EWC : GP Roumanie - J1

  • Publié dans WEC
Johnny Aubert podium EWC roumanie 2013Le podium E2 et Johnny ' Au sur la plus haute marcheCe matin à 7h30, la pluie faisait une apparition inattendue sur Buzau et les pilotes envisageaient alors un tout autre type de course, bien plus difficile que prévu. Cette pluie orageuse s'arrêtait cependant très rapidement, permettant seulement d'éviter la poussière dans le premier tour, et laissait ensuite place à un climat lourd et à des tensions également palpables chez tous les pilotes !

Johnny AUBERT signe sa première victoire de la saison

Et cette tension, certains pilotes n'ont pas su parfaitement la gérer à l'image des deux grands protagonistes de la catégorie  Enduro 2  , Ivan CERVANTES (E – KTM) et Alex SALVINI (I – HM Honda). Dès la première Enduro test, l'Espagnol chutait et perdait un temps précieux. Il goûtait une nouvelle fois à la terre Roumaine dans la très technique Xtreme Test en fin de premier tour. Et malgré un retour désespéré, « Torito » doit se contenter des 13 points de la 4ème place. « Rien n'est allé pour moi dans le premier tour. Dès l'Enduro Test je suis parti à la faute et j'ai remis ça en fin de tour. Sale journée pour moi ! » Dans cette même Xtreme Test « SALVO » connaissait lui aussi quelques problèmes... Les deux leaders de la catégorie reine « out » pour la gagne, Johnny AUBERT (F – KTM) et Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) sautaient sur l'occasion. Et très vite, le pilote KTM prenait 20 secondes d'avance malgré des douleurs lancinantes aux côtes et assurait brillamment sa première victoire de la saison. « Quel soulagement. Ça fait vraiment du bien. Je n'ai pas pu rouler depuis un mois à cause de ma blessure aux côtes et ici je remporte la journée. Je suis vraiment très fier de cette victoire ! » avouait un Johnny AU' soulagé. De son côté, Pela RENET voyait revenir dangereusement SALVINI dans la lutte pour la deuxième place qui s'est finalement jouée dans la toute dernière Enduro Test. Et finalement l'officiel HM Honda scorait un temps venu d'ailleurs (7'05''31) pour coiffer sur le fil le Champion du Monde 2012 ! Oriol MENA (E – Husaberg) arrache la dernière place du Top 5 après avoir résisté à son compatriote Lorenzo SANTOLINO (E – HVA). A noter une nouvelle fois l'abandon de David KNIGHT (GB – Honda) qui n'en finit plus avec ses problèmes physiques à la main...

BELLINO monte en puissance !

En  Enduro 3  , la fougue du Champion du Monde Junior 2012 Mathias BELLINO (F – Husaberg) aura posé bien des difficultés à Christophe NAMBOTIN (F – KTM). En effet, le « bouillant rouquin » très à l'aise sur le sol Roumain, fut insolent de facilité dans la très exigeante Xtreme Test. Grâce à cela, il resta menaçant pour NAMBOT' qui dût s'employer tout au long de la journée. Et, au terme d'une dernière Enduro Test juge de paix, le manque d'expérience de BELLINO lui porta tort car il perdait in extremis tout espoir de remporter sa première victoire en Sénior. Mais il semblerait tout de même que l'officiel KTM et champion en titre ait trouvé en BELLINO un sérieux rival pour les saisons à venir. « Ça fait du bien de venir se frotter à NAMBOT'. Je sens que je progresse à chaque GP et malgré mes problèmes physiques j'ai pu confirmer mon podium du Portugal... » Confiait un BELLINO satisfait. « ... J'espère pouvoir faire aussi bien demain et encore tenir tête à Christophe NAMBOTIN. » Derrière ce duo Français, Aigar LEOK (EST – TM) et un étonnant Fabien PLANET (F – Sherco) ne se sont pas laissés une seconde de répit pour la dernière marche du podium. Malgré tous ses efforts, l'officiel Sherco ne put contenir l'Estonien et doit se contenter de la 4ème place tandis que Luis CORREIA (P – Beta) fait entrer une nouvelle fois sa Beta dans le Top 5 et que Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg) voit ses dernières chances de titre s'envoler (6ème) après une piètre journée. A noter que Manuel MONNI (I – KTM) a du abonner à mi-course après s'être sérieusement blessé à un pied.

Méo s'impose en fin de journée devant Salminen  :

Antoine Méo pilote KTM Red Bull  vainqueur du GPEWC de  RoumanieAntoien Méo domine la catégoerie E1 sans partage


 Enduro 1  Décidément, Antoine MEO (F – KTM) trouve un malin plaisir à coiffer ses adversaires sur le fil... Après avoir réussi ce coup durant les quatre premiers GP, le Provençal a une nouvelle fois réédité cette tactique aujourd'hui. Sa victime du jour ? Rien d'autre que l'Octuple Champion du Monde Juha SALMINEN (SF – HVA) qui a mené les trois quarts de la course avant de voir MEO lui donner l'estocade finale dans les derniers kilomètres. Au final, le pilote KTM remporte la journée avec 7 secondes d'avance sur un Juha SALMINEN un peu désabusé « J'ai encore lutté et mené toute la course mais MEO a vraiment été très fort ! Le titre ? Je ne pense pas au titre, je veux faire mon boulot du mieux que je peux ! » Eero REMES (SF – TM) – Cristobal GUERRERO (E – KTM) animèrent l'autre duel de cette catégorie Enduro 1. Et c'est au final c'est l'Espagnol qui eut le dernier mot pour seulement 2''73. Seul pilote à avoir remporté une victoire sur MEO cette saison, Matti SEISTOLA (SF – HVA) a joué de malchance et s'est gravement blessé au gros orteil mais, au courage, il s'insère dans le Top 5 aux dépends de Nicolas DEPARROIS (F – Yam) qui a tout de même remporté une spéciale. A noter la grosse déception, Simone ALBERGONI (I – HM Honda) qui est en totale chute libre...

ROMAN comme à la maison !
Chez les  Juniors  , le leader Matthew PHILLIPS (AUS – HVA) a perdu un temps précieux dans le premier tour, restant bloqué dans l'Xtreme Test tout comme son grand rival Giacomo REDONDI (I – KTM). C'est Mario ROMAN (E – Husaberg) qui profita de l'aubaine et qui s'impose tandis que l'Australien fut l'auteur d'une remontée impressionnante pour arracher dans la dernière spéciale la seconde position. Le Britannique Danny MCCANNEY (GB – Gas Gas) complète le podium, Robert KVARNSTROM (S – Beta), deuxième durant les trois quart de la course se contente de la 4ème position. Pour sa part, Giacomo REDONDI n'a pas pu faire aussi bien que l'officiel HVA et se classe 5ème. En  FIM Youth Cup 125cc  , Jamie MCCANNEY (GB – Husaberg) s'impose encore une nouvelle fois devant Albin ELOWSON (S – Husaberg) et Benjamin HERRERA (CL – TM).

 Feminines  - Sans surprise, Laïa SANZ (E – Honda) a dominé de la tête et des épaules la catégorie Féminine. A l'issue de la journée, elle retrouve sa place de leader au classement provisoire et prouve aussi, si besoin est, qu'avec n'importe quelle moto et n'importe quel réglage elle demeure intouchable. « Je suis contente de reprendre le leadership de la catégorie. Mais je suis une insatisfaite permanente et je suis tombée bien trop de fois. J'espère bien me rattraper dès demain ! » Restait à définir la dauphine de la Catalane. Et là encore, le suspense fut de courte durée. Jessica GARDINER (AUS – Sherco) s'emparait de cette position dès le KTM Super Test et montrait ainsi toute l'étendue de son talent. La Française Juliette BERREZ (F – Yam) s'installe sur la dernière marche du podium au détriment d'une Jemma WILSON (AUS – Honda) bien plus à l'aise sur le sol Roumain que dans la péninsule Ibérique. Jane DANIELS (GB – Husaberg) complète le Top 5.

Demain matin dès 9h00, Buzau et toute la Roumanie assisteront à un magnifique final avec une météo estivale. Le nombreux public Roumain devrait encore plus donner de la voix et du geste pour encourager les stars de l'Enduro Mondial. Tout est donc réuni pour un final gigantesque sur ce Grand Prix de Roumanie.

 

Résumé vidéo de la première journée a Buzau :

Source ABC enduro - phot J Edmunds/KTM

 


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris