EWC GP d'Andorre J1 +vidéo

  • Publié dans WEC

Cervantes dans l Xtrem non chronométrée Cervantes dans l Xtrem non chronométrée Juha SALMINEN (SF – HVA) aura, bien malgré lui, relancé la catégorie Enduro 1. En effet, le pilote officiel HVA bien malheureux aujourd’hui a été victime d’une casse mécanique dès le 2ème tour avec la casse de la boîte de vitesse de sa 250 HVA. Il ne sera donc pas titré dès ce Grand Prix et en plus il voit son concurrent le plus dangereux au championnat, Eero REMES (SF – KTM), revenir sur lui. Malgré cela, le septuple champion du monde garde le sourire et assure que "si ce n’est pas ce weekend, alors se sera pour la finale en France."

 

Avec une Xtreme Test non chronométré durant toute la journée car impraticable en raison des fortes pluies nocturnes, (NDLR : dans le version non officielle il semblerait que certain pilotes aient  refuser de rouler cet extrem jugée trop dure ...) les pilotes de l’EWC auront tout donné dans l’Enduro Test et la Cross Test pour se départager et certains auront joué de malchance. Le spectacle a néanmoins était de la partie tout au long de la journée et a charmé les Andorrans grands adeptes de Trial mais aussi les nombreux spectateurs venus de France et d’Espagne.

Avec l’abandon du leader du provisoire Enduro 1, Juha SALMINEN (SF HVA), nous avons assisté, à de belles passes d’armes pour la première place entre Eero REMES (SF – KTM) et Rodrig THAIN (F – HM Honda) ainsi qu’au sprint final de Matti SEISTOLA (SF – HVA). Le Français bien décidé à profiter de l’absence de SALMINEN pour glaner sa première victoire de la saison a tout donné pour résister aux deux Finlandais. Mais c’est finalement l’officiel KTM qui finit sur la plus haute marche du podium. La bataille pour les places d’honneurs a été rude entre Fabien PLANET (F – Sherco) et Lorenzo SANTOLINO (E – KTM) séparés de quelques secondes durant t oute la journée. Et c’est finalement l’officiel Sherco qui réussit à glaner les 17 points de la 4ème place en finissant à seulement quelques dixièmes de SEISTOLA. Bien parti, Julien GAUTHIER (F – TM) a perdu du terrain tout au long de la journée pour finalement terminer 6ème.

 

En Enduro 2, trois pilotes auront dominé toute la journée. Ivan CERVANTES (E – Gas Gas), Antoine MEO (F – HVA) et Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) se sont rendus coup pour coup dans chaque spéciale. Toujours en tête depuis les premiers chronos, Ivan CERVANTES n’aura jamais été aussi près d’offrir une première victoire à Gas Gas, elas il voyait ses illusions s’envoler dans la dernière spéciale où Antoine MEO le coiffait sur le fil. « J’étais devant toute la journée, nous a confié l’officiel Gas Gas, mais MEO a été plus rapide que moi dans la dernière spéciale. Je suis quand même content pour mon team, nous avons un nouveau moteur et j’en suis très satisfait. » Derrière ce trio d e tête qui a offert au public Andorran du très beau spectacle, Cristobal GUERRERO (E – KTM), en retrait par rapport à ses bons résultats précédents, finit 4ème. Mention spéciale pour Sébastien BOZZO (F – Kawa) de retour après sa blessure et qui termine dans le Top 5 de la catégorie en avouant « ne jamais regarder les chronos à chaque fin de spéciale.» Taddy BLAZUSIAK (PL – KTM), accompagné de son suiveur de luxe Cyril DESPRES, roulait pour la première fois de la saison en E2 et n’aura pas tiré profit de l’Xtreme Test mais termine tout de même à une belle place de 6ème.

Taddy Blasuziak et Kurt Caselli en AndorreTaddy Blasuziak et Kurt Caselli en AndorreDécidément, Mika AHOLA (SF – HM Honda) et Christophe NAMBOTIN (F – Gas Gas) ne se lâchent plus d’une semelle en Enduro 3. Séparés d’à peine une seconde à la fin du 3ème tour, ils nous ont offert un dernier tour d’anthologie. Le Français en pleine confiance après 4 succès consécutifs est bien décidé à ravir la première place au quadruple champion du monde. Mais dans les 2 dernières spéciales l’officiel Gas Gas a fait trop d’erreurs et laisse échapper la 1ère place à son grand rival AHOLA et voit par la même occasion Joakim LJUNGGREN, auteur une nouvelle fois d’un dernier tour canon, lui ravir la 2nd marche du podium. La 4ème place fut incertaine jusque dans la derni&eg rave;re spéciale. Sébastien GUILLAUME (F – HVA) en pleine forme en Roumanie perdait du terrain à partir du 2ème tour et a eu fort à faire avec Marko TARKKALA (SF – Husaberg). C’est finalement le Finlandais qui prenait le meilleur dans la dernière Enduro Test. A noter qu’Alex SALVINI (I – HVA) avec sa 6ème place aujourd’hui se rapproche de plus en plus du titre de « Rookie of the Year ».

 

Jeremy JolyJeremy JolyDans la catégorie Enduro Junior, Jérémy JOLY (F – HM Honda) a du souci à se faire. Son concurrent direct le catalan Mario ROMAN (E – KTM) s’est montré ultra dominateur aujourd’hui, reléguant ses poursuivants à plus de 24 secondes. D’autant plus que le Français ne termine qu’à la 4ème place. Pour la 2ème place, Jonathan MANZI (I – KTM) et Mathias BELLINO (F – Husaberg) nous ont offert une belle bagarre toute la journée. Et c’est finalement le Français qui a pris l’avantage sur l’officiel KTM. Antti HELLSTEN (SF – KTM) termine dans le Top 5 et montre qu’il en a fini de sa blessure à l’épaule. A noter que Benoit FORTUNATO (F – Yam) a été malchanceux avec la casse d’un piston. En FIM Youth Cup 125cc, Jonathan MANZI (I – KTM) termine à la première place du podium devant l’épatant Chilien Benjamin HERRERA (CL – KTM) et Luis OLIVEIRA (P – Yam).

 

 

 résumé vidéo de la première journée du GP EWC d'Andorre