EWC - GP de Grèce - J2

  • Publié dans WEC
Christophe Nambotin chmapion du monde d'enduro3  2013Second titre mondial consécutif en E3 pour NambotinSous un soleil de plomb, 77 pilotes ont pris le départ ce matin de la deuxième journée du Grand Prix Maxxis de Grèce. Avec des conditions météorologiques aussi difficiles, les trois spéciales de la journée devenaient de plus en plus corsées et très tôt, de nombreux pilotes durent renoncer pour des problèmes mécaniques ou physiques. Mais surtout, l'assidu public Grec a pu assister au couronnement d'Antoine MEO (F – KTM) dans la catégorie Enduro 1 et de Christophe NAMBOTIN (F – KTM) en Enduro 3 !

Antoine MEO et Christophe NAMBOTIN, Champions du Monde E1 et E3

  Enduro1  : Premier podium pour Suzuki !

Décidément, le champagne coulait à flot en cette fin d'après-midi sous l'auvent KTM. Quelques minutes après NAMBOTIN, c'était au tour d'Antoine MEO (F – KTM) de recevoir la douche de Cava « MAS CODINA » réservée aux Champions. En effet, après une nouvelle victoire facile et la deuxième journée galère de Juha SALMINEN (SF – HVA), 7ème, le pilote KTM se voyait couronné pour la 4ème fois consécutive Champion du Monde. En remportant le titre dès aujourd'hui, il confirme sa domination sans partage en Enduro 1 malgré une concurrence bien accrue cette année. «Quel soulagement ! » avouait un MEO aux anges « Je voulais vraiment être Champion en Grèce avant deux longs mois de coupure qui aurait pu me dévier de la bonne trajectoire. J'ai fait une grosse erreur en Espagne mais j'ai très bien réagit par la suite et finalement je tiens ce 4ème titre ! » Derrière l'Alligator, Matti SEISTOLA (SF – HVA), Cristobal GUERRERO (E – KTM), Jérémy TARROUX (F – Sherco) et le surprenant Maurizio MICHELUZ (I – Suzuki) luttèrent au coude à coude pour les deux autres marches du podium. Et tandis que l'officiel Sherco partait à la faute à la fin du troisième tour et que l'Espagnol verrouillait une nouvelle seconde position, le pilote Suzuki du team Rigo Moto résistait brillamment aux attaques de SEISTOLA. Il fait ainsi monter pour la première fois dans l'histoire de l'EWC une Suzuki sur le podium grâce à sa combativité et à son attaque. A noter le passage à vide du troisième de la veille Jérémy JOLY (F – Honda) qui ne peut se contenter que de la 9ème position tout comme Nicolas DEPARROIS (F - Yam) trop souffrant de sa lourde chute de la veille.

Suzuki enduro EWC GrèceLa Suzuki de MaurizioMicheluz sur le podium E1 : une première en Mondial


  Enduro 2   : Pela ratte la vicoire  pour 29 centièmes

Les spectateurs Grecs ont eu droit à une autre lutte très intense entre Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) et Alex SALVINI (I – HM Honda). Mais cette fois-ci, l'issue fut bien différente de la veille. Ecoutons l'officiel Husaberg... « Cette deuxième place est vraiment très difficile à avaler. Je mène durant la totalité de la course pour au final voir SALVINI me chiper la victoire dans la dernière Xtreme Test pour seulement 29 centièmes... » Avec cette nouvelle victoire à l'arrachée, l'Italien prouve une nouvelle fois toute sa force de caractère et il a désormais plus qu'une une main de posée sur la couronne de Champion du Monde. « Waw ! C'est la plus belle victoire de ma carrière ! Je gagne pour seulement 29 centièmes, c'est énorme ! » jubilait le Bolognais.
Malchanceux hier, Ivan CERVANTES (E – KTM) a bien redressé la barre aujourd'hui. N'étant pas vraiment inquiété par son coéquipier Johnny AUBERT (F), le quadruple Champion du Monde se rassurait en partie en scorant les 15 points de la troisième place. La bataille fratricide entre les trois autres Espagnols de la catégorie a cette fois-ci tourné à l'avantage de Victor GUERRERO (E – KTM) devant Lorenzo SANTOLINO (E – HVA). A noter la bonne 9ème place du jeune Espagnol Jaume BETRIU (Husaberg) qui continue à progresser sans faire de bruit.

Alxe Salvini pilote HM HondaSalvini est allé chercher la victoire de la journée face à Pela dans la dernière Xtrème 

  Enduro3   : Nambotin trop fort

« Je suis vraiment très satisfait de remporter mon deuxième titre ici en Grèce. J'avais bien sûr moins de pression que l'an dernier mais avec mes problèmes physiques de début de saison, ce titre fut bien difficile à décrocher ! Je suis vraiment très heureux ce soir ! » En effet, Christophe NAMBOTIN avait de quoi avoir le sourire après cette nouvelle journée remportée de haute lutte avec un deuxième titre de Champion du Monde E3 à la clé !
Dès le début de journée, le pilote KTM a tué le suspense en prenant très rapidement les devants et laissant ses concurrents à bonne distance. L'intérêt de la course se reportait donc sur la bagarre pour la deuxième place : l'immanquable Mathias BELLINO (F – Husaberg), le boute-en-train Aigar LEOK (EST – TM) et le sympathique Luis CORREIA (P – Beta) en furent les protagonistes. Malgré quelques chutes, l'officiel Husaberg réussit à résister à ses deux rivaux et engrange ainsi une quatrième seconde place cette saison. Preuve du talent du jeune rouquin, jamais un transfuge du Junior n'avait réussi autant de podiums lors de sa première saison chez les « grands ». L'officiel TM complète le podium pour seulement deux secondes d'avance sur CORREIA tandis que Deny PHILLIPAERTS (I – Beta), 5ème, n'en finit plus de progresser alors que Joakim LJUNGGREN (S – Husaberg), 7eme, semble bien loin de ses performances du début de saison....



  Junior  : LARRIEU dans les traces de BELLINO ?
Victoire de Loic Larrieu rpilote HusabergPremière victoire en Mondial pour Loic Larrieu

Enfin chez les juniors , la bataille fut une nouvelle fois intense entre Giacomo REDONDI (I – KTM) et Matthew PHILLIPS (AUS – HVA) auquel s'est cette fois ci joint le Frenchie Loïc LARRIEU (F – Husaberg). Alors que les deux grands animateurs de la catégorie n'arrivaient pas à se départager, le pilote Husaberg en profitait pour créer l'écart en début de quatrième tour et remportait sa toute première victoire sur l'EWC. La nouvelle trouvaille d'Eric BERNARD semble prendre le même chemin que son ami Mathias BELLINO. Giacomo REDONDI arrache avec brio la deuxième place à Matthew PHILLIPS qui arrivera tout de même en France avec un matelas de 31 points d'avance très confortable. En   FIM Youth Cup 125cc  , Albin ELOWSON (S – Husaberg) a bien su profiter de l'absence du Champion du Monde Jamie MCCANNEY (GB – Husaberg) forfait à cause de problèmes physiques pour remporter sa première victoire en Mondial devant le bouillant Italien Davide SORECA (Yamaha) et le Chilien Benjamin HERRERA (TM).

Le Grand Prix Maxxis de Grèce s'achève donc sur deux nouveaux titres : Antoine MEO en E1 et Christophe NAMBOTIN en E3. Il en reste encore trois à décerner ; en Enduro 2, en Junior et en Féminines.

Rendez-vous donc les 6, 7 et 8 Septembre à St Flour (France) pour connaitre le dénouement final du Championnat du Monde FIM Maxxis d'Enduro avec un Grand Prix AMV de France qui annonce aussi un renouveau de l'Enduro Italien et Australien face à la domination Française de ces dernières années.

 

Source Abc Enduro  - Photo:  KTM/  J.Edmunds / Abc Enduro


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris