EWC Chili -J1 - E1/E2/E3 pour les Français

  • Publié dans WEC

Mathias Bellino victoire EWC Chili 2015 Premier GP 2015 et première victoire pour Mathias Bellino La fraicheur matinale de la région du Maule n'a guère entamée l'ardeur de la centaine d'engagés du Grand Prix Acerbis du Chili dont la première journée disputée aujourd'hui à Talca a réservé un superbe spectacle tout en ménageant quelques surprises...

 

 

E1 : Nambotin sur une autre planète

Malgré les 10 secondes de pénalité infligées la veille en raison d'un départ « poussif », Christophe NAMBOTIN (F - KTM) a vite remis les pendules à l'heure en E1 puisqu'il bouclait le premier des trois tours de 42 kms en tête après avoir donc très vite effacé son handicap... « Commencer le championnat par une victoire est toujours très important. Les organisateurs, bien aidés par Maurizio MICHELUZ le nouveau track Inspector FIM ont fait du bon travail et les spéciales sont très belles et ce même si trouver le bon grip sur ce terrain très sec et poussiéreux est la difficulté principale pour nous ! »

Alors que l'on attendait Eero REMES (SF - TM) et Cristobal GUERRERO (E - Yamaha) sur le podium et comme principaux adversaires de l'officiel KTM, ce sont finalement Marc BOURGEOIS (F – Yamaha), 2eme, et Danny MCCANNEY (GB - Husqvarna), 3eme, qui se sont montrés les plus efficaces ; principalement l'officiel Yamaha France, très en verve pour son retour en GP après une saison « blanche »... « Je pensais être capable d'un Top 5 et cette seconde place est bien sûr une belle satisfaction pour moi ! » confiait un Marc BOURGEOIS pas peu fier de finir meilleur pilote Yamaha pour le retour officiel de la marque aux trois diapasons en Championnat du Monde d'Enduro.

Sourires également sur les visages de Lorenzo SANTOLINO (E - Sherco) 6eme, du « vétéran » Simone ALBERGONI (I), 7eme, ravi de l'excellent comportement de sa Kawasaki et sur celui du jeune champion d'Allemagne Edward HUEBNER (KTM), 8eme... Oui, malgré la domination de NAMBOTIN, il se passe déjà beaucoup de choses en E1 cette saison !

 

Chrsitophe Nambotin Christophe Nambotin prend le commandement du E1

 

 

E2 : MEO Opportuniste...

« Je n'ai pas eu une bonne préparation physique ces dernières semaines, en raison de ma déchirure musculaire au dos (6 cm NDLR !) et à partir de la mi course j'ai perdu un peu de lucidité et commis quelques erreurs qui m'ont probablement coûté la victoire aujourd'hui. Mais je suis quand même satisfait de mon résultat... » Et pourtant Pierre-Alexandre RENET peut avoir des regrets tant il semblait en mesure de s'imposer en E2 dans cette première journée où il abordait le dernier tour avec 8 secondes d'avance sur Antoine MEO (F - KTM). Las, une lourde chute dans une longue montée de l'Enduro Test lui coûtait une bonne trentaine de secondes, une légère blessure au ventre, et... la victoire !

Le champion du Monde E2 en titre finissait néanmoins en trombe et arrachait la 2eme place à un Alex SALVINI (I - Honda) en « dedans ». Opportuniste, Antoine MEO (F - KTM) n'en demandait pas tant et scorait donc une belle victoire pour son retour en GP « Mon premier tour n'a pas été des plus faciles car je ne partais pas avec les premiers et j'ai donc dû subir la poussière de ceux-ci en spéciales ce qui m'a gêné. Sinon ma journée fut sans problème majeur... » Longtemps à la lutte avec ce trio, Johnny AUBERT (F - Beta) termine au pied du podium après avoir montré sa pointe de vitesse dans la Cross test « Je suis très satisfait de ma journée car ma nouvelle moto a bien évolué et mes résultats devraient aller crescendo »

Comme à l'accoutumée, derrière ce « Big Four », ce sont les espagnols et français qui s'en sont donnés à cœur joie à commencer par le « revenant » Victor GUERRERO (E - KTM) très bon 5eme et son compatriote Oriol MENA (E - Beta), un habitué des places d'honneur, alors qu'un excellent Romain DUMONTIER (F - Yamaha) voyait ses efforts ruinés en raison de problèmes de freins.
Antoine Méo Antoine Méo

 

E3 : Retour gagnant pour BELLINO


Et ce fut finalement la catégorie E3 qui se montra la plus riche en émotions avec un autre retour gagnant : celui du français Mathias BELLINO (Husqvarna) ! « J'ai effectué un très bon premier tour où je me suis fait plaisir. Ensuite j'ai essayé de gérer, si l'on peut parler de gérer à ce niveau, tout en restant très concentré. Et même si je prends moins de plaisir qu'avec mon 4 temps cette première victoire, depuis celle en Suède en Juin 2014 (avant ma blessure au genou), est une énorme satisfaction et me fait oublier tous les sacrifices et efforts consentis ! ». Impérial, BELLINO écœura un à un tous ses adversaires d'une catégorie qui regorge pourtant d'une bonne douzaine de pointures !

A commencer par le malheureux Ivan CERVANTES (E - KTM) seulement 11eme et qui traine ses douleurs et sa peine (Epaule convalescente et ligaments croisés antérieurs du genou gauche) ou encore Jonathan BARRAGAN (E – Gas Gas) dont on attendait tant, mais qui a écopé de 2 minutes de pénalité pour un petit souci mécanique. A la peine également les Luis CORREIA (P - Beta) et Manuel MONNI (I - TM) aux promesses d'avant saison non tenues.

De leur côté, Aigar LEOK (EST - TM) et Jeremy TARROUX (F - Sherco) scorent de bons et gros points mais ne furent jamais en mesure de contrarier la marche victorieuse de Mathias BELLINO. Et Matthew PHILIPPS me direz vous ? Le jeune Champion du Monde en titre E3 termine finalement 3eme sur sa KTM officielle mais sans avoir pleinement convaincu ; Sous pression l'Australien s'ac crocha à la roue du français jusqu'à la mi course avant de céder et de commettre quelques petites erreurs... une aubaine pour Matti SEISTOLA (SF - Sherco) qui n'en demandait pas tant ! Très rapide et régulier tout au long de la journée, le Finlandais réussit une excellente performance et prouve bien qu'il sera l'un des clients majeurs pour le titre E3. Autre belle surprise, la superbe 4eme place de l'officiel Gas Gas, Antoine BASSET (F), que l'on attendait pas en si bon rang et qui a épaté tout au long des 7 heures 15' de course ! Décidément cette catégorie E3 est passionnante avec une pléiade de champions qui nous garantissent une saison d'enfer !

 

Junior : Le petit Mc Canney sur les traces de son frère

Autre éclopé qui a fait parler de lui, le britannique Jamie MCCANNEY (HVA) ! Longtemps blessé l'an dernier le jeune officiel Husqvarna s'est adjugé la catégorie Juniors sans coup férir malgré les superbes résistances de Giacomo REDONDI (I - Beta), un habitué à ce niveau, et de l'épatant Portugais Diogo VENTURA au guidon de sa Gas Gas du team officiel. Alessandro BATTIG (I - Honda), 4eme, Benjamin HERRERA (CL – TM), 5eme et Luis OLIVEIRA (P - Yamaha), 6eme, feront eux aussi partie des postulants au titre Junior 2015 comme ils l'ont prouvé aujourd'hui dans cette catégorie largement renouvelée et très ouverte.

Jamie MC Canney Jamie MC Canney


Et ces mêmes commentaires valent aussi pour la FIM Youth Cup 125cc où le tout jeune Catalan Josep GARCIA (HVA) digne sosie Enduro de Marc MARQUEZ, prive Diego HERRERA (TM) et le public Chilien d'une victoire !



Mais gardons nous bien de tirer des conclusions hâtives d'une première journée riche en émotions et surprises tant la saison s'annonce longue et incertaine. Et ce d'autant plus qu'après un beau soleil automnal qui a présidé cette ouverture du Championnat Maxxis FIM d'Enduro, sont attendues dès cette nuit de très fortes pluies sur la région du Maule qui pourraient complètement transformer le visage de la 2eme journée.

 

Source ABC enduro - photos : Husqvarna/KTM