Ewc en Grece.

Les infos, news , photos, vidéos sur les courses du championnat du monde d'enduro (EnduroGP)

Modérateur : Editeurs-Animateurs

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 28 Aoû 2010, 09:31

Image

L'EWC reprend ses droits ce week-end en Grèce pour la sixième manche d'un championnat qui en compte huit. Une dernière ligne droite qui devrait confirmer les suprématies dégagées. Avant le rendez-vous de ce week-end, il est temps de faire un point précis de la situation dans chaque catégorie...


E1 : Méo sur la voie royale

Image

Les soucis de santé de Johnny Aubert entraînant son double abandon ont considérablement dégagé la voie d’Antoine Méo (HVA) en E1 avant les trois derniers GP de la saison. Néanmoins, le Français devra rester vigilant jusqu’au bout afin d’éviter les dangers d’une certaine déconcentration que l’on a pu voir apparaître en Pologne ou en Slovaquie. Ce qui peut encore laisser quelques espoirs à ses derniers rivaux bien que son avantage de 42 points sur Eero Remes soit conséquent. Le Finlandais du team KTM/Farioli prouve ses progrès depuis deux courses et a même signé sa première victoire de GP en Pologne. Un signe ! Avec 50 points de retard, Johnny Aubert ne peut plus espérer qu’un faux-pas de son rival pour revenir dans la course au titre… Néanmoins, l’officiel KTM a retrouvé le goût du succès lors du dernier GP de Slovaquie et compte bien empiler les victoires jusqu’à la fin de saison afin de mettre la pression sur Antoine Méo. L’autre grande satisfaction - avec le titre probable de Méo- dans cette catégorie vient de la remarquable saison de Nicolas Deparrois. Quatrième au provisoire, le pilote Kawasaki/Pulsion allie vitesse et régularité et surprend tous les observateurs. Mais cette quatrième place finale qui sera très disputée puisque l’ex-crossman Finlandais Matti Seistola (HVA) est aussi dans une phase ascendante (1er podium en Pologne), tout comme le très régulier Julien Gauthier (HM-Honda). Dans ce festival franco-finlandais, l’Espagnol Cristobal Guerrero (Yamaha) fait figure de trouble fête. Mais son résultat blanc de Pologne sur exclusion et sa blessure à la clavicule en Slovaquie le dimanche après avoir remporté la veille son second GP, lui coûte trop cher. Signalons encore le retour progressif en forme de l’officiel TM, Maurizio Micheluz, dans le top 10 où la bonne prestation de Jordan Curvalle qui fait briller les couleurs Sherco. Une catégorie E1 qui a également vu les performances intéressantes du pilote KTM Red Bull (Taddy Blazusiak) sur les GP d’Italie et de Pologne.

En hausse : Méo, Remes, Deparrois, Seistola
Stable : Aubert, Gauthier, Micheluz, Guerrero

E2 : Ahola impressionnant

Image

Les uns après les autres les adversaires de Mika Ahola mordent la poussière - Juha Salminen et Rodrig Thain se sont blessés - ou commencent à perdre espoir à l’image d’Ivan Cervantes (E - KTM) distancé de 21 points par le Finlandais avant le GP de Grèce ce week-end. Il faut dire que le pilote HM-Honda mène un train d’enfer en tête de la catégorie E2 alliant panache, brio, régularité et même une certaine réussite. Avec sept victoires, trois deuxièmes places et 241 points marqués sur 250 possibles, l’officiel HM-Honda – qui ne devrait plus l’être la saison prochaine - est le véritable « terminator » de la catégorie ! Ivan Cervantes, très consistant et professionnel, semble avoir lâché quelques points importants en Slovaquie sur un tracé boueux qui n’est pas son terrain de prédilection. Le futur pilote Gas Gas jouera gros en Grèce et doit absolument y réaliser le doublé afin de faire douter son coriace adversaire tout en restant dans la course au titre. Les belles surprises dans cette catégorie viennent de Tomas Oldrati (I - KTM), vainqueur de son premier GP en Slovaquie et du Français Pierre-Alexandre Renet (KTM) désormais habitués des podiums et trouble fête de la catégorie. Le jeune pilote de Bergame est de plus en plus brillant course après course alors que l’ex-champion du Monde MX3 réussit une reconversion fulgurante en Enduro. Cinquième, le Suédois Joakim Ljunggren (Husaberg) occupe ce rang plus par sa régularité que par son brio. Idem pour l’officiel BMW/HVA Marko Tarkkala, orphelin de Juha Salminen, qui semble mal supporter seul la pression au sein du team. Rodrig Thain (F - TM) possède un potentiel « vitesse » énorme, mais chute trop pour espérer jouer les premiers rôles sur une saison complète. Valteri Salonen (SF - Husaberg) est un discret 8e tout comme l’officiel Sherco Fabien Planet (F – 10e). Oscar Balletti (I - HM-Honda) montre un potentiel intéressant, mais manque encore de régularité. Enfin coup de chapeau à Jean François Goblet (B - Yamaha), qui est aux portes du Top 10 et dispute le Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro avec de tout petit moyen mais beaucoup de cœur et de talent. Comme quoi, le Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro reste complètement accessible aux pilotes privés.

En hausse : Ahola, Oldrati, Renet
Stable : Cervantes, Thain
En baisse : Salminen

E3 : Knight, le patron.

Image

Christophe Nambotin et Gas Gas pourraient regretter longtemps l’abandon du premier jour du Français lors du GP Maxxis de Pologne sur ennuis mécaniques. En effet, sans ce résultat blanc, Christophe ne serait qu’à cinq points de David Knight. Et si le Britannique, actuel leader du Championnat avec 234 points et six victoires, continue sur cette lancée – il n’a jamais terminé un GP au-delà du podium, l’officiel Gas Gas pourra dire adieu à ses espoirs de titre. À ce jour, seul un abandon de « Knighter » pourrait relancer Christophe. La voie royale est donc toute tracée pour le pilote de l’île de Man qui est également le leader incontestable de l’Husqvarna Xtreme Test Award. 2010 est bien l’année de la rédemption pour Knight ! Autre problème pour Nambot’, hormis Sébastien Guillaume (HVA), actuellement 4e après son début de saison gâché, ou Simone Albergoni (I - KTM), excellent 3e du Championnat, peu de pilotes sont capables de s’intercaler derrière le duo Knight/Nambotin. Marcus Kehr (D - KTM) reste le meilleur enduriste Allemand et sa 5e place est une juste récompense. Si Alessandro Botturi (I - Husaberg), Michal Kadlecek (CZ - TM) - qui a remporté ses deux premières spéciales - ou Aaron Bernardez (E - KTM) réalisent une belle saison en pointant respectivement aux 6e, 7e, 8e place, ils évoluent néanmoins à une bonne distance des ténors. Blessé en Italie, Mena Oriol (E - Husaberg), champion du Monde Junior en 2009 et actuellement 9e, doit encore s’aguerrir et surtout réaliser une belle fin de saison tout comme le Polonais Bartosz Oblucki (HVA) dont on attendait beaucoup mieux qui est la grosse déception de cette catégorie E3.

En hausse : Knight, Nambotin, Albergoni
Stable : Guillaume, Kehr
En baisse : Oblucki

Junior : Duel Santolino/Joly

Image

La bataille fait rage en Enduro Junior entre le Français Jérémy Joly (HM-Honda) et l’Espagnol Lorenzo Santolino (E - KTM). Le titre ne devrait pas échapper à l’un de ces deux pilotes. Après cinq succès consécutifs (Espagne, Portugal, Italie), Santolino a un peu marqué le pas lors de la tournée en Europe de l’Est permettant à Jéremy Joly de signer ses trois premiers succès. Très régulier, le pilote HM Honda Euroboost a pris la tête du classement avec 233 points contre 194 à Lorenzo Santolino. Mais, comme seuls les douze meilleurs résultats sont pris en compte pour l’attribution du titre, tout reste à faire dans cette catégorie Junior où les trois derniers GP seront capitaux ! Ce Mondial Junior est bien une chasse gardée franco-espagnole avec la troisième place au provisoire de Victor Guerrero (E – Yamaha) - victorieux en Espagne - et la cinquième de Mario Roman sur sa KTM. Les Français de l’équipe FFM/Armée de Terre se positionnent brillamment dans le top 10 avec Romain Dumontier (4e - HVA) et Antoine Basset (10e) ou encore Pierre Pallut 6e (KTM). Quelques Nordiques tirent cependant leurs épingles du jeu comme Johan Carlsson (S - Beta), Anti Hellsten (SF - KTM) ou Calle Sjoo (Husaberg) alors que l’Australien Joshua Green (TM) est incontestablement la révélation de la saison.


Youth Cup 125 : Le titre pour Roman


Malgré ses trois succès en Pologne et Slovaquie, le Suédois Robert Kvarnstrom (Gas Gas) aura bien du mal à revenir sur l’Espagnol Mario Roman en tête de la Coupe FIM Maxxix d’Enduro Jeunes 125 2T. Avec six victoires, le titre semble promis au protégé d’Ivan Cervantes dans une catégorie très relevée et appréciée où le Français Berenger Carrier (HVA) brille en occupant la seconde place du classement provisoire.



Avec le GP de Grèce disputé ce week-end, les échanges ont repris de plus belle dans le paddock de Serres. Pas mal de rumeurs et déjà quelques certitudes pointent sur les transferts 2010-2011. On a fait le point à trois épreuves de la fin.
Ce qui est sûr :


Image

* Johnny Aubert reste chez KTM-Farioli et pourrait monter en E2.
* Antoine Méo reste chez HVA et pourrait lui aussi monter en E2, Azzalin n’a pas encore décidé.
* Christophe Nambotin reste chez Gas Gas en E3.
* Juha Salminen reste (ou passe ?) chez HVA-BMW et roulera en E3.
* Ivan Cervantès passe chez Gas Gas en E2.
* David Knight a signé chez KTM-Farioli pour le E3.
* Eero Remes reste chez KTM-Farioli en E1.
* Nicolas Deparrois reste chez Kawasaki Pulsion en E1.
* Ludivine Puy reste chez Gas Gas
.

Les quasi certitudes :

* Mika Ahola resterait chez HM et passerait en E3, seul titre qu’il n’a pas.
* Cristobal et Victor Guerrero passeraient chez KTM Farioli en E1 et Junior.
* Pela Renet pourrait rouler Beta en E2, mais va aussi tester la nouvelle HVA 450 et a été approché par Husaberg.
* Rodrig Thain va rouler japonais en E2 (HM, Yam ?).
* Matti Seistola devrait rester chez HVA en E1.
* Simone Albergoni roulerait dans un nouveau team italien sur Yamaha en E1.


Les incertitudes :

* Julien Gauthier et Jérémy Joly resteront-ils chez HM-Euroboost ? ça dépendra du budget, mais tous deux se tournent déjà vers l'extérieur.
* Sébastien Guillaume est toujours en pourparlers avec HVA-Azzalin, mais rien n'est encore décidé.



Source motoverte et abc communication.

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 28 Aoû 2010, 09:37

Pas de Meo dans la seconde spéciale ni la troisieme :eek:

Avatar de l’utilisateur
francisenduro
Freenduriste Accro
Freenduriste Accro
Messages : 2098
Enregistré le : 14 Avr 2008, 10:58
Moto : une bête
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar francisenduro » 28 Aoû 2010, 09:44

A la deuxième page.
Une chute peut-être ? :eek:

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 28 Aoû 2010, 12:58

Bon alors toi t'apparait mais t'appele toujours pas branleur! :D

Avatar de l’utilisateur
francisenduro
Freenduriste Accro
Freenduriste Accro
Messages : 2098
Enregistré le : 14 Avr 2008, 10:58
Moto : une bête
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar francisenduro » 28 Aoû 2010, 19:19

T'as fait un bel article. :-)
Tu as dû y passer quelques minutes.
Merci zibou

Avatar de l’utilisateur
ludo12
programateur TV
programateur TV
Messages : 405
Enregistré le : 20 Déc 2004, 17:31
Moto : Sherco 300se Factory
Localisation : tlse endure dans l'12
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar ludo12 » 29 Aoû 2010, 02:24

apparent il a du abandonné pour probleme électrique.
Espérons qu'il se rattrape demain.

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 29 Aoû 2010, 08:58

Pas de chance pour Antoine Méo. Alors qu'il avait remporté le prologue vendredi soir à Serres, une panne d'injection l'a stoppé net dès le début de journée samedi matin. Pas de quoi le détrôner de son leadership de la catégorie, mais sa confortable avance en a pris un coup. En effet, son poursuivant immédiat, le Finlandais Eero Remes, en a profité pour s'adjuger cette première journée du GP de Grèce. L'officiel KTM revient ainsi à 17 points du Sudiste. Nul doute que le pilote HVA va repartir aujourd'hui avec la rage au ventre...

E1 : Remes avec brio

Johnny Aubert, bien remis après la trêve estivale retrouve de bonnes sensations en E1 mais se laisse dépasser par Cristobal Guerrero pour la 2e place de la catégorie. Nicolas Deparrois score une honnête 5e place, Julien Gauthier est seulement 7e malgré deux beaux scratches et Jordan Curvalle 8e.

E2 : Cervantès gagne à nouveau

Image

Une très grosse bagarre a encore eu lieu entre Mika Ahola et Ivan Cervantès. Les deux cadors du E2 terminent à seulement 1 seconde et demi l'un de l'autre après près d'une heure de chronos (13 spéciales). Et c'est l'officiel KTM qui s'impose dans la catégorie comme au scratch, pas prêt à baisser les bras malgré l'avance de son rival au provisoire. Pela Renet signe de supers chronos tout au long de la journée et grimpe sur le podium, grignotant ainsi un peu de son retard sur Thomas Oldrati, seulement 8e du jour. Il devance Juha Salminen, de retour aux affaires après sa blessure au pied et Rodrig Thain, 5e et lui aussi remis de ses blessures au bassin. A signaler, la 9e place de Marc Bourgeois, enfin de retour après sa très mauvaise fracture du fémur en début de saison.

E3 : une de plus pour Nambotin

Ils se sont arsouillés toute la journée et on le sait, ni Christophe Nambotin ni David Knight sont de grands amateurs de terrains secs et de canicule. Pourtant le Normand s'impose au British en E3 et tous deux signent au moins un scratch. Cinq secondes seulement les séparent et plus d'une vingtaine sur Sébastien Guillaume, excellent 3e de la journée.

Image

Junior : Santolino devant

Image

Jérémy Joly a beau avoir mené une bonne partie de la journée en Junior, il s'incline face à son grand rival, l'Espagnol Lorenzo Santolino. Une poignée de secondes seulement, mais à l'heure des comptes, c'est une victoire de plus pour Santolino, déjà 7 fois vainqueur cette saison... Très belle 3e place du bidasse Romain Dumontier alors qu'Antoine Basset est 7e, Benoit Fortunato 8e et Pierre Pallut 9e.

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 29 Aoû 2010, 08:58

francisenduro a écrit :T'as fait un bel article. :-)
Tu as dû y passer quelques minutes.
Merci zibou


Merci francis :D zibou

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 29 Aoû 2010, 09:24


Avatar de l’utilisateur
ludo12
programateur TV
programateur TV
Messages : 405
Enregistré le : 20 Déc 2004, 17:31
Moto : Sherco 300se Factory
Localisation : tlse endure dans l'12
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar ludo12 » 29 Aoû 2010, 19:20

Grèce 2ème journée

E1 Meo gagne juste devant Aubert avec des bonnes places pour Gauthier et Deparrois qui sont 6 et 7eme

E2 ahola gagne encore, second Salminen et une 3ème place pour Renet

E3 Knight 1er devant Seb Guillaume et 3ème Oblucki, Nambot a abandonné à la sp11, j'espère que s'est sur un souci mécanique.

