EWC Grand Prix d'Espagne J2 + vidéo

  • Publié dans WEC

Nambotin Knight KTML'image de ce début de saison : Nambotin devant KNightGrand Prix AMV Seguros d’Euskadi  J2 - Nouveau triplé Français !

Après avoir passé une année de « vaches maigres » en 2011, Fabio FARIOLI, le manager du team officiel KTM, a retrouvé le sourire. En effet, ses deux recrues hivernales, Christophe NAMBOTIN (F) et Antoine MEO (F) raflent tout sur leur passage tandis que Cristobal GUERRERO (E) offre au manager KTM, une belle seconde position en Enduro 2.

 

Avec des rebondissements à tous les étages et une course indécise jusqu’au bout dans plusieurs catégories, cette seconde journée du Grand Prix AMV Seguros d’Euskadi fut une des journées les plus excitantes de ce début de saison. Les milliers de spectateurs ont pu se régaler jusqu’aux derniers instants de courses.

NAMBOTIN stratosphérique !

Alors que Christophe NAMBOTIN écrasait une nouvelle fois toute concurrence en Enduro 3, jouant de sérénité et de coup de gas bien appuyés... son coéquipier David KNIGHT (GB – KTM), très désemparé depuis la veille, voyait la seconde place basculer du côté de l’excellent Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) qui réalisait une course propre et ne laissait pas l’ombre d’une chance au Britannique. Le multiple Champion d’Allemagne Marcus KEHR (KTM) tenta bien de profiter, lui aussi, de la baisse de moral de KNIGHT afin de s’emparer de son premier podium annuel… Mais l’officiel KTM ne l’entendit pas de cette oreille et sauva les meubles en empêchant KEHR de prendre la 3ème place. De son côté, Oriol MENA (E – Husaberg) n’était pas en mesure de rejoindre les quatre hommes de tête et termine 5ème.
« Ce weekend j’étais en pleine forme, tout ne s’est pas déroulé parfaitement mais j’ai réussi à être très rapide dans l’Enduro Test et la Cross donc je suis vraiment content de mon Grand Prix. »
nous confiait NAMBOTIN à l’arrivée.

David Knight -Team KTM FarioliDavid Knight énervé ou pensif ?

Eero REMES (SF – KTM) menait les débats en Enduro 1 jusqu’à ce que son moteur décide de le lâcher. « Le malheur des uns fait le bonheur des autres »… et c’est bien sûr le spectaculaire Antoine MEO qui en profitait pour filer vers une 6ème victoire en E1. Derrière eux  la bataille fit rage entre Thomas OLDRATI (I – KTM), Marc BOURGEOIS (F – Yamaha), Nicolas DEPARROIS (F – Kawa) et Simone ALBERGONI (I – HM Honda) pour la 2nd place. BOURGEOIS jouait  de malchance et tombait lourdement au second tour à la réception d’un saut dans l’Enduro Test et ne se relevait que quelques minutes après victime d’un bon K.O... Après ce coup de théâtre, le pilote Bordone Ferrari Thomas OLDRATI, 2ème, menait la danse devant un excellent DEPARROIS et un Simone ALBERGONI toujours à l’aise dans le gras. Mais finalement, DEPARROIS craqua dans le dernier tour et laissa le champ libre à l’officiel HM Honda pour la 3ème place et à Fabien PLANET (F – Sherco), 4ème. « Je n’avais pas fait de podium depuis le Grand Prix de France en 2010. Cela fait beaucoup de bien surtout après mes problèmes de l’année dernière. » nous confessait OLDRATI lors de la remise des prix. Notons la belle performance du Portugais Gonçalo REIS (Gas Gas) qui signe les 8 points de la 8ème place.

Antoine MéoQui pourras suivre la cadence de Méo en E1 ?E2 : Final de folie !

La catégorie la plus indécise fut une nouvelle fois l’Enduro 2. Dès la première Xtreme Test de la journée, Ivan CERVANTES (E – Gas Gas) et Johnny AUBERT (F – KTM) perdaient beaucoup  de temps alors que Pela RENET (F – Husaberg), Cristobal GUERRERO (E – KTM) et Juha SALMINEN (SF – HVA) restaient au coude à coude. Puis, ce fut au tour de l’officiel HVA de laisser s’échapper ses deux  rivaux avant d’assurer les 15 points de la 3ème place. Le duel RENET / GUERRERO gagna en intensité au fil des spéciales à peine perturbé par le retour énorme de Johnny AUBERT qui accrochait une 4ème place inespérée. Ne se laissant aucun répit, le Français et l’Espagnol se rendaient coup pour coup et la victoire eut du mal à choisir son camp (l’avantage changeait 7 fois de mains) mais c’est finalement l’officiel Husaberg qui eut le dernier mot. « Un doublé ce weekend, ça fait énormément de bien… » déclarait RENET « … en plus, je passe premier au provisoire et je ne peux faire qu’un bilan très positif de ce weekend. » De son côté, Ivan CERVANTES (E – Gas Gas) ne terminait que 9ème et doit céder sa place de leader au Championnat à un RENET en pleine forme. Mention spéciale à Jordan ROSE (GB – TM) qui signe une excellente 5ème place et à Alex SALVINI (I – HVA), 6ème, qui redresse la barre après son résultat insuffisant d’hier.

 Pela RenetPela en tête du E2 au soir de cette seconde journée en EspagneDu côté des Féminines, Laïa SANZ (E – Gas Gas) débutait très fort la journée reléguant Ludivine PUY (F – Gas Gas) à plus de 59 secondes. La remontée de la Championne du Monde en titre fut enrayée  par une minute de pénalité écopée pour un retard au contrôle horaire.  La Catalane remportait sa deuxième victoire d’affilée et montre ainsi à sa rivale que la victoire d’hier n’était pas un hasard. « J’ai fait des erreurs de débutantes et Laïa était trop forte dans l’Xtreme. » A la fin de la journée, seules les deux officiels Gas Gas, Blandine DUFRENE (F – Husaberg) terminaient la course, preuve de la difficulté de ce Grand Prix.

Enfin chez les Juniors, le leader de la catégorie, Mathias BELLINO (F – Husaberg) fut l’auteur d’un départ calamiteux et a dû s’employer tout au long de la journée dans une folle remontée pour entrevoir le podium. L’officiel Husaberg a finalement profité de la grosse erreur de Victor GUERRERO (E – KTM) dans le 3ème tour pour remporter cette journée devant Jonathan MANZI (I – KTM) et les Britanniques Danny MCCANNEY (Gas Gas – 3ème) et Alex ROCKWELL (Husaberg – 4ème) à l’aise sur un terrain qu’ils connaissent bien. En FIM Youth CUP 125cc, podium 100% Italien avec le pilote Iron Racing Giacomo REDONDI (I – KTM) qui remporte sa 5ème victoire d’affilée devant Matteo BRESOLIN (Husaberg) et Guido CONFORTI (Yam).

Après cette étape Basque qui s’est terminé de manière spectaculaire, la caravane de l’EWC se dirige désormais vers Torres Vedras pour le 4ème Grand Prix de la saison où beaucoup de pilotes devront réagir après leurs échecs de ce weekend. Rendez-vous donc samedi et dimanche prochain pour le Grand Prix Polisport du Portugal.

Texte Abc enduro


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris