EWC Finlande : Nambotin Champion du Monde d'enduro !

  • Publié dans WEC

Christophe nambotin chaimpion Enduro 3Premier titre pour Nambot' - photo www.hemk.net3 manches avant la fin du championnat, Christophe Nambotin qui est titré champion du monde d'enduro E3 ! " C est un rêve qui se réalise, depuis tout à l'heure je suis champion du Monde!
Merci du fond du cœur à tous ceux qui m'ont soutenu. Je dédie ce titre à ma famille, mon épouse Mélanie, mon fils Loucas et la toute nouvelle venue, ma fille Talia. Un grand grand merci à Fred Lambert qui a toujours cru en moi et qui a su m'indiquer le bon chemin pour en arriver là. Merci à mon team pour leur super job "

De l'avis de beaucoup de pilotes, ce Grand Prix (et surtout son Enduro Test) est un des plus difficiles de la saison. Comme l'avouait Antoine MEO (F – KTM) à la fin du second tour... « Cette ligne... ça commence à être vraiment de l'Enduro !! » et beaucoup de pilotes y ont perdu leur journée et pour certains... leurs espoirs de titre !

Toutes les conditions étaient donc réunies pour offrir du beau spectacle au fervent public Finlandais, et ceux-ci ont aussi pu assister au sacre du pilote le plus dominateur en 2012... Christophe NAMBOTIN (F – KTM) !

Christophe NAMBOTIN (F - KTM) est le nouveau Champion du Monde E3 2012
Durant toute la semaine, l'officiel KTM avait annoncé la couleur... « Je n'aurai qu'un seul objectif ce weekend : la victoire ! » Dès le premier tour, NAMBOT' respectait ses déclarations en asphyxiant d'emblée ses plus féroces rivaux : Aigar LEOK (EST – TM), Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) et David KNIGHT (GB – KTM). Après l'abandon du Britannique suite à une violente chute dans l'Enduro Test et les problèmes de LJUNGGREN, le Normand voyait le chemin de la victoire se dégager un peu plus. Il ne lui restait plus alors qu'à tenir à bonne distance « son plus grand rival cette saison » Aigar LEOK, ce qu'il fit avec brio durant les deux ultimes tours.
Encore une fois déconcertant de facilité, NAMBOTIN décroche, à l'âge de 28 ans, son premier titre mondial et assoit un peu plus sa domination sur l'Enduro actuel en étant le premier Sénior à être couronné en 2012 ! « J'y croyais, mais tant que ce n'est pas fini... Je suis très heureux mais je pense que je réaliserai mieux au fil des jours ! C'est l'accomplissement de beaucoup de travail et espérons que je puisse ajouter encore beaucoup d'autres titres ! » ... s'enthousiasmait un NAMBOTIN fraichement couronné ! Aigar LEOK pensait accrocher une nouvelle fois la seconde place mais c'était sans compter sur un final de folie du géant Suédois Joakim LJUNGGREN qui subtilisait les 17 points à l'Estonien pour seulement 3 centièmes de secondes dans la dernière spéciale !!! Marko TARKKALA (SF – Beta) qui a lutté durant toute la journée pour la troisième place, a écopé d'une minute de pénalité lors du contrôle sonomètre et termine finalement septième laissant les deux dernières places du Top 5 à Oriol MENA (E – Husaberg) et à un Manuel MONNI (I – KTM) en pleine progression.


