WEC : GP de France J2

  • Publié dans WEC

MikaIl ne restait plus qu’un titre mondial à décerner lors de la seconde journée du GRAND PRIX AMV DE FRANCE à Saint Flour, dans la catégorie la plus disputée du championnat, celle des petites cylindrées de l’ENDURO 1. En assurant la 4e place du jour, Mika AHOLA (SF-HM) devient champion du monde de l’E1, son troisième sacre d’affilée et son second dans la catégorie.



Mika AHOLA : « Maintenant je me sens enfin soulagé. J’aurais pu vraiment prendre cette course tranquillement mais j’ai préféré attaquer et rouler sans me poser de questions. À vrai dire, cette saison a été plus facile pour moi que l’année dernière où j’ai dû me bagarrer jusqu’à la dernière course. Cette année, je commençais déjà envisager le titre à mi-saison. Il a simplement fallu que je gère la seconde partie de championnat. En ce qui me concerne, tout est encore ouvert pour la saison prochaine, je n’ai pas encore signé de contrat et je n’ai pas choisi ma catégorie. »

Notez que Mika Ahola s’impose sur la saison comme le meilleur pilote en spéciale extrême toutes catégories confondues, il succède donc à Juha Salminen et remporte pour la deuxième fois de sa carrière le BMW MOTORRAD XTREME TEST AWARD et la BMW G450 X promise au lauréat. Pour la victoire de journée lors de cette ultime manche du championnat, Marc GERMAIN (FRA-YAM) et Antoine MEO (FRA-HVA) ont offert un duel de haute lutte. Au final l’officiel Husqvarna s’offre une sixième victoire successive sur le MAXXIS FIM WEC, avec 3.45 secondes d’avance, et parachève une fin de saison époustouflante.

Libérée d’enjeu, la catégorie ENDURO 2 a elle aussi offert un spectacle éblouissant aux dizaines de milliers de spectateurs venus profiter de cette finale. Si Rodrig THAIN (FRA-TM) a parfois montré des signes de faiblesse en fin de course en 2009, ce dimanche le Français tient bon. Malgré un poignet blessé il s’offre la 2e place de la catégorie, signant du même coup son meilleur résultat depuis son arrivée sur le WEC il y a trois ans. Pourtant l’ENDURO 2 ne manque pas de clients, et le pilote TM s’est frotté à des Juha SALMINEN (SF-BMW) et David KNIGHT (GB-KAW) avides de victoire. L’officiel BMW 3e prouve une fois de plus que sa machine a atteint un niveau de performance optimal, tandis que le Britannique vainqueur prend une revanche sur son début de saison manqué. Knight a désormais les cartes en main pour convaincre Kawasaki de le soutenir sur le WEC 2010.

Que ce soit en E2 ou E3, les Italiens d’HM Honda font bonne figure, avec les quatrièmes places d’Oscar BALLETTI (ITA-HM) et Fabio MOSSINI (ITA-HM). Chez les grosses cylindrées, Mossini se rapproche de plus en plus du trio de tête. En l’absence de Samuli ARO (SF-KTM) blessé au doigt, Ivan CERVANTES (ESP-KTM) auréolé la veille au soir d’un titre de champion du monde offre la 2e place du jour à KTM. De son côté Sébastien GUILLAUME (FRA-HVA) perd une position par rapport à la veille et monte sur la troisième marche du podium du jour comme du classement final du championnat. La révélation du GRAND PRIX AMV DE FRANCE est incontestablement Christophe NAMBOTIN (FRA-GAS). Récemment confirmé par Gas Gas pour les deux prochaines saisons, le Français à l’instar de son compatriote Méo en E1 termine l’année en trombe, avec un doublé dans la catégorie et au classement scratch officieux.

Christophe NAMBOTIN : « C’était vraiment très dur physiquement aujourd'hui, dès la fin du premier tour j’étais fatigué mais mon mental a fait la différence. Je pense que mes adversaires étaient dans le même état. Moi c’est le soutien du public français qui a su me redonner de l’énergie. J’étais sur-motivé pour cette course. J’ai peut-être aussi voulu effacer les quelques déceptions et petites erreurs qui ont émaillé l’année. Ce week-end j’étais à 100% et tout a parfaitement fonctionné. Je pense que c’est aussi une réussite pour mon équipe, donc je suis content. »

Oriol MENA (ESP-HSB) titré avant l’heure, le dernier rendez vous de la saison a définitivement scellé le podium de la catégorie Junior. En remportant la journée, Benoît FORTUNATO (FRA-YAM) s’offre la plaque de numéro 2 chez les moins de 23 ans, après avoir notamment réalisé une fin de saison pleine de promesses pour l’année prochaine. Victor GUERRERO (ESP-YAM) n’aura pas été en mesure de disputer le titre de vice champion au Français puisqu’il s’est blessé au doigt lors de cette seconde manche. Le palmarès du WEC serait incomplet sans mentionner la victoire finale de Romain DUMONTIER (FRA-HVA) devant Jonathan MANZI (ITA-HVA) au classement de la FIM YOUTH CUP 125 CC powered by HUSQVARNA.

 


Source ABC communication,


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site

J'ai compris