EnduroGP Maroc J1: Bellino, Aubert, Phillips - le trio gagnant

mathias bellino enduroGp maroc J1Mathias Bellino premier vainqueur scratch de l'EnduroGP au Maroc Premier grand-prix de l'ère EnduroGP et déjà un premier vainqueur tricolore avec Mathias Bellino qui empoche cette première journée au scratch devant Johnny Aubert et de Matthew Phillips.

« On pensait tous que ce serait une course facile, mais en fait ce fur très dur et très éprouvant ! Nous avons avalé pas mal de poussière et au fil des tours le tracé de 65 kilomètres est devenu de plus en plus piégeux avec beaucoup de Fech Fech et de cailloux mélangés en spéciales ! » A peine l'arrivée franchie, Johnny AUBERT (F - Beta) résumait parfaitement la journée...

Et oui, le GP d'Agadir disputé en ouverture de la saison 2016 du tout nouveau Maxxis FIM EnduroGP World Championship en a d'ores et déjà surpris pas mal et ce même si le continent Africain est toujours aussi imprévisible et a parfois décontenancé beaucoup d'Européens habitués à des organisations un peu plus rigoureuses...

Le soleil chassait vite la brume matinale de la longue plage de sable fin d'Agadir au moment où s'élançaient les premiers concurrents de la toute nouvelle catégorie EnduroGP qui, rappelons le, consacrera cette année un champion du Monde toutes cylindrées et catégories confondues. Ceux-ci n'eurent pourtant guère le loisir de profiter de ce cadre « estival » car bien vite ils se retrouvaient confrontés aux premières épreuves spéciales à commencer par la Technomousse Xtrem Test tracée sur les flancs de la Kasbah de la cité Marocaine.

Bellino fait parler la poudre, Nambotin se blesse dans le première spéciale 

christophe nambotinUn premier enduroGP dans la douleur pour Christophe NambotinEt ce furent Mathias BELLINO (F – HVA) et Matthew PHILLIPS (AUS) qui, les premiers, mirent le feu aux poudres et firent exploser les pronostics d'avant saison au moment où surgissait le premier coup de théâtre... Christophe NAMBOTIN (F - KTM) chutait en effet dans un pierrier et se fracturait probablement un métatarse de la main droite « C'est foutu... » Pestait lucidement le triple champion du Monde « ...demain ça va être l'enfer et le week-end prochain nous attend déjà le Grand Prix du Portugal ! » Relégué dans les profondeurs du classement (34eme) le Normand doit donc désormais penser à se soigner avant de rêver de nouveau aux podiums de l'EnduroGP.


Et le duo BELLINO / PHILLIPS mena ainsi un train d'enfer jusqu'à la mi course où l'Australien commit une erreur dans l'Enduro test du 2eme tour... « J'ai chuté et perdu beaucoup de temps sur Mathias dans la spéciale en ligne ! Et comme j'ai un peu trop assuré lors de la dernière Cross Test je dois me contenter de la 3eme place » Avouait serein le sympathique champion du Monde Juniors 2014 qui s'annonce comme un sérieux prétendant au titre majeur...

En tête de la course, Mathias BELLINO continua à imprimer un rythme d'enfer tout au long des 8 heures de course pour s'imposer dans cette première journée après plus de 53 minutes de chronos... « Il fallait rester concentré en permanence et éviter les pièges du circuit qui est vraiment compliqué avec des traces et des ornières qui changent sans arrêt ! Mais je suis très heureux de cette victoire pour mon retour sur un 4 temps car nous avons commencé les tests d'avant saison assez tard mais mon team a heureusement réalisé un super boulot ! » Mathias BELLINO est donc le premier pilote à remporter une manche de l'EnduroGP tout en étant le premier Enduriste à s'imposer en Afrique dans le cadre d'un championnat du Monde... « Mais je dois rester concentré et je vais aller marcher de nouveau les spéciales ce soir car le terrain s'est beaucoup creusé » Confiait-il à la fin de la remise des prix dans un large sourire.

 johnny aubert enduroGPjohnny Aubert à prit la mesure de sa Beta 300RR

Aubert termine la journée comme un boulet de canon

On le savait affûté comme jamais (12 kilos de perdus cet hiver) et auteur de remarquables performances en ce début de saison... Oui, Johnny AUBERT est bien l'autre grand bonhomme de la journée ! Parti plutôt « en deça » l'officiel Beta monta en régime au fil des spéciales pour finir en trombe et venir coiffer sur le fil dans la dernière Cross test, grâce à un temps canon, Matthew PHILLIPS ! Plutôt orienté vers la conquête du titre Enduro 3, Johnny AUBERT peut désormais revoir ses ambitions à la hausse et viser aussi « quelque chose » en EnduroGP !

Johnny AU' n'a en tout cas rien perdu de son talent après deux saisons pourtant gâchées par les blessures... Il fut en tout cas le seul des « anciens » à briller dans cette première journée de course où les jeunes confirmèrent qu'une page est bien en train de se tourner au sommet de l'Enduro Mondial.
En effet, les doutes sur les performances d'Ivan CERVANTES (E - KTM) auteur d'une maigre 19eme place (7 en E1), Luis CORREIA (P - Beta) 23eme et 7e en E3, Simone ALBERGONI (I - Kawasaki) 32eme et 15eme en E1 ajoutés à la blessure de NAMBOTIN, confirment que la nouvelle vague est bien en train de prendre le pouvoir !

Une nouvelle vague emmenée aussi par un incroyable Steve HOLCOMBE (GB) étonnant 4eme... le rookie britannique, sans aucun complexe, vint tout au long de la journée jouer avec les ténors au point de s'intercaler entre Johnny AUBERT et son autre coéquipier du Team Beta officiel, Alex SALVINI (I) auteur lui d'une solide journée conclue à la 5eme place !

Taylor ROBERT (USA - KTM) signe également une belle performance au 6eme rang à seulement 20 centièmes de seconde d'Alex SALVINI et ce après un début de course hésitant. Il apporte un peu de réconfort au team KTM Factory qui peut aussi se réjouir du beau podium du débutant Nathan WATSON (GB) en E1: 3eme.

Autres pilotes en exergue, les Français Antoine BASSET, 7eme et 1 victoire de spéciale, venu à Agadir avec sa famille côté assistance et au volant de son utilitaire ! Un vrai privé qui s'offre aussi un splendide podium en E3 devant pas mal de pilotes officiels bien mieux lotis. Mention bien aussi au néo officiel Yamaha Loïc LARRIEU (F), qui monta en puissance tout au long de la journée pour conclure 8eme.

 

Eero REMES (SF) confirme qu'il est bien l'homme à battre en E1 même s'il ne score qu'une 9eme place en EnduroGP mais il devra composer probablement avec l'ambitieux Jamie MCCANNEY (GB - Yamaha) excellent 2eme dans une catégorie où l'on note avec satisfaction les belles performances de Victor GUERRERO (E - 4eme) et de Gianluca MARTINI (I - Kawasaki), 5ème.

Junior : Redondi et Edmonson faciles ...

Considéré comme le vétéran des Juniors, Giacomo REDONDI (I) semble très à l'aise sur sa Honda Red Moto et a nettement dominé la catégorie Juniors où Josep GARCIA (E - Husqvarna), Kirian MIRABET (E - Sherco), Albin ELOWSON (S - HVA) et Jeremy CARPENTIER (F - Honda) s'annoncent comme les « clients » de l'année.

Même domination en FIM Youth Cup 125cc de Jack EDMONDSON (GB - KTM), malgré un doigt cassé et malgré aussi le beau final des français Jean Baptiste NICOLOT (Yam) et Valerian DEBAUD (Yam).

Surprenant ce Grand Prix d'Agadir l'est assurément... déroutant peut être aussi tant les surprises au niveau sportif sont légions et tant la deuxième journée de course s'annonce palpitante ! Assurément l'EnduroGP est bel et bien né... pour une première épreuve sur le continent Africain que d'aucun n'attendait aussi sélective.

Voir les résultat de  l' enduroGP Maroc J1

 

source : ABC enduro / photos: future7 media


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site

J'ai compris