MEO attendra demain !
Pendant ce temps-là, en Enduro 1, avec Eero REMES (SF – KTM) qui ne prenait pas le départ, les calculs devenaient encore plus simples qu'ils ne l'étaient pour le double Champion du Monde Antoine MEO : il devait remporter la journée en espérant que Rodrig THAIN (F – HM Honda) ne finisse pas dans les quatre premiers. Et pourtant, l'officiel KTM mettait du temps à entrer dans le rythme tandis que Rodrig THAIN, suivi de très près par Matti SEISTOLA (SF – HVA), prenait les commandes de la catégorie. Mais, en fin de deuxième tour, après une grosse chute dans l'Enduro Test, l'officiel HM Honda perdait toute son avance et voyait fondre sur lui SEISTOLA, ALBERGONI et MEO. Durant le dernier tour, l'officiel HVA passait devant mais au terme d'une Enduro Test à couper le souffle, Antoine MEO eu le dernier mot reléguant Matti SEISTOLA à la deuxième place. « Je suis parti trop tranquille ce matin et mes adversaires m'ont surpris... » ...avouait un MEO satisfait. « Par la suite, je me suis repris et j'ai réussi à sortir un gros chrono dans la dernière ligne ce qui me permet de me rapprocher un petit peu plus du titre ! »
Néanmoins, le Français devra attendre demain pour devenir une troisième fois d'affilée Champion du Monde étant donné que Rodrig THAIN monte sur la 3ème marche du podium. Le quatrième protagoniste, Simone ALBERGONI (I – HM Honda) est relégué à la 6ème place après une chute dans la ligne. Fabien PLANET (F – Sherco), un temps au contact du quatuor, profite de la malchance de l'Italien pour scorer les 13 points de la 4ème place tandis que Thomas OLDRATI (I – KTM) occupe la dernière place du Top 5. Mention spéciale pour Roni NIKANDER (SF – KTM) qui termine à une honorable septième place.
Antoine Méo enduro mondialMéo sera peut être titré demain

SALMINEN à la peine !

En Enduro 2, le duel tant annoncé entre Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) et Juha SALMINEN (SF – HVA) eut lieu dès la première spéciale. Le Français, confiant après son impressionnante victoire en Suède, prenait l'avantage mais l'octuple Champion du Monde était en embuscade et Cristobal GUERRERO (E – KTM), sans faire de bruit, restait au contact des deux hommes. Pourtant sur son sol, l'officiel HVA rencontra de sérieux problèmes dans l'Enduro Test et voyait ses rêves de victoire (et de titre ?) s'envoler à la fin du deuxième tour. S'en suivit alors une guerre des nerfs entre RENET et GUERRERO et une nouvelle fois, l'Enduro Test Finlandaise fut décisive pour départager ces deux pilotes.
Au final, Pela RENET devance GUERRERO pour seulement 4 secondes tandis qu'Alex SALVINI (I – HVA), après une minute de pénalité, laisse filer les 15 points de la troisième place à Juha SALMINEN, revenu très fort en fin de journée. « La journée s'est bien passée... » ... nous confiait un SALMINEN déçu « ... mais l'Enduro Test était piégeux et j'y suis tombé et y ai perdu 1 minutes ! A partir de là je ne pouvais plus revenir sur RENET et GUERRERO ! ». La minute de pénalité de l'Italien profite aussi à Luis CORREIA (P – Yam) qui signe une bonne quatrième place. De son côté, Ivan CERVANTES (E – Gas Gas) en grande difficulté tout au long de la journée ne termine que 5ème et Johnny AUBERT (F – KTM) a dû abandonner après sa blessure à l'épaule contractée hier soir.

 

podium enduro 2 EWCPela encore sur la plus haute marche du podium E2 - Photo : Juha Salminen -Georgia

Enfin, en Enduro Junior, Mathias BELLINO (F – Husaberg) se rapproche tranquillement, mais surement de la couronne de Champion du Monde. Une nouvelle fois intouchable, il devance son dauphin Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) de 42 secondes. Le pilote KTM Support Rudi MORONI (I – KTM) monte sur la 3ème marche du podium tandis que Jonathan MANZI (I – KTM) ne prend que les 13 points de la quatrième place juste devant Robert KVARNSTROM (S – Beta). En FIM Youth Cup 125cc, en plus de remporter encore une victoire, Giacomo REDONDI (I – KTM) pourra se targuer d'être une nouvelle fois plus rapide que BELLINO de quatre secondes cette fois-ci. Le Britannique Jamie MCCANNEY (Husaberg) et l'Italien Matteo BRESOLIN (Husaberg) complète le podium.
Mathias Bellino spécail enduro FinlandeBellino en route vers le titre Junior peut être demain soir

Après Christophe NAMBOTIN titré aujourd'hui en Enduro 3, le bouillant public Finlandais pourrait bien voir Antoine MEO et Mathias BELLINO faire de même demain. Rendez-vous donc à partir de 9h00 demain matin pour connaître l'issue d'un Grand Prix Radio SuomiPop de Finlande palpitant et très bien organisé...

photo : ABC enduro / KTM /Jonty Edmunds


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris