EWC GP du Portugal J2 + vidéos

  • Publié dans WEC

Pela Renet  -Husaberg -EWC Portugal4ème victoire pour Pela en E2La journée d’hier fut éprouvante pour les pilotes et leurs machines, obligeant notamment Simone ALBERGONI (I – HM Honda), fracture du coude, et Lorenzo SANTOLINO (E – HVA), fracture du métatarse, à ne pas repartir ce matin.

Avec une chaleur encore plus pesante et une poussière de plus en plus dense, cette deuxième journée du Grand Prix Polisport du Portugal fut tout aussi éprouvante pour les organismes et les stars de l’Enduro ont dû puiser au plus profond d’eux-mêmes pour aller chercher un podium ou des accessits.

 

MEO reprend les commandes !

En Enduro 1, la mécanique d’Antoine MEO (F – KTM) n’avait cette fois-ci pas décidé de le trahir, au grand dam de ses rivaux. Tandis que l’officiel KTM menait les débats, les Finlandais Matti SEISTOLA (HVA) et Eero REMES (KTM) en net regain de forme ainsi que l’officiel HM Honda Rodrig THAIN (F) restaient en embuscade, prêt à bondir au moindre faux pas. Mais, dès l’entame du dernier tour, MEO creusait l’écart et laissait alors ses trois poursuivants se départager les deux dernières places du podium. « Une bonne victoire pour moi aujourd’hui. Je ne connaissais pas trop le tracé à cause de ma panne mécanique d’hier! » se félicitait le Provençal. Enfin, au bout du suspense c’est un Matti SEISTOLA bel et bien retrouvé qui arrachait la place de dauphin pour quelques centièmes à Rodrig THAIN, 3ème alors que l’officiel KTM Eero REMES qui termine sa course au pied du podium. De son côté, Jérémy JOLY (F – Yam), une nouvelle fois très constant dans son effort, score les 11 points de la 5ème place tandis que l’officiel Sherco Fabien PLANET (F – 7ème) et le pilote Kawasaki Nicolas DEPARROIS (F – 9ème) n’ont pas pu confirmer leurs résultats encourageants de la veille.

Antoien MéoAprès son abondon du samedi Méo a remis les pendules a l'heure

Pendant ce temps, dans la catégorie Enduro 2, une course à trois entre les officiels KTM Johnny AUBERT (F), Cristobal GUERRERO (E) et Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) faisait rage. Le Normand menait les débats mais ses deux rivaux comptaient bien l’empêcher de scorer sa 4ème victoire de la saison. Et pourtant, RENET persévérait dans l’effort et n’offrait aucun signe de faiblesse. Il s’imposait avec 9 secondes d’avance sur son ami Johnny AUBERT. « Je fais une bonne opération au classement en finissant 2 hier et en gagnant aujourd’hui. J’ai maintenant 15 points d’avance sur Cristobal (GUERRERO) ! » L’officiel KTM Johnny AUBERT montre qu’il est sur le chemin de la grande forme après ses malheurs du début de saison.
Le très constant Cristobal GUERRERO complète le podium mais voit cependant l’officiel Husaberg prendre une avance conséquente au championnat tandis qu’Alex SALVINI (I – HVA), auteur d’une belle course, arrache les 13 points de la 4ème place.  Le rookie Jérémy TARROUX (F – KTM) décidément très en verve lors de cette tournée Ibérique prend la dernière place du Top 5. De leurs côtés, Juha SALMINEN (SF – HVA), 6ème, et surtout Ivan CERVANTES (E – Gas Gas), 10ème (hors du coup aujourd’hui), perdent une nouvelle fois de gros points dans la course au titre.

Dans la catégorie Enduro 3, rien ne change. Pour la 8ème fois consécutive, Christophe NAMBOTIN (F – KTM) a dominé de bout en bout ses poursuivants. Une chose est sure cette saison, le Français est tout simplement intouchable et on voit mal qui pourrait arrêter sa marche triomphante vers le titre! « Aujourd’hui c’était vraiment plus dur »… avouait un NAMBOTIN éprouvé « avec déjà 3 journées dans les jambes, j’ai très rapidement ressenti la fatigue. Mais cette victoire fait une nouvelle fois beaucoup de bien ! » Et comme d’habitude, nous avons pu assister à de belles passes d’armes pour la seconde place entre quatre pilotes : Oriol MENA (E – Husaberg), Aigar LEOK (EST – TM), Sebastien GUILLAUME (F – Gas Gas) et Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg).
Même si l’Espagnol et l’Estonien semblaient clairement tenir la corde pour les deux places restantes sur le podium. GUILLAUME (5ème) fut le premier à lâcher en raison de la fatigue, pendant que MENA passait la ligne d’arrivée en seconde position et que LEOK (3ème) reprenait à nouveau de précieux points au provisoire du championnat sur LJUNGGREN (4ème). Il faut signaler le retour encourageant de Marko TARKKALA (SF – Beta), 7ème, et la nouvelle place de 6ème du pilote Honda Maurizio MICHELUZ (I). David KNIGHT (GB – KTM) continue sa dégringolade avec une 13ème place seulement aujourd’hui et a vu tout espoir de titre définitivement s’envoler au Portugal. Le géant de l’île de Man est de nouveau entré dans un cycle infernal comme lors de ses années « BMW »… La faute principalement à un NAMBOTIN écœurant d’aisance et de supériorité.

Christophe Nambotin  KTM Farioli8 victoires sur 8 pour Nambotin! On ne voit pas trop qui pourrait lui contester la place de N°1 en E3

Décidément la catégorie Féminine aura été une des plus indécises et tendues de ce GP. Laïa SANZ (E – Gas Gas) débutait la journée avec la ferme intention de reprendre les points perdus hier au détriment de Ludivine PUY (F – Gas Gas). Elle le confirma dès les premières spéciales en prenant 10 secondes d’avance à la sortie de l’Xtreme Test. Mais Lulu répondait du tac au tac et revenait à seulement quelques dixièmes de la Catalane dès le début du dernier tour. Enfin, au terme d’un final haletant c’est Laïa qui s’impose après avoir fait la différence une nouvelle fois dans l’Xtreme Test. Elle prouve, en résistant admirablement bien à la Française, qu’elle a énormément progressé sur les autres spéciales. « Nous sommes maintenant à mi saison, le weekend a été très difficile et il y avait beaucoup de tension entre nous deux. Mais la saison est encore longue donc je ne veux pas me réjouir trop vite. » confiait SANZ. La pilote KTM Audrey ROSSAT (F) prend la 3ème place tandis que la prometteuse Jessica GARDINER (AUS – Yam) échoue à seulement 4 secondes du podium et que Jemma WILSON (AUS – Yam) complète le Top 5.

Lulu Puy  - 300 GasgasLuduvine Puy a du s'incliner le dimanche face à Laia Sanz

Enfin en Junior, Mathias BELLINO (F – Husaberg) a une nouvelle fois éclairé la catégorie de toute sa classe et sa fougue. Trop rapide pour ses poursuivants, le Français semble se diriger sérieusement vers un titre de Champion du Monde. Victor GUERRERO (E – KTM) termine second et se reprend après son abandon d’hier alors que Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) monte une nouvelle fois sur la 3ème marche et Rudi MORONI (I – KTM) confirme en prenant une belle 4ème place. En FIM Youth Cup 125cc, Giacomo REDONDI (I – KTM) a eu fort à faire pour se débarrasser du local et prometteur Luis OLIVEIRA (P – Yam) alors que le pilote GP Motosport Matteo BRESOLIN (I – Husaberg) se reprend et arrache la 3ème place.

Après ce Grand Prix Polisport du Portugal torride et rempli de coups de théâtre, la caravane de l’EWC va souffler un peu et prendra dans 6 semaines le chemin de l’Italie et plus particulièrement la Toscane et Castiglion Fiorentino pour la 5ème étape de cette saison 2012. Rendez-vous donc les 31 Juin et 1er Juillet pour le Grand Prix Scorpion Exo d’Italie.

source ABC enduro / photo: KTM-Jonty Edmunds - Gasgas

Résumé vidéo de cette seconde Journée :


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris