve ces Sherco 2017.

Pour débuter notre tour d'horizon des Sherco 2017 on a décidé de vous faire découvrir en premier cette 3ème évolution de la 450 SEF -R 4T qui est arrivé au catalogue Sherco en 2015.

Photo Sherco 450 SEF-R 2017Du Dakar au banderoles, voila comment on pourrait résumer l'histoire de cette 450

À première vue, coté look ces Sherco 2017 sont différentes des millésimes précédent. La 450 comme les autres cylindrées à eu droit à un lifting intégral avec un design plus agressif. Mise à part la plaque phare tous les plastiques ont été totalement redessiné. Le réservoir aussi change car il est maintenant translucide et surtout gagne en contenance en passant de 8,5 à 9,7L. Le traditionnel kit déco laisse lui la place à la technologie "in-Mold", comprenez des graphismes intégrés dans le plastique. Les protections de cadre et les poignées bi-composant type "racing" sont aussi passés sur la planche à dessin des designeurs Nîmois.

cadre sherco 450 sef 2017


La 450 SE-F 2017 change de look mais qu'en est t-il au niveau mécanique?


Hormis le design extérieur, les nouveautés ne se bousculent pas vraiment. Géométrie du cadre légèrement modifiée avec un angle de direction réduit, axes de biellettes et de roue arrière renforcés, rayons de roue avant plus rigide et plus léger.  c'est sûrement sur la molette de pré charge de l'amortisseur que la modification se fera la plus perspicace  Maintenant en composite cette molette est plus rigide et plus facile à manipuler. Le moteur au niveau de la culasse  se voit doté d'un nouveau axe de distribution dans un soucis de gain de poids et de facilité d'assemblage. La lubrification de l'embrayage à été optimisée afin de gagner en feeling au levier et d'accroître sa longévité

Vous l'aurez compris ce ne sont pas les nouveautés qui nous ont fait nous déplacer mais plutôt l'excitation d'essayer cette 450 à l'avenir prometteur.

Lorsque l'on prend place au poste de pilotage cette 450, à le gabarit d'une moto moderne, c'est à dire : fine, relativement base, une selle raide mais confortable un guidon au cintre classique, rien a redire coté prise en main donc !

L'équipe de chez Sherco nous ont préparé une belle spéciale d'environ 10 minutes sur les traces de la spéciale en ligne du futur EnduroGP de France. Nous sommes bien sur dans le  Quercy donc les pierres sont bien au rendez vous. La spéciale débute par une partie en sous-bois sur des petits chemins assez sinueux et termine dans une prairie. Les conditions parfaites donc pour découvrir le potentiel de notre 450.

photo enduro sherco 450 SEF R 2017Yannick Labat au guidon de la 450 SEF-R se prendrait presque pour Matt Phillips

Une 450 à la taille de guêpe

Dès les premier tour de roue pour prendre en main la moto, nous décidons de régler le bouton de double courbe d'allumage sur le mode soft. Le comportement de la Sherco au milieu des bois est sein, sécurisant et sans surprise. Malgré un sol recouvert de cailloux roulants elle tient le cap! La fourche White Power travaille bien et offre un très bon confort pendant que l'amortisseur lui travaille aussi tout en douceur et nous aide bien à trouver de l'adhérence sur ce revêtement incertain. On ressent un bon accord des suspensions entre l'avant et l'arrière, ces suspensions nous paraissaient un peu souple dans un premier temps mais sont en haussant le rythme ont se rend compte quelle sont aussi capables de bien encaisser sans broncher. Du côté des suspensions, c'est donc un bon point de marqué .

Au niveau du châssis, lorsque l'on pilote debout on constate immédiatement que cette 450 est maniable, pour une quatre et demi on la trouve même relativement facile à emmener dans les parties sinueuses.  En position assise ça se complique un peu car avec cette nouvelle selle et ce nouveau réservoir la position assise change. En fait on se retrouve un peu bas avec donc avec un guidon trop haut et on a du mal lever les coudes donc à bien charger l'avant. Placer l'avant précisément dans les virages serrés ou sur les changement d'angles répétés en position assise demande un certain effort. A moins de mesurer 2 mètre de haut, il faudra surement revoir la position des pontets, voir changer de guidon pour trouver une position plus naturelle et plus efficace pour attaquer.

Par contre même avec ce petit problème en position assise, grâce à son petit gabarit de cette 450 nous donne l'impression de parfaitement maitriser la moto et nous incite naturellement à hausser le ton.

Le moteur lui en courbe soft se fait docile, voir un peu léger pour prétendre taquiner les avant postes en E2, mais cette courbe n'est pas non plus destinée à scratcher en spéciale. Par contre en soft même si le moteur manque d'allonge, il permet de ce faire plaisir avec le bon coffre d'une 450 mais sans faire le drapeaux au dessus de la selle lorsque l'on tourne la poignée droite. Dans les bois il y avait quelques montées rapides mais raides et trouées, avec cette courbe dans ce genre de situation c'est un régal, il suffit de s'aligner correctement et de tourner la poignée de gaz et le moteur s'occupe du reste et la roue arrière motrice en permanence.

Et si on changeait la position en passant sur HARD ? . Surprise, le comportement change radicalement, le moteur se libère, il garde sa force en bas mais surtout il gagne en puissance dans les mi et haut régimes. On retrouve alors le comportement d'un "vraie" 450, c'est a dire une moto puissante capable de s'arracher en sortie de virage. En plus en mode hard comme on gagne en plage d'utilisation, on jongle moins avec les changements de vitesse. Ainsi sur notre petite spéciale banderolé on roulait uniquement sur 1 ou 2 rapport (on alternait entre la 3 et la 4).  On emmétra tout de même une petite réserve sur le frein moteur de la moto qui est encore un peu élevé, mais rassurez vous cela reste dans la moyenne des autres 450 du marché.

 essai Freenduro de la Sherco 450 SEF R 2017

Conclusion :

Si cette année le look de la 450SEF-R change, l'évolution générale de la moto par rapport à 2016 se fait en douceur. Ce que l’on retiendra au terme de cet essai : une autotomie revue à la hausse qui ravira les amateurs de rando, une maniabilité accrue, petit bémol tout de même en position assise ou a eu plus de mal à bien charger l'avant à cause d'un guidon positionné trop haut).

Polyvalente, voila le terme qui pourrait bien résumer le comportement de cette 450.  Avec cette Sherco, on peut aussi bien se faire les randos tranquille du dimanche matin, comme s'aligner au départ d'un championnat de France d'enduro! Notamment grâce a ses 2 courbes soft / hard et son petit gabarit Sherco propose aujourd’hui une grosse cylindrée à la porté de tous, une moto qui pourrait réconcilier un paquet de pilotes avec les 450 4T.

Gageons aussi, comme Sherco nous l'a promit lors de cet essai, que certain petits défaut de fiabilité sur les modèles 2016 soient aujourd’hui du passé et alors cette quatre et demi serait une vraie réussite made in France.

Pour conclure on dira que pour nous cette  450SEF-R est une moto qui gagne à être connue !

 

8.4Note Freenduro7.5Moteur8.5Suspensions8.5Châssis9Équipements

SHERCO 450 SEF-R 2017
Les + 
Les -
Polyvalence du moteur avec les 2 courbes Guidon trop haut en position assise
Autonomie (un+ en rando) Frein moteur
Petit Gabarit  
Maniabilité  

Pour en savoir plus sur les évolutions 2017 vous pour lire notre article sur les Sherco enduro 2017 ici