Championnat de France d'Enduro – Réquista J1

ANtoine M2o RéquistaVictoire pour Méo en E1 avec seulment une demi seconde d'avance sur BourgeoisFinalement, la pluie aura épargné les pilotes aujourd’hui à Requista (Aveyron ), pour la 1ere manche du Championnat de France d’Enduro. C’est le vent cependant qui est venu troubler la fête, rendant la vie dure aux organisateurs. On peut saluer l’implication des nombreux bénévoles qui ont passé une bonne partie de la journée à nouer des banderoles et fixer des toiles de tentes afin d’assurer la sécurité de tous les participants.

Coté circuit, le tracé que l’on prédisait « humide » a, comme on s’y attendait , beaucoup évolué au cours de la journée. De nombreuses orniéres se sont crées au fur et à mesure des passages et ont rendu le parcours très usant.

 

 E1 : C’est dans cette catégorie des petites cylindrées que le match le plus serré a eu lieu. Marc Bourgeois (YAMAHA) à attaqué la journée en signant des temps exceptionnels laissant même Antoine Méo (KTM) à prés de 20 secondes après 4 spéciales. Pas suffisant. Antoine Méo, piqué au vif, va remonter petit à petit pour gagner cette journée avec seulement 0,5 secondes d’avance à l’issue de l’ultime chrono. Marc Bourgeois confirme donc sa bonne forme du moment et on peut espérer une lutte du même niveau demain, même si l’évolution du terrain semble plus favorable au pilote KTM.

Rodrig Thain (HM-Honda), à 37 secondes, complète ce podium E1. On retrouve derrière  lui Nicolas Deparrois (Kawasaki) (4) et Fabien Planet (Sherco) (5)

Classement  E1
– 1/ Antoine Meo – 37:01.05
– 2/ Marc Bourgeois – 37:01.55
– 3/ Rodrig Thain – 37:38.29

 Marc Bourgeois - Yamaha - EEATMarc Bourgeois a fait jeu égal avec Antoine Méo sur cette première manche du France

E2 : Schéma inverse chez les E2. C’est le favori Pierre-Alexandre Renet (Husaberg) qui signe le plus solide début de journée en s’imposant dès les premières spéciales. Il sera suivi comme son ombre toute la journée par le néo-enduriste Jeremy Tarroux (KTM), qui a déja prouvé sa vitesse sur ce type de terrain « à la française ». Un effort qui sera récompensé en fin de journée. Pela Renet chute dans l’avant-dernière spéciale et doit abandonner sa courte avance au profit de l’albigeois. Une victoire qui a un sens particulier ici car le pilote KTM est licencié au Requista Moto Sport, le club organisateur de l’épreuve.

Julien Gauthier (Kawasaki) monte sur la 3ème marche du podium.

Classement  E2
– 1/ Jeremy Tarroux – 37:05.04
– 2/ Pela Renet – 37:06.95
– 3/ Julien Gauthier – 37:39.07
Jeremy Tarroux KTMJeremy Tarroux sur ces terres s'impose devant Pela Renet

E3 : La catégorie E3, contrairement aux 2 autres, n’a pas réservé beaucoup de surprises. C’est Christophe Nambotin (KTM) qui s’impose facilement chez les grosses cylindrées. Sébastien Guillaume (GasGas), que l’on savait diminué suite à ses problèmes de santé, s’est tout de même battu pour le podium puisqu’il termine 3eme à seulement 2 dixièmes de secondes d’ Emmanuel Albepart (Beta) qui s’empare d’une belle seconde place.

Classement  E3
– 1/ Christophe Nambotin – 37:06.16
– 2/ Manu Albepart – 38:16.30
– 3/  Sebastien Guillaume – 38:16.44
Christophe NambotinNambotin domine la catégorie E3 et ratte le scratch officieux de quelque secondes

Junior : Chez les jeunes (- de 23 ans) , grosse domination de Matthias Bellino (Husaberg) qui signe le meilleur temps dans 6 des 9 spéciales. Derrière lui, Romain Boucardey (KTM) était à la lutte avec la nouvelle recrue de l’équipe de l’armée de Terre, Kevin Rohmer (Yamaha). C’est le pilote KTM qui accède finalement à la deuxième marche du podium, une récompense méritée après une saison 2011 amputée par une vilaine blessure.

Classement  Junior
– 1/ Matthias Bellino  – 37:55.96
– 2/ Romain Boucardey – 38:38.36
– 3/  Kevin Rohmer– 38:42.75

Mathias BellinoBellino : le pilote le plus rapide en Junior et la question est de savoir qui pourra le battre cette année ?

Championnat constructeur : Avec 2 pilotes sur les 2 plus hautes marches de la catégorie E1 et E3, c’est KTM qui s’offre la première victoire de la saison 2012.

Texte : FFM