EWC GP d'Espagne - J1

  • Publié dans WEC

Ivan cervantes  ktm 350 exc-fCervantes à domicile s'impose en E2 avec la 350 - photo KTMVoilà, la première journée de ce Grand Prix AMV Seguros d'Espagne vient de se terminer. Sous une chaleur avoisinant les 30 degrés, les 120 pilotes ont offert un magnifique spectacle à la hauteur de la ferveur que leur porte les spectateurs Espagnols, Français et Portugais venus par milliers.  De l’avis de tous, ce tracé, d’une longueur de 42 kilomètres, était d’une technicité élevée avec une liaison très trialisante et éprouvante ; les spéciales 100% naturelles étaient un régal. Mais, la chaleur pesante et la poussière en spéciales ont rajouté encore plus de difficulté à cette première journée de course.

 En E1, ce fut une toute autre histoire... En effet, Antoine MEO (F – KTM) et Juha SALMINEN (SF – HVA) partaient à la faute dès les premiers chronos et Jérémy TARROUX (F – Sherco), Matti SEISTOLA (SF – HVA), Cristobal GUERRERO (E – KTM) et Eero REMES (SF – TM) sautaient sur l'occasion pour rapidement creuser l'écart et prendre les devants. Mais très rapidement le pilote Sherco était lâché à cause du rythme infernal imposé par les Finlandais et l'Espagnol. S'en suivait alors un chassé-croisé intense entre ces trois champions où chacun se rendait coup pour coup. Au final après 5 changements de leader, c'est Matti SEISTOLA qui arrache la victoire pour 8 secondes au dépend de son compatriote Eero REMES. « Je suis vraiment soulagé de gagner aujourd'hui... » fanfaronnait le pilote HVA « ... Juha et Antoine sont tombés dans le premier tour et j'en ai plutôt bien profité ! Cela fait depuis 2011 que je n'avais pas gagné et celle-là fait énormément de bien ! »
Devant son public, Cristobal GUERRERO remonte sur le podium après une tournée Sud-Américaine difficile mais il eut fort à faire avec le retour impressionnant de l'octuple Champion du Monde SALMINEN qui échoue à seulement 1 seconde de celui-ci. De son côté, Antoine MEO (blessé au mollet) a souffert de sa chute durant la moitié de la journée et n'a pu que s'adjuger la 5ème place du classement. A noter la belle performance du pilote du team Ina TV Nicolas DEPARROIS (F – Yam) qui confirme les bons résultats du Chili et de l'Argentine (6ème) contrairement à Simone ALBERGONI (I – HM Honda) et Marc BOURGEOIS (F – Yam) qui ne furent pas dans le coup.

Matti Seistola Husqvarna Ch RacingPremière victoire en GP depuis 2011 pour Matti Seistola

Résultats Enduro 1 :
1. Matti Seistola 
2. Eero Remes 
3. Cristobal Guerrero 
4. Juha Salminen
5. Antoine Meo

 

 En E2, même son de cloche que chez les petites cylindrées avec un nouveau trio royal qui a fait monter l'adrénaline chez les milliers de spectateurs. En effet, dès le départ Ivan CERVANTES (E – KTM), Alex SALVINI (I – HM Honda) et Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) ne se lâchaient pas et se rendaient coup pour coup. Ces trois protagonistes se sont échangés la place de leader à plusieurs reprises pendant les trois premiers tours. Tout se joua donc dans dernière Xtreme Test de la journée. En effet, Pela RENET qui comptait alors près de 3 secondes d'avance sur ses poursuivants, partait à la faute et perdait 56 secondes.
Ses rêves de victoires comme de podium s'envolaient et il voyait l'intenable « Torito » s'envoler vers sa première victoire de la saison tandis que le Bolognais assurait une belle seconde place. « C'est ma première victoire de la saison. J'ai eu beaucoup de fil à retordre avec Alex SALVINI et Pela RENET mais finalement j'ai pu prendre le dessus ! Je suis vraiment très content et je tiens à remercier mon team et ainsi que ma famille qui m'ont accompagné ici ! »
4ème tout au long de la journée, Johnny AUBERT (F – KTM) profitait de l'erreur de son ami RENET pour lui ravir les 15 points de la 3ème place pour seulement 3 petites secondes. L'autre tournant de la journée fût l'abandon et la blessure à un pouce de David KNIGHT (GB – Honda) dès le début de la journée. Il restait donc un accessit à prendre dans le Top 5 que les Espagnols Victor GUERRERO (KTM) et Oriol MENA (Husaberg) convoitaient farouchement. Au bout des 7 heures de course, c'est le Champion du Monde Junior 2009 qui arrache cette 5ème place aux dépends de l'Andalou de Ronda.

Johnny Aubert Aubert est allé cherché la 3ème place en E2 - photo KTM

Résultats Enduro 2 :
1. Ivan Cervantes
2. Alex Salvini
3. Johnny Aubert
4. Pela Renet 
5. Oriol Mena

 Dans la catégorie E3, le leader Christophe NAMBOTIN (F – KTM) profitait de la petite forme de son concurrent direct Joakim LJUNGGREN (F – Husaberg) pour prendre les rênes de la catégorie. Cependant, NAMBOT' restait toujours sous la menace des « turbulents » Aigar LEOK (EST – TM) et Manuel MONNI (I – KTM). Mais alors que les deux compères s'affrontaient pour la deuxième place, le Français haussait le ton et prenait plus de 30 secondes d'avance dans le 3ème tour avant de gérer par la suite son avance e qui lui permet de creuser l'écart au provisoire. « Mentalement et physiquement je ne suis vraiment pas à 100%, j'ai perdu beaucoup de force sur le haut du corps et j'ai encore un peu de mal à me préparer. Cette victoire fait vraiment du bien au mental ! » avouait NAMBOTIN. Avec l'officiel KTM loin devant, LEOK et MONNI se rendaient coup pour coup pour l'attribution de la 2eme place qui revenait finalement à l'ex crossman Italien ; « The Annoying LEOK » se satisfait de la 3ème position.
En difficulté tout au long de la journée, Joakim LJUNGGREN s'est donc battu jusqu'au bout et a pu subtiliser dans la dernière Enduro Test la 4ème place au sympathique Portugais Luis CORREIA (Beta). Mention spéciale au surprenant Italien Deny PHILLIPAERTS (Beta) qui a étonné tout son monde une fois encore...alors que le Champion du Monde junior sortant Mathias BELLINO (F – Husaberg) finissait loin (10e) pour sa reprise.

Christophe NambotinNambotin à souffert mais a dominé la catégorie E3 - photo KTM

Résultats Enduro 3 :
1. Christophe Nambotin
2. Manuel Monni
3. Aigar Leok
4. Joakim Ljunggren
5. Luis Correia

 Chez les Juniors, le public Ibérique a pu se délecter d'un délicieux duel entre leur favori Mario ROMAN (E – Husaberg) et le protégé de Fabrizio AZZALIN, Matthew PHILLIPS (AUS – HVA). N'en déplaise aux aficionados c'est finalement la relève Australienne qui s'est imposé avec seulement 5 secondes d'avance sur le Madrilène. PHILLIPS arrache également des épaules de l'Italien Giacomo REDONDI (KTM – 3ème) le « maillot » de leader de la catégorie.
Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) en difficulté avec sa moto toute la journée doit se contenter que de la 4ème place tandis que le surprenant Nicolo MORI (I – Beta) s'adjuge la dernière place du Top 5. En FIM Youth Cup 125cc, Jamie MCCANNEY (GB – Husaberg) s'offre sa troisième victoire de la saison devant le Suédois Albin ELOWSON (S – Husaberg) et l'Italien Matteo BRESOLIN (I – KTM).

Matt Phillips  HusqvarnaMatt Phillips et Matti Seistola vainqueur en Junior et en E1 - photo Husqvarna

 Résultat Junior :
1. Matt Phillips
2. Mario Roman 
3. Giacomo Redondi
4. Danny McCanney
5. Nicolo Mori

 Enfin dans la catégorie Enduro Women, la star Laïa SANZ (E – KTM) a totalement survolée la journée comme on pouvait s'y attendre. Après le buzz du changement de moto crée hier, l'Espagnole se devait de faire parler d'elle aussi par ses résultats, chose qu'elle n'a pas manqué de faire. En effet, la multiple Championne du Monde de Trial termine la journée avec plus de 4 minutes d'avance. « Je suis vraiment très contente d'avoir remportée cette première journée... Cette course fut vraiment harassante, les liaisons étaient très difficiles et les spéciales ont des airs de Dakar ! En tout cas, je suis très soulagée d'avoir gagné aujourd'hui ! » confiait la Championne du Monde 2012.
Derrière elle, Juliette BERREZ (F – Yam) et Jane DANIELS (GB – Husaberg) nous ont offert de belles passes d'armes pour la deuxième place. Et au bout des 9 spéciales de la journée, c'est la Britannique qui eut le dernier mot après avoir donnée un dernier coup de collier dans l'ultime tour alors que la Française pouvait se consoler en signant son tout premier podium en mondial. Pour sa part, la jeune Australienne Jessica GARDINER (Sherco) accroche une encourageante 4ème place et Audrey ROSSAT (F – KTM) complète le Top 5 au terme d'une journée très éprouvante pour les filles et l'ensemble du plateau de l'EWC.

 Que de rebondissements sont donc survenus aujourd'hui ! La chaleur, la poussière et la technicité des spéciales n'ont pas altérés le mental des pilotes qui ont tout de même dû puiser dans leurs ressources....Mais ils seront tous prêts pour une deuxième et dernière journée de course à Puerto Lumbreras. MEO peut-il reprendre le contrôle ? « El Torito » a-t-il les moyens de faire le doublé ? MONNI, LEOK et LJUNGGREN peuvent-ils contrecarrer NAMBOT' ? Autant de questions qui trouveront réponses dès demain 9.00 où de nombreux aficionados seront une nouvelle fois au rendez-vous !

Source ABC enduro


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris