CDF enduro Chemillé-sur-Indrois - J1

podium e1 chemille franceLe podium du E1 : 1 - Gauthier / 2 - Bourgeois / 3 - BoucardeyDans la nuit de vendredi à samedi de grosses précipitations ont arrosées copieusement la Touraine et samedi matin vers 5h30 c'est une tempête sur Chemillé-sur-Indrois qui réveillait les pilotes en emportant de nombreuses tente dans le paddock.

Alors que vers 8 h du matin le soleil revenait, les organisateurs décidaient de lancer la course mais en l'amputant de la SP1 (et de nombreuses parties de la la liaison) , car en raison des fortes pluies de la nuit, cette spéciale est devenue impraticable. C'est donc avec seulement 2 spéciales par tour que les pilote élites (3 tours)  et nationaux (2 tours) que les pilotes se sont élancés ce matin.

 

CATÉGORIE E1

Marc Bourgeois (Yamaha) avait vécu un week-end difficile à Saint-Palais, sans parvenir à se hisser sur le podium. Le champion en titre redresse la barre aujourd’hui en menant la plus grande partie de la journée. Avec presque 10 secondes d’avance à l’entame du dernier tour, on voyait mal comment la victoire pouvait lui échapper.

C’était sans compter sur la hargne de Julien Gauthier. Le pilote Yamaha-B2R reprend à Bourgeois 10 secondes dans cette ultime tour et lui prend la victoire. il confirme ainsi son très beau début de saison et conforte sa position de leader au provisoire.

Marc Bourgeois, second, paye un dernier tour en deçà de ses capacités, mais réalise tout de même une bonne opération au provisoire. Il est est troisième et reprend des points à Boucardey.

Le gain de la 3ème place a justement fait l’objet d’un mano a mano entre le lozérien Romain Boucardey (Yamaha – Ridercamp) et Nicolas Deparrois (Husqvarna – Atomic Moto). Un duel qui n’ira pas au bout. Deparrois étant contraint à l’abandon dans le dernier tour, c’est Boucardey qui prend la place restante sur le podium.

A noter le retour aux affaires de Jérémy Carpentier (Honda-EC2M) qui, malgré une blessure à la main, faisait sa rentrée dans la catégorie E1. Il termine à la 5ème place.

E1 :
1 - Julien Gauthier / 2 - Marc Bourgeois / 3 - Romain Boucardey

 

CATÉGORIE E2

Toujours autant de suspens dans la catégorie E2, où là aussi il aura fallu attendre le tout dernier chrono pour connaitre la vainqueur. Et c’est le pilote Yamaha-Outsiders Loïc Larrieu qui s’en sort le mieux. Il accusait un retard de 4 secondes à l’entrée de la dernière spéciale, avec en point de mire Jérémy Tarroux (Sherco) qui avait mené une grande partie de la journée. Un objectif qui a vraisemblablement sur-motivé Larrieu qui signe un temps explosif dans cette dernière spéciale. Il reprend 6 secondes et gagne la journée devant Tarroux.

Derrière eux, Mathias Bellino (Husqvarna), malgré une victoire de spéciale, n’est jamais parvenu à prendre le rythme de ces deux prédécesseurs. Pas de catastrophe cependant au provisoire puisque tous les 3 restent dans un mouchoir de poche. Seuls 5 point les séparent.

yamaha enduro france chemilleBourgeois second enE1 et Larrieu victorieux en E2, permettent à Yamaha de prendre la victoire constructeur

E2 :
1 - Loïc Larrieu / 2 - Jeremy Tarroux / 3 - Mathias Bellino

 

CATÉGORIE E3

La catégorie E3 a été le théâtre de la bataille attendue entre les deux pilotes KTM Jérémy Joly et Antoine Basset. C’est Joly, leader de la catégorie après son doublé à Saint-Palais, qui entamait la journée en tête en s’adjugeant la première spéciale. Un écart de 3 secondes vite fragilisé par l’attaque d’un Basset en pleine forme. Ce dernier refait son retard à la mi-course mais voit de nouveau Joly lui reprendre ces 3 secondes à l’issue du second tour.

Finalement, Basset lui reprend 6 secondes dans l’ultime boucle et signe sa première victoire de la saison. Joly, second, conserve le leadership du championnat mais voit son avance réduite à 5 points.

Derrière eux, on retrouve Romain Dumontier (Yamaha) qui fait une course régulière et monte sur la troisième marche, en parvenant à tenir à distance l’auvergnat Manu Albepart (BETA), quatrième ce soir.

antoine basset chemilleAntoine Basset s'adjuge le E3

E3 :
1 - Antoine Basset / 2 - Jeremy Joly / 3 - Romain Dumontier

 

CATÉGORIE JUNIOR

Le pilote espagnol Kirian Mirabet (Sherco Academy) avait impressionné lors de la première épreuve de la saison, par sa vitesse et son aisance. Il s’y était imposé comme le favori logique de la catégorie Junior. Seulement, en Enduro, et particulièrement en Junior, rien n’est écrit d’avance et l’espagnol a trébuché aujourd’hui dans ces conditions particulières. Il ne se classe que 7ème.

Les cartes sont rabattus et l’on a droit ce soir à un podium inédit, avec à son sommet le pilote TM Quentin Delhaye de Maulde. Le jeune auvergnat s’impose à Anthony Geslin (EEAT – Yamaha) dans le dernier chrono et offre au team TM Racing une première victoire en Junior. Geslin est second, comme à Saint-Palais, et prend la tête du provisoire.

Valérian Debaud (Yamaha – Dumontier Racing) fait une course solide. Après s’être adjugé la première spéciale, il parvient à maintenir un rythme soutenu et complète le podium du jour, il est 3ème.

Quentin Delhaye de MauldeQuentin Delhaye de Maulde remporte cette première journée en junior

Junior :
1- Quentin Delhaye de Maulde / 2 - Anthony Geslin / 3 - Valérian Debaud

 

CATÉGORIE FÉMININE

La lutte pour la victoire continue dans une catégorie féminine dominée cette saison par 2 pilotes qui ont bien du mal à se départager. Audrey Rossat (Husqvarna) et Juliette Berrez (Yamaha) prenait ce matin le départ avec une stricte égalité de points à la tête du provisoire.

La victoire du jour revient à Audrey Rossat qui s’impose dans 3 des 4 spéciales, mais ne gagne qu’avec une avance de 3 secondes sur Juliette.

La pilote de la Sherco Academy Valérie Roche monte sur la 3ème marche du podium.


Féminines

1- Audrey Rossat  / 2- Juliette Berrez /  3- Valérie Roche

 

Voir les résultats complet

 

source:  FFM  / photo : M.Talayssat