EWC Finlande-J1: Remes IN, Méo OUT, Pela Up

  • Publié dans WEC
Eero RemesEero Remes offre une nouvelle victoire à TM racing

La première journée du Grand Prix de Finlande vient à peine de se terminer. Les 113 engagés ont dû faire face à une chaleur peu habituelle en Finlande durant la grande majorité de la course avant de subir une belle averse orageuse à l'entrée de la dernière spéciale.


De l'avis de tous, le tracé, d'une longueur de 50 kilomètres, était un vrai régal et constituait un véritable retour aux sources même s'il ne présentait pas de difficultés particulières. Mais, la chaleur pesante a rajouté plus encore de difficulté à cette première journée de course avec ce changement soudain de météo...

 

 E1   Eero REMES fait vaciller Nambotin

Après une victoire étonnante en Grèce, on se demandait si Eero REMES (SF – TM) pouvait réitérer ce résultat chez lui. Il ne fait désormais plus aucun doute que l'officiel TM ne compte plus laisser échapper aucune victoire à ses concurrents de la catégorie Enduro 1. En effet, au terme des sept heures de course, le Finlandais remporte sa deuxième victoire de la saison après un magnifique chassé-croisé avec le leader du provisoire Christophe NAMBOTIN (F – KTM).

Pour rajouter un peu plus de piment et de saveur à cette victoire, tout se joua dans la dernière Enduro Test de la journée où REMES porta le coup fatal au double Champion du Monde en le reléguant à plus de 20 secondes. « C'est une excellente journée pour moi ! J'ai essayé de rester concentré tout au long de la journée tandis que NAMBOT' se montrait de plus en plus pressant ! Et lorsque la pluie s'est mise à tomber, c'est devenu très difficile de rouler dans l'Enduro Test car la luminosité avait beaucoup baissé ! Mais je remporte une nouvelle victoire et en plus de ça, devant mon public ! » Souriait le numéro 34. Derrière, Cristobal GUERRERO (E – KTM), 3ème, termine à plus de 1 minute, preuve du rythme infernal imposé par le duo de tête. Anthony BOISSIERE (F – Sherco) conclut cette première journée dans les spéciales d'Heinola à la 4ème position juste devant Thomas OLDRATI (I – HVA) et Jaume BETRIU (F – HVA). A noter la chute impressionnante de Jérémy TARROUX (F – Sherco), heureusement sans gravité, dans l'Xtreme Test du deuxième tour alors qu'il était à la bataille pour le podium...

Top5 E1 : 1/ Remes 2/ Nambotin 3/ Guerrero 4/ Boissiere 5/ Oldrati

 

 E2   Pela domine la catégorie et Méo se blesse

Chez les moyennes cylindrées, nous avons eu droit à un scénario digne des plus grands films Hollywoodiens. En effet, Antoine MEO (F – KTM) s'élançait après avoir reçu une simple anesthésie locale à son pouce droit blessé. En difficulté face à Pierre-Alexandre RENET (F – HVA), Alex SALVINI (I – Honda) et Johnny AUBERT (F – Beta), le quadruple Champion du Monde parvenait à limiter les dégâts grâce à son immense courage et occupait une belle 3ème position à la mi-course. Malheureusement la belle histoire prenait fin dans l'Enduro Test 3 lorsque l'officiel KTM chutait violemment, se blessait de nouveau et était contraint d'abandonner et de finir sa journée à l'hôpital ( il s'est fracturé des côtes) ... Une aubaine pour Pela RENET qui maîtrisait la journée du début à la fin et qui devient ainsi le nouveau leader du provisoire avec 12 points d'avance sur MEO qui ne prendra pas le départ demain ni au GP de Suède (le 1er diagnostic ferait état de 4 côtes cassées et d'un gros hématome au poumon !). « Cette victoire fait beaucoup de bien. J'ai bien été dans le coup depuis hier soir et je n'ai jamais relâché la pression... » Confiait l'officiel HVA. « ... l'abandon d'Antoine me permet de prendre les commandes de la catégorie. Mais j'espère vraiment que ce n'est pas trop grave pour lui et je lui souhaite de tout cœur de revenir très vite ! »

Bonne opération aussi pour Alex SALVINI, 2ème, qui se rapproche du podium tandis que Johnny AUBERT, « pas dans le rythme » de son propre aveu, n'a pu profiter de cette journée folle pour revenir sur la tête du classement. Derrière ce trio, c'est Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco) qui profite du forfait de MEO pour arracher les 13 points de la 4ème place au détriment de son compatriote Oriol MENA (E – Beta) et du pilote Marquis Motorace Mirko GRITTI (I - KTM). Mention spéciale à Roni NIKANDER (SF – KTM) qui signe un 7ème rang pour son retour sur l'EWC...

 

Top 5 E2 : 1/ Renet 2/ Salvini 3/ Aubert 4/ Santolino 5/ Mena

Pela Renet championnat du monde d'enduro en FinlandePela désormais en tête de la catégorie Enduro avec 9 points d'avance sur Méo

 

 E3   Matthew Phillips s'impose devant Cervantes diminué

En Enduro 3, malgré la résistance d'Ivan CERVANTES (E – KTM) et la remontée de Matti SEISTOLA (SF – Sherco), un pilote a mené la course de bout en bout : Matthew PHILLIPS (AUS – KTM). L'Australien a remporté six spéciales sur douze et a constamment géré un écart important entre lui et ses rivaux pour assurer une deuxième victoire qui le rapproche de plus en plus de son coéquipier chez KTM au classement provisoire. « Vraiment une belle victoire ! Je craignais Matti qui est la star locale et qui comptait faire des étincelles chez lui, c'est pour cela que je n'ai jamais relâché la cadence. Et puis Ivan, même en difficulté avec sa blessure (cheville) , est toujours resté dangereux ! » Avouait le Champion du Monde Junior 2013. El « Torito » a fait preuve de beaucoup de courage pour résister aux nombreux assauts de SEISTOLA qui n'échoue qu'à seulement 7 secondes.

Le Français Mathias BELLINO (HVA – 4ème), longtemps en course pour le podium, n'a pu résister bien longtemps aux attaques incessantes du Finlandais tandis que Luis CORREIA (P – Beta) arrache un nouveau Top 5 des mains d'Aigar LEOK (EST – TM). A noter la 12ème position de Marko TARKKALA (SF – Beta) pigiste de luxe de ce GP de Finlande.

Top5 E3 : 1/ Phillips 2/ Cervantes 3/ Seistola 4/ Bellino 5/ Correia



 Junior   Les Suèdois dominent et Larrieu 2nd !

Chez les Juniors, Danny MCCANNEY (GB – Beta) a mis un terme à la série de deux victoires d'affilée de Giacomo REDONDI (I – Beta) en signant un succès plein d'autorité tandis que le Champion du Monde SuperEnduro Junior 2014 échouait à une maigre 5ème position. Loïc LARRIEU (F – HVA) a su profiter de cette baisse de régime de l'Italien pour scorer les 17 points de la 2ème place tandis que l'étonnant Oliver NELSON (S – KTM) complète le podium et que le revenant Jamie MCCANNEY (GB – HVA), longtemps deuxième, termine 4ème

Top 5 junior : 1/ D.McCanney 2/ Larrieu 3/ Nelson 4/ J.McCanney 5/ Redondi

 

En FIM Youth Cup 125cc, Albin ELOWSON (S – HVA) stoppe les ardeurs de Davide SORECA (I – Yam), 2ème, tandis que Matteo BRESOLIN (I – KTM) signe, enfin, son premier podium de la saison.

Top 5 EY : 1/ Elowson 2/ Soreca 3/ Bresolin 4/ Borjesson 5/ Miroir

 

 

 Féminine   Laia Sanz encore 1 fois

Chez les Féminines, Laïa SANZ (E – Honda), bien qu'éprouvant quelques difficultés sur ce type de terrain qu'elle connaît peu, a dominé la journée devant Jane DANIELS (GB – HVA) et la surprenante Emelie KARLSSON (S – Yam). Samantha TICHET (F – KTM) confirme les progrès entrevus à Solsona en soufflant la 4ème place à la locale Marita NYQVIST (SF – Yam) dans la dernière Enduro Test. A noter la décevante 7ème position de Jessica GARDINER (AUS – Sherco) qui a perdu près de 7 minutes en se faisant arrêter par la police locale pour excès de vitesse.

Top 5 Feminines : 1/ Sanz 2/ Daniels 3/ Karlsson 4/ Nyquist  5/ Tichet



D'importants retournements de situation sont donc intervenus aujourd'hui avec principalement l'abandon et la nouvelle blessure d'Antoine MEO, les victoires étincelantes d'Eero REMES, Matthew PHILLIPS et Danny MCCANNEY! Les engagés de cette 4e épreuve de la saison seront tous prêts dès demain matin pour une deuxième et dernière journée de course dans la forêt d'Heinola. Rendez-vous donc dès 9.00 pour la deuxième et dernière journée de ce Grand Prix de Finlande !

 

Source et photos :  ABC enduro

 

 


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site

J'ai compris