Essai enduro : TM 300 EN 2016

300 TM 2016 3579La 300 TM Racing à l'essaiDe retour du côté de Brive la Gaillarde, chez ALYSTARS, cette fois pour essayer une moto qui à déjà fais ces preuves chez les enduristes, la 300 2 temps de chez TM Racing.

 

300 TM 2016 2959un look toujours aussi racing pour les TMTM fait partie des premiers fabricant à avoir misé sur cette cylindrée il y à maintenant plusieurs années alors que les autres constructeurs ne juraient que part les 4 temps « moderne » !

Aujourd'hui les 300 sont des best-selllers et par exemple la catégorie E3 est dominée à 80 % par des 300cc !

On peu dire que TM avait vu juste en misant sur cette catégorie et en développant un 300  qui aujourd'hui on le sait, réunit performances et fiabilité .

Les autres (Husqvarna, KTM, Beta, HVA) ont depuis fait énormément évoluer leur gamme pour proposer sur le marché des 300cc performantes. Donc c'est aujourd'hui le moment de voir comment la TM 2016 se positionne face à cette concurrence.

Les puristes de la marque apprécieront toujours l'aspect esthétique de la 300 TM , on pourrait un peu pinailler en regrettant que le look des TM n'évolue que très lentement. Car le look racé des TM est maintenant bien connu mais on aurait aimé un peu de sang neuf.  Les plastiques évoluent quand même dans le bon sens avec des lignes légèrement plus agressives et certaine nouveautés comme les ouvertures d'air forcé entre le bouchon du réservoir et la selle donne un look un peu plus racing à ces belles Italiennes.

300 TM 2016 2963

Au niveau du look cette 300 on retrouve bien tout les ingrédients qui ont fait le succès de la marque transalpine : une silhouette très fine, des pièces aluminium taillées dans la masse un peu partout, et une qualité d'ajustement que l'on aimerais voir plus souvent ! Seul petit bémol au niveau de certaines finitions, notamment le bras oscillant pas toujours très agréable à l’œil, rien de grave mais il vous faudra un peu de patience et d'huile de coude pour fignoler les petit détails .

Pour ce qui est des équipements, cela reste commun à toute la gamme avec des périphériques de qualité : fourche Kayaba, amortisseur made in TM Racing, frein Nissin, embrayage Brembo, sabot plastique d'origine, protège mains, double courbe d'allumage... rien ne manque.

300 TM 2016 2942

Les "grosses" modifications pour ce millésimes se retrouvent au niveau du châssis: géométrie du cadre remaniée  (augmentation de l'angle de chasse et offset diminué) ainsi que biellettes de suspensions arrière modifiées.  Petit rappel historique TM Racing pousse le souci de la perfection jusqu'à créer un cadre spécifique pour chaque cylindrée pour qu'il soit le mieux adapté possible au moteur qu'il accueille (gain de place , d'encombrement et de poids).

Lorsque l'on s'installe au commandes, rien de choquant, c'est une position naturelle que l'on connait, on trouve juste la selle est un peu raide et le guidon un peu haut en positon assise (mais rien à redire debout). La silhouette bien dessinée de cette 300 est relativement fine et on de suite la sensation d'avoir une petite cylindrée entre les jambes .

D'entrée petit bémol pour le démarrage, car oui la 300 EN ne dispose toujours pas de démarreur électrique. En 2016 alors que les concurrents l'on adopté depuis plusieurs année TM fait  encore de la résistance sur ce point. Le problème c'est que l'on connait  les arguments du pour et du contre les démarreurs sur les 2T mais force est de constater que la majorité des constructeurs aujourd’hui le proposent et objectivement c'est tout de même un plus que la majorité des enduristes réclament et apprécient  (en particulier sur les 300) ! 

Une fois le moteur mis en route, la sonorité du bloc TM s'impose et en laisse aucun doute sur la cylindrée ... un moteur qui comprime et qui vibre. Ce moteur est donc relativement bruyant et génère pas mal de vibrations dans les reposes-pieds, rien de méchant mais on peu se poser la question de savoir si ses vibrations ne vont pas s'accentuer avec le temps ?

300 TM 2016 3491Avec la 300 TM pas de problème pour aller exploser les appuis !Nous voilà donc dans les chemins Corrézien, le châssis de cette moto ne nous déçoit pas, le comportement est  très saint. La moto est joueuse, tout en restant stable dans le rapide et facile à placer  en entrée de courbe grâce à un à train avant précis. Les suspensions sont à la hauteur de nos espérances, c'est à dire bien accordées, elle absorbent tous les petits défauts du terrain. Elles sont à la fois souples et confortables et savent être ferme lors de passages dans des grosses compression.  En résumé, des suspensions bien réglées associées au châssis rigoureux font que cette 300 EN nous met en confiance quel que soit le rythme d'évolution.

Le moteur lui est un peu moins «facile».

  Nous sommes bien obligé de constater que le caractère du moteur est bien présent et bien affirmé! Malgré 2 courbes d'allumage différentes  (que l'on peu sélectionner à loisir directement par un interrupteur placé sur le guidon), on a entre les jambes un moteur exigeant. Comme  les 300 2T il possède beaucoup de couple mais paradoxalement ce moteur ne pardonne pas vraiment les approximations de pilotage. A haut régime ça se corse encore un peu plus, car la puissance déboule à vitesse grand V et est difficilement maitrisable et c'est pour le moins compliqué de trouver la motricité.

Tous ceci ce traduit sur la piste par un manque de feeling et il en résulte que l'on est parfois sur la retenue à son guidon.

300 TM 2016 3592en franchissement il faudra être délicat avec la poignée droite , sinon on peut vite s'envoller
Pour être plus clair , on prendra l'exemple d'un chemin sinueux ou on enroule en 3eme entre bas et mi-régimes,  quand survient une grimpette un peu glissante,  pas très dure mais qui demande un peu de gniac et de reprise. Logiquement avec un 300 cette côte devrait être avalée simplement en tournant la poignée de gaz, grâce au couple, mais avec la TM c'est plus délicat car la moto à du mal à monter en régime dans l'effort. Elle sera capable de passer cette montée en 3eme en sous régime mais le moteur n''arrivera pas à reprendre de la force et il faudra tomber un rapport et passer en seconde. Mais l'histoire n'est pas gagnée pour autant car une fois la 2 enclenchée on tombe sur le travers inverse, cette fois c'est l’agressivité du moteur en 2 qui complique la tache avec des montées en régime violente et pas vraiment linéaires ...

Vous allez vous dire, oui bon il est tombé pile-poil sur la situation délicate, le chemin foireux que l'on peu prendre tous les week-end sans jamais vraiment bien le négocier, mais malheureusement durant notre essai cette situation se reproduira à plusieurs reprises.

 300 TM 2016 3562

 

Conclusion : un vraie moto d'homme

Le moteur de la 300 nous a déçu et ce d'autant plus que nous avions été séduit par la rigueur et la précision de la partie cycle. Pour tous les enduristes aguerris ce moteur sera exploitable et source de sensations mais la 300 EN demandera un peu plus de précision et de vigilance que ses concurrentes. La conclusion de cet essai est simple, à l'heure ou les constructeurs cherchent à rendre leur motos d'enduro 2 temps les plus linéaires et faciles possible (quitte à gommer toutes sensations ...) la marque TM elle, reste fidèle à sa réputation et propose toujours des motos de caractères et puissantes. Pour les réfractaire des motos aseptisées et adeptes de sensations la TM les comblera au delà de leur espérances !

Avec quelques réglages de carburations et de démultiplications il y a surement moyen de calmer cette 300 et d'en faire une moto plus facile pour le pilote lambda qui pourra alors se faire plaisir avec une moto à la partie cycle irréprochable et au look toujours aussi racing.

Pour nous la 300 TM possède une très bonne base (notamment au niveau de la partie cycle et des suspensions) mais au fil des années elle s'est fait un peu distancer par la concurrence et demanderai juste un petit coup de jeune au niveau du caractère moteur pour pouvoir rivaliser avec les meilleures et ce d'autant plus que la TM est proposée à un tarif assez intéressant : 8330€ (avec fourche Kayaba et amortisseur TM).

 

TM 300 EN 2016
Les + 
Les -
Look Efficacité /agressivité du moteur
Partie cycle rigoureuse Bruit
Équipements de série Vibrations moteur

300 TM 2016 2977
300 TM 2016 2979
300 TM 2016 3478
300 TM 2016 3491
300 TM 2016 3548
300 TM 2016 3553
300 TM 2016 3557
300 TM 2016 3562
300 TM 2016 3579
300 TM 2016 3584
300 TM 2016 3592
300 TM 2016 3595
300 TM 2016 3610
300 TM 2016 3613
300 TM 2016 3614
300 TM 2016 3637
300 TM 2016 3647
300 TM 2016 3653


Textes et photos : Freenduro / pilote essayeur : Yannick Labat

 


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris