EWC Finlande-J2: Pela et Phillips doublent la mise

  • Publié dans WEC
Pela Renet pilote enduro Husqvarna RacingPela Renet en embuscade derrière Aubert a su saisir sa chance pour la victoire

Aujourd'hui, la météo fut de nouveau ensoleillée lors de cette deuxième journée du Grand Prix de Finlande. Cela a permis aux spectateurs Finlandais de venir encore plus nombreux que la veille et d'applaudir les exploits des stars de l'EWC quelque peu émoussées par l'harassante journée du Samedi.


  E1  Nambotin met les point sur les "i"

 

Il nous semblait que Christophe NAMBOTIN (F – KTM) était passablement vexé hier à la sortie du Parc Fermé après la victoire « à la régulière » d'Eero REMES (SF – TM) en E1. Et nous ne nous étions pas trompés. « Je n'étais vraiment pas content d'avoir perdu à la régulière... » Commentait NAMBOT' « ... Je suis parti repérer l'Enduro Test dès que la session d'autographe s'est achevée pour être fin prêt aujourd'hui ! » Le moins que l'on puisse dire c'est que grand bien lui en a pris. En effet, alors que le pilote TM partait très fort, l'officiel KTM rattrapait son retard et se donnait un peu d'air dès la spéciale en ligne du premier tour. Ensuite, ce fut un récital du Normand qui laissait le local de l'étape à bonne distance pour remporter sa 7ème victoire de la saison avec 44 secondes d'avance. « Je prends de gros points pour la suite du Championnat ! Après ma journée d'hier, je suis vraiment satisfait de m'être repris aujourd'hui même si je commets encore quelques erreurs ! » Souriait le Français.

De son côté, Cristobal GUERRERO (E – KTM), au coude à coude avec Jérémy TARROUX (F – Sherco) tout au long de la journée, a assuré sa place sur le podium dans la dernière spéciale, grâce en partie aux problèmes mécaniques (Frein avant bloqué dans la dernière SP) de l'officiel Sherco qui se consolera finalement avec une victoire étonnante à l'HVA Xtreme Test Award. L'autre Sherco Boy de la catégorie, Anthony BOISSIERE (F) débutait mal sa journée mais s'assurait finalement la dernière place du Top 5 tandis que Rudy MORONI (I – KTM) score sa meilleure place en Sénior (6ème)..

 

Top5 E1 : 1/ Nambotin 2/ Remes 3/ Guerrero 4/ Tarroux 5/ Boissière

Chrsitophe Nambotin spéciale enduro Finlande EWCChrsitophe Nambotin aujourd'hui a trouvé la solution pour tenir a dis Eeero Remes

Classement provisoire E1

 

 

  E2    Pela RENET souffle la victoire à Johnny AUBERT


Après le coup de théâtre de la veille et la lourde chute d'Antoine MEO, la catégorie Enduro 2 semble bien décidée à nous procurer des rebondissements et frissons à tous les fans jusqu'au bout... et n'a peut être pas fini de nous réserver son lot de surprises !

En effet, Johnny AUBERT (F – Beta) beaucoup plus dans le rythme que la veille, prenait les devants de la catégorie dès le début de journée et creusait l'écart sur ses rivaux Alex SALVINI (I – Honda) et Pierre-Alexandre RENET (F – HVA). L'officiel Beta comptait même jusqu'à 21 secondes dans le troisième tour.
Mais, tandis que l'Italien baissait de pied (3ème), Pela RENET entamait une remontée fantastique qui fut facilitée par l'erreur commise par AUBERT dans l'Xtreme Test du dernier tour. Récit du double Champion du Monde à l'appui : « Cela fait trois fois que la victoire m'échappe cette saison ! Cette fois-ci, j'ai pris une racine dans l'Xtreme qui m'a fait sortir de la piste, j'ai alors du m'arrêter sur un rocher.Et comme ici, il y a peu de traction sur les rochers, j'ai perdu pas mal de temps... assez pour que Pela me rattrape et prenne le large ! C'est enrageant pour moi et aussi pour Beta qui cherche cette victoire depuis très longtemps ! » Au terme des sept heures de course, l'officiel Husqvarna réalise donc le doublé et prive AUBERT d'une première victoire en 2014.

Derrière, ce fut une vraie bataille à couteaux tirés pour les derniers accessits au Top 5 entre Lorenzo SANTOLINO (E – Sherco), Mirko GRITTI (I – KTM), Jonathan BARRAGAN (E – HVA) et Oriol MENA (E – Beta). C'est finalement le dernier cité qui s'en tirera le mieux, suivi de près par celui qui devient de plus en plus le favori pour le titre de « Rookie de l'année» : Jonathan BARRAGAN...

 

Top5 E2 :  1/ Renet 2/ Aubert 3/ Salvini 4/ Mena 5/ Barragan

Johnny Aubert Super Test  enduro finlandeJohnny AU' y a cru très longtemps mais une chute le prive de la victoire


Classement provisoire E2

 


 E3  Phillips enchainne les victoires

Nous attendions une réaction de Matti SEISTOLA (SF – Sherco) devant son public ou d'Ivan CERVANTES (E – KTM)... en vain ! Matthew PHILLIPS (AUS – KTM) a tout simplement dominé la journée de bout en bout. Jamais en mesure de créer un écart réellement conséquent, l'Australien a pourtant tenu à bonne distance tous ses rivaux sans commettre d'erreur et s'assure ainsi une troisième victoire d'affilée et un premier doublé chez les Seniors ! Cela lui permet de revenir à 12 points de son coéquipier chez KTM... « C'est une belle victoire ! Je suis resté sérieux toute la journée. Mais avec des concurrents comme Matti, Ivan ou encore Mathias (BELLINO) il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers et j'ai failli plusieurs fois partir à la faute ! Maintenant je suis soulagé et je me tourne tout de suite vers le weekend prochain et le Grand Prix de Suède... » Avouait le Champion du Monde Junior 2013.

Ivan CERVANTES, de plus en plus diminué par sa blessure à la cheville, a serré les dents toute la journée pour assurer la deuxième place tandis que Mathias BELLINO (F – HVA) a soufflé la 3ème marche du podium au Finlandais dans le dernier tour. Mention spéciale à Marko TARKKALA (SF – Beta), 10ème aujourd'hui, qui prouve qu'il a encore de beaux restes et la capacité de se battre encore avec les meilleurs !

 

Top5 E3 :  1/ Phillips 2/ Cervantes 3/ Bellino 4/ Seistola 5/ Correia

Classement provisoire E3



 EJ   MCCANNEY résiste à LARRIEU

Dans la catégorie des moins de 23 ans, la victoire n'a choisit son camp que dans la dernière spéciale. Au coude à coude tout au long de la journée, Loïc LARRIEU (F – HVA) et Danny MCCANNEY (GB – Beta) se sont rendus coup pour coup et à ce petit jeu c'est l'actuel leader du provisoire qui a gagné malgré un exceptionnel chrono du Français dans l'Enduro Test 4. Il sauve sa première place pour seulement 49 centièmes. Un autre duel opposa Giacomo REDONDI (I – Beta) et Oliver NELSON (S – KTM) pour les 15 points de la 3ème place et c'est le Suédois qui eu finalement le dernier mot. Tommy SJOSTROM (S – Gas Gas) arrache le dernier spot du Top 5 et montre qu'il faudra aussi compter sur lui le weekend prochain.

 

Top5 EJ : - EJ : 1/ D.McCanney 2/ Larrieu 3/ Nelson 4/ Redondi 5/ Sjostrom

Danny  McCanney pilote Beta Boano Danny McCanney réalise un beau doublé en finlande

Classement provisoire EJ

 

 

En FIM Youth Cup 125cc   Albin ELOWSON (S – HVA) réalise le doublé et profite de l'abandon du leader Davide SORECA (I – Yam) pour revenir à 13 points au provisoire. Matteo BRESOLIN (I – KTM), coaché par Stefano PASSERI l'ancien champion, confirme son regain de forme avec une belle 2ème position et le prometteur Espagnol Josep GARCIA (KTM) signe son premier podium sur un terrain qui lui est peu familier.

Classement provisoire EY



Enfin, en    Women Cup  la journée s'annonçait idéale pour faire trébucher Laïa SANZ (E – Honda). Ressentant quelques raideurs dans son coude opéré il y a à peine un mois et victime de violentes douleurs à l'estomac, la Championne en titre n'était pas au mieux de sa forme. Mais aucune de ses rivales ne sut en profiter. Pourtant Jane DANIELS (GB – HVA) semblait bien partie pour s'imposer car elle comptait jusqu'à 45 secondes d'avance sur Laïa mais une erreur dans la ligne du deuxième tour la privait de la victoire. Au final, la Catalane s'impose sans briller mais au mental devant Jane DANIELS et Jessica GARDINER (AUS – Sherco). « Soulagée ! C'est le mot qui convient le mieux à ce que je ressens ! J'ai dû être opéré il y a un mois du coude et je n'ai pas roulé depuis. La Finlande, c'était sans doute le pire terrain pour reprendre la compétition. En plus de cela, j'ai eu des mots de ventre tout le weekend donc je suis vraiment satisfaite de repartir d'ici avec un doublé ! » Confiait SANZ.

Samantha TICHET (F – KTM), quant à elle, réédite son résultat de la veille (4ème) et réalise la belle opération du weekend, passant de la 8ème à la 4ème place au provisoire en devenant, par la même occasion, la meilleure représentante Française sur l'EWC. La Suédoise Emmily SMALSJO (Gas Gas) complète le Top 5.

 

Top5 EW  :  1/ Sanz 2/ Daniels 3/ Gardiner 4/ Tichet 5/ Smalsjo

Classement provisoire EW



Après cette étape Finlandaise qui a marquée un tournant crucial à la mi saison, la caravane de l'EWC va de nouveau traverser la mer Baltique et se dirigera désormais vers Enköping pour le 5ème Grand Prix de la saison où beaucoup de pilotes devront réagir... Rendez-vous donc samedi et dimanche prochain pour le Grand Prix de Suède.

 

Source ABC enduro