Paroles de pilotes : le Team Husaberg 2013

Team husaberg factory  2013Les pilotes du team Husaberg factory racing 2013A quelques jours de l'ouverture du mondial  ui se déroulera au Chilile le 15 mars 2013 , les pilotes du Team Husaberg Factory Racing entame la saison 2013 avec confiance . A 15 jours de l'ouverture des hostilités c'était donc le moment pour les pilotes de faire le points sur leurs ambitions pour 2013 .

Cinq mois après le Championnat du monde 2012 dont l'issue a été extrêmement positive pour Husaberg, les regards et les ambitions se tournent désormais vers le début de la série de sept manches du Championnat 2013.

 

Pela Renet avec sa motoPela Renet défendra son titre en catégorie E2Après avoir décroché pour la première fois le titre de Champion du monde d'Enduro l'an dernier, devenant ainsi le premier pilote à avoir jamais remporté les Championnats du monde de motocross FIM et d'Enduro, Pela Renet est en ce début d'année 2013 le pilote à battre. Dans une catégorie où les talents sont légions, le géant français n'ignore pas que défendre son titre de champion d'E2 sera tout sauf facile. Mais n'étant pas de ceux qui reculent face à un défi, Pela démarre cette année 2013 après avoir passé l'hiver à ajuster sa nouvelle FE450, et à améliorer au maximum sa condition physique.
« L'objectif de cette saison est le même que l'an dernier - essayer de remporter le titre de Champion d'Enduro 2 », commente Pela. « La saison passée a été excellente, et je sais que cette année ne sera absolument pas facile. Certains pilotes ont quitté la catégorie E2, d'autres l'ont rejointe - beaucoup seront capables de remporter cette compétition. La constance sera sans aucun doute un facteur important. J'ai travaillé durement cet hiver, je suis en très grande forme physique et je me sens prêt. »
« J'ai une nouvelle moto cette année, qui est très différente du modèle de l'an passé. Elle  est plus légère et plus facile à manier. Je l'ai utilisée autant que possible cet hiver ; je la connais et la comprends donc très bien et j'en suis très satisfait. Je sais que je dispose d'un excellent équipement pour défendre mon titre de Champion du monde d'Enduro 2. »

Oriol Mena et sa  350 HusabergOriol Mena descent en E2 pour 2013 avec la 350 FEOriol Mena concourra aux côtés de Renet pour Husaberg en Enduro 2. Délaissant la catégorie E3 pour la première fois depuis son entrée dans la catégorie senior, Mena courra sur une FE350 - une expérience que l'Espagnol attend avec impatience.
« J'aime vraiment courir sur la 350. Elle est si facile à piloter et après avoir passé cinq années avec des motos plus imposantes dans la catégorie E3, ce nouveau défi est vraiment le bienvenu », a expliqué Oriol. « Je me suis durement entraîné avec cette moto durant tout l'hiver et j'ai remporté le titre en cross en Espagne. Je ne m'étais pas senti aussi bien depuis ma victoire en Enduro junior en 2009. »

Oldrati thomas  250 FEAprès l'aventure doulureuse Bordone Ferrari , Oldrati a signé chez HusabergThomas Oldrati fera son entrée dans la catégorie Enduro 1 pour Husaberg. Arrivé chez Husaberg fin 2012, l'italien a déjà prouvé son talent en prenant place sur divers podiums dans la catégorie senior depuis qu'il a remporté le Championnat du monde d'Enduro junior en 2008. Oldrati, qui vise le titre de champion E1, sait que la concurrence sera rude face à Antoine Meo, champion en titre de cette catégorie, et à Juha Salminen, huit fois champion du monde, mais le jeune pilote est certain de faire une bonne saison.
« J'attends vraiment avec impatience cette saison. Vu que j'ai couru sur une Husaberg à la fin de l'année dernière, je connais bien cette moto, et tout se passe à merveille. La compétition sera rude jusqu'au podium mais il semble que cette année nous aurons de nombreuses courses sèches, ce qui est bon pour moi. »

Joakim LjunggrenSecond en 2012 , Joakim Ljunggren sera un prétendant solide au tire en E3Deux pilotes relèveront le défi pour Husaberg dans la catégorie Enduro 3 : Joakim Ljunggren, pro des « grosses motos », et Mathias Bellino, un nouveau venu dans cette catégorie. Concernant Joakim, le championnat 2013 est sans doute son plus grand défi à ce jour en tant que pilote d'enduro professionnel. Arrivé troisième dans la catégorie E3 en 2011, second en 2013, ce grand suédois  imerait poursuivre son ascension dans le classement mais sait que la compétition pour la première place sera féroce. Néanmoins, Joakim s'est donné pour but de concourir pour occuper régulièrement les podiums et de poursuivre sa quête d'un titre de champion du monde d'Enduro senior.
« La concurrence est tellement forte au sommet de toutes les catégories, mais cette année je veux réduire l'écart avec Christophe Nambotin qui a remporté l'E3 l'an dernier, et me donner à fond pour obtenir les meilleurs résultats possibles. C'était super de terminer second au Championnat du monde d'Enduro 3 l'année dernière mais je veux être plus rapide. Je coure dans la même catégorie  ur la même moto - la TE300, que j'aime vraiment piloter. Je continuerai à participer au Championnat d'Espagne d'Enduro et j'ai suivi un bon entraînement cet hiver. J'attends vraiment avec impatience cette nouvelle année. »

 

Bellino et sa Husaberg 501Debut en sénior chez les gros bras pour Bellino avec la 501 FES'agissant de Mathias Bellino, Champion du monde d'Enduro junior en 2012 pour Husaberg, la saison prochaine s'annonce riche en défis. Outre le fait de s'adapter à une moto de plus grande capacité et d'affronter de nouveaux rivaux, Mathias devra d'abord surmonter une opération du poignet et un manque d'entraînement notable.
« L'année dernière a été incroyable avec quelques très bons résultats - c'était fantastique de remporter le titre en Enduro junior. Le seul bémol a été ma blessure au poignet gauche. Tout a commencé en Finlande, et après la course finale en France, j'ai passé quelques tests et on m'a diagnostiqué une rupture de ligament. Ce qui est frustrant c'est que je n'ai fait aucune chute. »
« J'ai subi une opération fin novembre et porté un plâtre pendant un mois et demi. Je dois rester patient. Piloter une grosse moto est un nouveau défi pour moi, et j'ai hâte de commencer. J'aime la grosse puissance. Tant que je ne serai pas rétabli à cent pour cent, je ne serai pas à mon meilleur niveau, mais cette année je vais devoir procéder étape par étape. J'espère être au meilleur de ma  forme d'ici la seconde moitié de la saison. »

Loic LarrieuUne année d'appretissage en Junior pour Loic LarrieuLe français Loïc Larrieu, ex-pilote de motocross en championnat et Grand Prix de France, est une nouvelle recrue de l'équipe pour l'année 2013. Relevant le défi de l'EWC sur une FE350, ce jeune homme de 22 ans originaire de Montpellier, dans le sud de la France, courra dans la catégorie Enduro Junior. Loïc Larrieu s'inscrit ainsi dans les pas de son co-équipier Pela Renet et des nombreux  autres pilotes de motocross français qui, avant lui, sont passés à l'enduro, et malgré son manque d'expérience, Loïc est déterminé à profiter de son début de saison et à apprendre tout ce qu'il pourra sur sa nouvelle discipline.
« C'est ma première année en enduro ; avant cela, j'ai participé aux Championnats de France et du monde de motocross. J'ai couru en MX2, et fait une saison en MX1 - j'ai couru au championnat d'Europe en 2008 puis j'ai passé trois ans dans les GP. Ma plus grande réussite a été de terminer sur le podium du GP de France en 2009, dans la catégorie MX2. Je n'ai participé qu'à une seule course d'enduro ; le GP du Chili sera donc une phase d'apprentissage accélérée et très intensive. »

Mario RomanOn verra surrement aux avant postes du Junior le jeune Espagnol Mario Roman Aux côtés de Loïc dans la catégorie Enduro Junior figurera l'espagnol Mario Roman. Après une saison 2012 marquée par une blessure, le talentueux jeune homme s'efforcera de reprendre confiance et de retrouver sa rapidité.

Le jeune « Manx » Jamie McCanney reprendra le chemin de l'EWC, dans la catégorie Youth Cup 125cc, après une saison 2012 également marquée par une blessure. Alors qu'il était à deux doigts de prendre la tête du classement lors de sa première participation à l'EWC au Chili il y a un an, Jamie a démontré qu'il était suffisamment rapide pour gagner mais il aura besoin de temps pour retrouver la forme complètement après une opération à l'épaule.

Dans la catégorie Enduro féminin, Husaberg soutiendra la pilote britannique Jane Daniels. Après avoir eu un avant-goût de la compétition EWC lors du GP d'Italie l'an dernier, où elle s'est classée en troisième position dès le premier jour, Jane espère figurer régulièrement parmi les trois meilleurs résultats tout au long de la saison.

Voir les photos officielles Husaberg du tout le team
Loic LarrieuLoic Larrieu

source : Husaberg France


Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite :

Les cookies nous permettent de personnaliser nos contenus et annonces et d'analyser notre trafic. Nous partageons des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires médias sociaux, publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées.

J'ai compris