The Race : rodage extrême pour le Team TM Racing

Kevin Rohmer  enduro race 2015 Kevin Rohmer 5è pour sa première participation à cet enduro extrême !

Depuis sa création en 2008, le Team TM Rcig France a participé à toutes les éditions de The Race, organisée par le Montoncel Racing Compétition à Saint-Rémy-sur-Durolle (63).

 

Cette édition 2015 a donné l'opportunité au Team TM Racing/XCentric Ripper France millésime 2015 de se roder en condition de course, à trois semaines de l'ouverture du Championnat de France. Une entrée en matière corsée et satisfaisante sur le plan sportif.


The Race est une épreuve au format particulier, comprenant dans une seule et même journée un enduro dit "traditionnel", mais bien typé auvergnat (et déterminant les départs du soir), et une seconde course en fin d'après midi, tracée dans un esprit "franchissement". Le départ de l'enduro a été donné à 8h, pour une arrivée à 15h, laissant juste le temps de la préparation technique des machines avant le coup d'envoi des 130 km du soir. Soit au total plus de 11h sur la moto pour les meilleurs !

Ce format n'a pas simplifié la tâche de l'équipe d'assistance et a bien sûr mis à l'épreuve la condition physique des pilotes ainsi que la mécanique. Les trois pilotes officiels du Team, Kévin Rohmer (TM Racing 300 EN), Romain Boucardey (TM Racing 250 EN) et Quentin Delhaye de Maulde (TM Racing 144 EN), ont tous les trois réussi cette première journée de course, plutôt chargée !

Au menu de l'enduro du matin : 2 tours et demi ponctués de 3 spéciales, mais, au final, ce sont 6 chronos au lieu de 8 qui ont été comptabilisés. Kévin Rohmer, Romain Boucardey et Quentin Delhaye de Maulde concluent respectivement en 4e, 5e et 6e position cette première partie. Kévin et Romain ont abordé l'épreuve avec retenue, tandis que Quentin est venu sans complexe jouer parmi les Elites. Après ces 7 heures de mise en bouche, le plus dur est à venir...

L'heure et demi de pause entre les deux courses a permis à l'équipe technique de finaliser la préparation des machines et notamment le montage des éclairages Klorophyl Light (merci à David Bouchet qui a fait le déplacement pour nous épauler), l'arrivée étant prévue en nocturne. Une équipe qui a une nouvelle fois démontré son efficacité sur une course particulièrement complexe à gérer au niveau assistance. La course du soir se déroulant en ligne et non en boucle, il a fallu déployer en fixe des équipes tout au long du parcours pour assurer les ravitaillements. Une option qui s'est avérée judicieuse, les temps de parcours prévus par l'organisation ne correspondant pas à la réalité.

70 pilotes se sont donc élancés à 17h, les premiers imprimant d'emblée un rythme très soutenu et se tenant en quelques minutes. Kévin Rohmer a réalisé une belle course, occupant même la tête pendant un moment. Jusqu'à ce qu'un fléchage optimiste de l'organisation l'envoie dans un dévers, où il a hélas perdu de précieuses minutes, et par la même occasion tout espoir de podium. Kevin signe un top 5 pour sa première participation à The Race.

De son côté, Romain Boucardey a opté pour un départ moins explosif que les premiers pilotes et n'a pas été en mesure de prétendre au podium. Mais il signe une belle 6e place. Quentin Delhaye de Maulde pilotait la seule petite cylindrée 2T du plateau et n'a rien lâché de la journée. Hors temps pour quelques minutes, il ne figure pas au classement final mais a bouclé tout le parcours.

Kévin Rohmer et Romain Boucardey, 5e et 6e de The Race Kévin Rohmer et Romain Boucardey, finishers en 5e et 6e position

Enfin, soulignons la performance de Matthieu Gagnoud, qui a compté parmi les finishers de l'épreuve (9e). En retrait de la compétition cette année, Matthieu demeure un ambassadeur de la marque et un pilote de confiance pour ce type de course, où, même sans entraînement, il peut prétendre au finish avec sa fidèle 300 EN. Sur un tracé trop rapide et pas suffisamment technique pour Matthieu, sa 9e place est une belle performance.


Quentin Delhaye de Maulde TM  144 EnduroQuentin Delhaye de Maulde avec la petite 144 TM en a bavé




4 machines engagées, 4 machines à l'arrivée, sans aucun souci technique et en bonnes places, le bilan est positif ! Prochain rendez-vous : l'ouverture du Championnat de France à Privas (07) les 2 et 3 mai.