À la rencontre de Maxime Bouju

bouju enduro france kawaMaxime Bouju à Uzerche il y à quelques jours Nouveau coup de projecteur sur pilote National du championnat de France d'enduro, avec aujourd'hui un entretien avec le pilote Charentais Maxime Bouju que Steven Paronnaud à rencontré pour nous.

Absent pendant plus d'un an et demi suite à une blessure lors de l'enduro de Chateauneuf (16 ) et d'un projet personnel, Maxime Bouju est de retour à la compétition depuis la fin de l'année dernière sur l'épreuve du France à Champagne Mouton ou il fait 4 et 2.  Cette saison après 4 épreuves le pilote Charentais est actuellement 4ème du provisoire en catégorie National 1.

Maxime comment vas-tu depuis tout ce temps et est-ce que tu es maintenant remis 100 % ?

Ça va plutôt pas mal. Un projet personnel terminé, une motivation retrouvée, donc je suis de retour sur le France avec cette année une Kawasaki 250 KXF / Moto16 depuis fin Février.
Remis à 100%, non pas complètement. Ma dernière blessure à été assez compliqué, donc je garderais toujours quelques séquelles suite aux fractures, mais c'est comme ça ,il faut faire avec...

Tu nous as fait un retour sur le France à Champagne Mouton l'année dernière plutôt remarquer , Tu t'y attendais ?
Je m’attendais à être dans les 10/15, mais pas à faire 4eme et 2eme.
J’avais fait 5h de moto en un an et demi et une endurance deux semaines avant l’épreuve de Champagne-Mouton. Mais j’avais l’envie de rouler et cette course m’a redonné l’envie de faire de la moto. A la base cela devait être ma dernière course de moto, mais  la passion et la motivation sont revenus à la suite de cette épreuve.

bouju enduro france kawasaki


 Cette année, nouvelle moto avec la Kawasaki, nouveau team avec moto 16 Angoulême ou tu as comme équipier Pierrick Roncin , peux-tu nous en dire plus  ?

L’idée de cette “structure” est venu de la part de Tony le boss de MOTO16, et puis avec son soutiens et celui de quelques partenaires, ça a pris forme fin 2015 /début 2016. Nous avons mis en commun nos assistances et cela nous permets d’avoir une petite équipe plutôt bien rodée sur les épreuves, c’est cool ! Pierrick m’apportes aussi quelques conseils, nous marchons un peu les spéciales ensembles et nous échangeons quelques traces, c’est sympa.

Tes ambitions cette année sont claires, c'est le titre en N1 ?

Mon objectif est de terminer sur le podium. En reprenant la moto fin février après deux saisons sans moto, cela serait une bonne chose. Je m'entraînes très peux à moto par rapport à mes concurrents mais bon j’ai retrouvé une motivation que j’avais perdu.
Je suis actuellement 4éme (avec une journée DNF ) à 5 points de la troisième place après la 3éme épreuves. il me reste deux épreuves (Ndlr : interview réalisée avant Uzeche ) pour remonter au classement général. L’objectif est de me rapprocher des deux premiers et d’essayer de me battre avec eux sur les deux dernières épreuves.

bouju enduro france kawasaki 16


Le niveau est assez relevé en N1 avec la quatuor de tête très rapide et un petit nouveau qui a surpris tout le monde dès la 1ère manche (Patrick Thome) ?

Oui, nous avons un rythme sympa, nous sommes bien loin des élites mais nous avons quelques temps en spéciales assez intéressant quand même.
Je suis arrivé à St-Palais sans regarder la liste des engagés en N1, alors autant te dire que je ne connaissais pas grand monde surtout après deux ans sans moto. Patrick roule bien il a un bon passé de sportif de haut niveau, un bon entourage et s’entraîne comme il faut, donc effectivement il a vite compris le principe de l'enduro

maxime bouju enduro france

L'année prochaine tu devrais monter en Élite normalement, ça t'inspire quoi  ?

Effectivement l'année prochaine je devrais logiquement monter en Élite, mais honnêtement je ne penses pas avoir la vitesse pour faire partie de l'élite de l'enduro Français, il ne faut pas se mentir.
La création de la nouvelle catégorie « Néo-Elites » est une bonne chose, cela permet d'avoir un championnat entre « mauvais Élite » (rire). Et puis je trouves ça plus gratifiant de terminer 10eme en Élite que 1er en National, enfin, après ça c'est mon point de vue, et visiblement beaucoup de pilotes n'ont pas le même quand je vois certains pilotes ne pas terminer la saison volontairement pour ne pas monter en Élite...:-)
Par contre, pour moi le plus dur, c'est que je vais devoir me remettre au sport... :-) J'ai déjà fais 3 tours dans le passé quand j'ai roulé en Junior, et il ne faut pas y aller en touriste comme je le fais en ce moment pour tenir les 3 tours samedi et dimanche !! hahahha


Remerciements:
Je tiens tout d'abord à remercier mes parents et ma copine, pour me faire une assistance de choc sur les épreuves, car sans assistance il serait compliqué de faire des enduros ! Je tiens aussi à remercier mes partenaires qui m'ont fait confiance pour cette saison 2016 après deux ans sans moto, à savoir : la concession Kawasaki Moto16 à Angoulême, Bihr, Scorpion, Scott, Kenny, 701 Racing, PMX Design, NSD Krew, Enduro17 pour toutes les photos  et Freenduro pour la création de la déco de ma Kawasaki.

Palmarès de Maxime :
• Début de la moto à 5 ans sur un QR
• 2001 : 1ere course et 1ere année de moto en 65cc en ligue Poitou-Charentes
• 2010 : 1ere saison en enduro au sein de la structure EC2M en National 125 4t (2éme place)
• 2011/2012/2013: Championnat de France d'enduro en Junior / Championnat ligue Endurance et Enduro Poitou-Charentes.
• 2014/2015 : Pas de moto suite à une grosse blessure et en projet personnel.
• 2016 : Reprise de la moto et du Championnat de France d'enduro.

Vous l'aurez compris, si le week-end du 24-25 septembre 2016 vous n'avez rien de prévu , c'est au Puy en Velay que sa se passe pour la finale du championnat de France d'enduro , ou tout les titres catégories confondu seront en jeux notamment en N1 , Affaire à suivre !