Interview Pierre Alexandre Renet + photos

Pela Renet enduro HusabergPela tout sourire pour célébrer son premier titre mondial en enduroDe retour du « Götland Grand National » de Suède qu'il a remporté pour la seconde fois d'affilée et de l'EICMA de Milan, le néo Champion du Monde E2 Pierre-Alexandre RENET (F – Husaberg) a offert un peu de son temps lors d'une interview à ABC Enduro.

Après seulement trois saisons en Enduro, vous êtes couronné Champion du Monde. On peut dire que l'ascension a été fulgurante...
Pierre-Alexandre RENET : « C'est vrai, l'ascension fut assez rapide... Je pense que j'aurai pu jouer le titre dès l'an dernier, mais j'ai manqué de réussite avec des problèmes mécaniques récurrents. Même si on ne le saura jamais, je reste persuadé que c'était possible de me battre avec Antoine (MEO) pour le titre E2 ! »

 

Champion E2 cette saison, vous êtes le seul pilote à avoir pu enchainer un titre de Champion du Monde en MX puis en Enduro... vous devez en être très fier ?
PA.R : « Oui, je suis vraiment très fier d'avoir accompli cela ! En arrivant en Enduro, je savais que personne ne l'avait jamais fait et j'espérais vraiment décrocher un titre aussi dans cette discipline. C'est une grande satisfaction pour moi. »

Racontez-nous votre Grand Prix AMV de France. Avez-vous ressenti beaucoup de pression ?
PA.R : « C'était un weekend bizarre... Le Samedi, je n'ai pas du tout pensé au titre. Je me suis battu durant toute la journée avec Johnny (AUBERT) et Juha (SALMINEN) pour la première place. Et j'ai été déçu de terminer deuxième pour seulement six centièmes de secondes... mais j'étais aussi satisfait car je prenais un peu plus d'avance sur GUERRERO et à ce moment-là, Juha ne pouvait plus jouer le titre. Le Dimanche par contre, j'étais tendu dès les premières spéciales, je faisais très attention à ma moto et à moi-même et mon seul objectif c'était de finir la journée. Le moindre souci physique ou mécanique et je perdais le titre ! »

« Ma première pensée est allée à mon cousin récemment décédé ! »
Husaberg 450 enduoPela lors du Gp de France dans l'extrême

Quelle a été votre première réaction en sortant de la dernière spéciale?
PA.R : « Ma première pensée est allée à mon cousin que j'ai perdu juste avant le début de la saison dans un accident de la route... Je m'étais promis de tout faire pour remporter le titre pour lui et à l'arrivée de la dernière Cross Test, je lui ai dédié ! »

Juha SALMINEN compte huit couronnes, Ivan CERVANTES cinq, Johnny AUBERT deux et Cristobal GUERRERO un titre en Junior ! C'est énorme d'arracher ce sacre face à 16 titres de Champions du Monde...
PA.R : « Enorme oui ! A eux quatre, ils comptabilisent 16 titres de Champions, c'est incroyable. Ce fut une belle saison dans cette catégorie E2 ; il y avait constamment de la bagarre et il y a eu beaucoup de changement de leadership. M'imposer face à ces grands pilotes... c'est génial ! »
Juha Salminen et Pela Pela et Juha Salminen

Un titre de Champion du Monde et de Champion de France puis une victoire aux ISDE... Comme vos trois compères (NAMBOTIN, MEO, BELLINO), on peut dire que cette saison fut parfaite pour vous ?
PA.R : « Effectivement, c'est une saison idéale. Si je pouvais, je signerais tout de suite pour que ce soit comme cela tous les ans. Maintenant, il va falloir recharger les batteries en vue de l'année prochaine. »

Champion du Monde MX3 en 2009, un bel avenir semblait se dessiner à vous en Motocross, et pourtant vous décidez de rejoindre KTM France et l'Enduro en 2010. Pour quelles raisons ?
PA.R : « Après mon titre en MX3, je voulais faire mon retour en MX1 et mon team voulait me garder. Mais je ne savais pas du tout de quel matériel j'allais bénéficier ; je partais donc un peu dans l'inconnu. Puis, j'ai décidé de tenter l'aventure en Enduro en pensant que c'était le bon moment pour le faire, et effectivement, c'était bien le bon moment ! »
Jump enduro avec Pela Renetun pilotage coulé , c'est la marque de fabrique de Pela

Une nouvelle fois, Eric BERNARD (responsable compétition France KTM/Husaberg) semble avoir eu le nez creux en vous faisant venir en Enduro ?
PA.R : « Déjà à l'âge de 18 ans, j'avais fait des essais en Enduro pour Eric BERNARD et il m'avait proposé de rejoindre son team. Mais j'étais encore jeune et je voulais poursuivre en Motocross tout en me disant que la vitesse que j'aurais acquise me servirait plus tard en Enduro. En 2009, je suis revenu vers Eric en lui disant que j'étais prêt à tenter l'aventure sur l'EWC. Il m'a fait une proposition pour les premiers GP... Je me suis alors battu pour la troisième place avec OLDRATI et Eric a tout mis en œuvre pour que je finisse dans de bonnes conditions la saison. Au final je termine quatrième sur le Mondial et Champion de France en E2 ! »

Vous faites beaucoup d'envieux et d'admirateurs avec votre pilotage très « coulé » et efficace. Quelle en est la recette ?
PA.R : « J'ai toujours roulé comme ça. Beaucoup de personnes m'ont souvent reproché un manque d'agressivité ; pourtant quand je suis sur la moto j'ai vraiment l'impression d'attaquer ! Puis quand je me regarde à la télé, je me dis : « Mais qu'est-ce que tu te traînes mon pauvre ! » Je pense que mon style de pilotage est très bon pour l'Enduro, et ce ne sont pas mes résultats qui vont me faire mentir. »
Pela Renet espagneGP d'Espagne

Un temps annoncé du côté du team HVA CH Racing de Fabrizio AZZALIN, vous avez finalement décidé de rempiler chez Husaberg pour deux nouvelles années...
PA.R : « J'étais en négociation avec plusieurs marques dont Husqvarna. Mais Husaberg a fait les efforts pour me garder. Je me sens bien chez eux, c'est un team au top... comme une grande famille et comme c'est eux qui m'ont donné la chance d'intégrer un team officiel... »

Quelles sont vos relations avec le team Suédois et votre manager Thomas GUSTAVSSON ?
PA.R : « J'ai de très bonnes relations avec eux. Les mécaniciens sont très cools et très calmes. C'est sûr que ça change de nous Français, qui sommes plus expressifs. Concernant Thomas (GUSTAVSSON), j'apprécie beaucoup son tempérament. Il reste toujours le même. Il n'a pas de changement de comportement selon les résultats et j'apprécie beaucoup cela ! »

Pela Renet moto 450 FE HusabergGP de France

Que pensez-vous de vos coéquipiers et en particulier de votre jeune compatriote Mathias BELLINO ?
PA.R : « J'ai de très bon rapports avec chacun d'eux, que ce soit Oriol (MENA) ou Joakim (LJUNGGREN)... Concernant Mathias, quand il est arrivé en Enduro, c'était un gamin turbulent, toujours à chercher la moindre connerie à faire... (Il rit) ... Mais depuis, on s'est « occupé de lui » avec le team KTM/Husaberg France et il s'est assagit ! Je m'entends très bien avec lui ! »

Pela Renet en glissePela lors du SuperTest en Espagne

Vous terminez dauphin de NAMBOTIN sur l'HVA Xtreme Test Award et le Mika Ahola « Brave One » Trophy cette année. Ces trophées seront-ils des objectifs prioritaires pour vous en 2013 ?
PA.R : « Toute l'année j'ai consulté le classement avec NAMBOT'. J'étais même en tête pendant un temps sur l'HVA Xtreme Test Award. Bien sûr, ma priorité restera le titre mais j'aimerai beaucoup remporter le Mika Ahola « Brave One » Trophy. En 2010, pour mon premier Grand Prix, c'était en Espagne, j'étais dans la même catégorie que Mika et Ivan (CERVANTES) et ils me mettaient entre 45 secondes et 1 minute dans chaque Enduro Test !! J'hallucinais, je me disais que ce n'était pas possible, qu'ils coupaient ! Puis j'ai appris et maintenant je fais de bon temps dans ces spéciales. »

 Husaberg factory 450 FE4 en 2012 pela portera le 1 en 2013

Allez-vous remettre votre titre en jeu en E2 ou une autre catégorie vous attire-t-elle ?
PA.R : « Je reste en Enduro 2 avec ma 450 Husaberg pour remettre mon titre en jeu et j'aurai bien sûr la plaque de Numéro 1 à défendre ! »

Le Championnat du Monde FIM SuperEnduro vous intéresse-t-il ?
PA.R : « Ce Championnat est intéressant mais le calendrier est difficile. Les dates sont trop espacées... La première est début décembre et ensuite il faut attendre Février pour la seconde et la troisième et dernière est seulement une semaine avant le début de l'EWC ! »

Comment allez-vous occuper votre temps durant l'intersaison ?
PA.R : « J'ai beaucoup de choses à faire. Je me suis rendu au salon de la moto de Milan, désormais j'ai le gala de la FIM à Monaco, puis je suis invité à l'usine KTM pour Noël... Je ne vais pas voir passer le temps. Et en plus de cela, il faut que je reprenne l'entrainement entre Noël et le jour de l'an avec Christophe (NAMBOTIN) ! »

Pierre Alexandre Renet champion du monde d'enduro 2012

 

source ABC enduro