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 29 Aoû 2010, 21:19

Encore une dure journée pour les stars de l'enduro mondial. Avec plus de 40° C et une poussière de tous les instants, le GP de Grèce disputé à Serres a de nouveau été le théâtre de nombreux rebondissements. Notamment à cause du départ donné un par un afin de ne pas trop subir la poussière...

E1 : Antoine et Johnny

On l'avait prédit samedi soir. Après son abandon sur problèmes mécaniques, Antoine Méo allait certainement réagir dimanche. Chose faite. Et bien faite. L'officiel HVA a remis les pendules à l'heure en remportant la catégorie et finissant 2e du scratch derrière l'intouchable Ahola ! Malgré de très bons chronos de Johnny Aubert (deux scratches), ce dernier a du s'incliner de presque 20 secondes sur son rival après 55 minutes de spéciales cumulées. Quant à Eero Remes, vainqueur en E1 samedi, il se contente de la 3e place, nettement en retrait des deux pilotes tricolores. Julien Gauthier, moins incisif que samedi mais toujours aussi déterminé, pointe 6e, Nicolas Deparrois 7e et Jordan Curvalle 9e.

E2 : Ahola s'envole

S'il avait dû s'incliner face à Ivan Cervantès samedi, Mika Ahola a retrouvé la place qu'il préfère : celle de leader du E2 et du scratch. Toujours aussi à l'aise dans les longues lignes cassantes, le Finlandais s'est adjugé deux scratches sur 3 dans cet exercice particulièrement casse-gueule à Serres (plus de 10 minutes de chrono...). Il profite en plus de la scoumoune de Cervantès qui prend 3 minutes de pénalité après s'être perdu (il roulait seul) et avoir pointé... en avance ! Même histoire pour son équipier Thomas Oldrati qui écope de la même sentence. C'est donc Juha Salminen qui grimpe sur la 2e marche du podium avec la nouvelle Husky 450 alors que Pierre-Alexandre Renet réédite sa 3e place de samedi. Avec les deux faux pas d'Oldrati et ses bonnes perf' des deux derniers GP, Pela se retrouve dorénavant 3e du provisoire en E2. Joli coup ! Enfin, Fabien Planet pointe à la 9e place de la catégorie alors que Rodrig Thain doit abandonner dans la spéciale 4.

E3 : Knight et... Guillaume !

Sale coup pour Christophe Nambotin. Sur sa bonne lancée de samedi, le Normand a attaqué la 2e journée plus en confiance que jamais. A tel point qu'il s'offre un scratch dans l'interminable et dangereuse ligne de Serres. Plus deux autres avant de devoir stopper net dans l'avant-dernier chrono sur bris de biellette et d'amortisseur. On imagine aisément sa déception : "Je suis d'autant plus déçu que j'étais au top physiquement et qu'en vitesse de pointe j'étais parmi les meilleurs", nous a-t-il déclaré après l'arrivée. "Mais je reste confiant car on prépare déjà une nouvelle moto pour la saison prochaine." Du coup, David Knight qui se tenait aux avant-postes, profite de la situation pour retrouver le chemin de la victoire et prendre encore plus le large au provisoire. Bonne journée également pour Sébastien Guillaume qui engrange les bons points de la 2e place du E3 alors que Bartosz Oblucki complète le podium du jour.

Junior : Green devant, Joly déçu


La chaleur, la poussière, la confusion dans les stands... Jérémy Joly a du mal à s'expliquer sa bourde de la journée. Pris dans sa course, il pointe avec une minute de retard et s'en veut terriblement. D'autant que le pilote HM-Euroboost a mené, que dis-je, survolé ses adversaires en Junior. Mais l'enduro est ainsi, ce n'est pas toujours le plus rapide le mieux récompensé. Jérémy doit se contenter de la 6e place alors que l'Australien Joshua Green remporte son premier GP de la saison devant l'inconnu finlandais Hellsteen et Lorenzo Santolino. Le titre semble séloigner pour Joly mais comme il le dit : "La chance finira bien par tourner...". Benoit Fortunato termine 4e, Romain Dumontier 7e et Pierre Pallut 10e

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 30 Aoû 2010, 19:44


Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 30 Aoû 2010, 21:21

Vidéo jour 2 http://www.enduro-abc.com/news-en-134.html

Ca envoie du lourd,meo dans le saut ca calme :smile:

Avatar de l’utilisateur
Tobi
Rédacteur-animateur
Rédacteur-animateur
Messages : 3519
Enregistré le : 15 Mar 2007, 21:28
Moto : Sherco
Localisation : West coast Perigord
Status : Hors ligne

Re: Ewc en Grece.

Message non lupar Tobi » 01 Sep 2010, 21:53

Paroles de pilotes après le GP de Grèce : Johnny Aubert, Julien Gauthier, Pela Renet, Christophe Nambotin et Jeremy Joly reviennent sur leurs performances respectives du week-end...

E1 :
Antoine Meo – HVA (DNF/1), 1e du provisoire E1: « Naturellement, mon abandon du premier a été une réelle déception, mais ce sont des choses qui arrivent en sports mécaniques. Nous avons connu un problème avec un câble électrique du système d’injection qui venait d’être monté. Comme je n’ai pas roulé sur l’Enduro Test du premier jour, j’ai eu du mal à faire un bon temps au premier tour du second jour et j’ai dû prendre de gros, gros risques pour rester dans la compétition et gagner. Après le premier tour, j’ai retrouvé ma vitesse et mes sensations et je me suis bien éclaté. J’ai maintenant hâte d’être en Turquie… »

Johnny Aubert – KTM (3/2) 3e du provisoire E1
: "Le weekend c'est globalement bien passé mais je regrette de ne pas avoir pu mieux profiter de l'abandon d'Antoine Méo samedi. J'étais très bien dans toutes les spéciales sauf dans la ligne. Je n'avais pas les bonnes trajectoires et j'ai concédé du temps. Je termine 3ème derrière Rémes et Guerrero. Dimanche matin, j'ai attaqué fort et j'ai remporté toutes les spéciales du premier tour. Malheureusement, face à un Méo plus frais physiquement, je n'ai pas pu tenir le rythme et je termine second.Avec 33 points de retard sur Méo et 11 sur Rémes, rien n'est perdu. Il reste encore 100 points à prendre et nous avons vu encore une fois ce weekend que tout pouvait arriver. "

Julien Gauthier – HM-Honda, (7/6) 7e du provisoire E1 : "Je suis très satisfait de ma première journée de course. La vitesse et le physique sont de nouveau là et j’ai eu de bonnes sensations, c’est positif. Je gagne quatre spéciales dont deux au scratch et sans quelques fautes commises j’aurais pu faire mieux sur deux chronos. Je me battais dans le groupe de tête mais les conséquences de ma chute en liaison me coûtent trois places."

E2 :

Pierre Alexandre Renet – KTM (3/3) 3e du provisoire E2 : "Le weekend a bien commencé pour moi puisque dans le super test de vendredi soir, je réalise le 2ème temps. Le lendemain, j'ai continué sur ma lancée et après 2 spéciales, j'étais en tête de la catégorie. Pour moi qui ai souvent du mal à me mettre dans le rythme dès le début de course, c'était très encourageant. Le tour était jalonné de 4 spéciales, 2 extrêmes, une cross test et une ligne. Si dans les 3 premières je m'en suis bien sorti, j'ai manqué d'engagement dans la ligne. Au début du 2ème tour, j'étais en bagarre pour la 3ème place avec Thain. J'ai réussi à le distancer et à contenir le retour de Salminen dans le dernier tour. Je termine 3ème. Dimanche, j'ai souffert de la chaleur et des efforts de la veille. Cervantes et Oldrati ont fait une erreur de pointage et je me suis retrouvé à la lutte pour la seconde place avec Salminen. Nous avions 3 secondes d'écart au début du dernier tour. J'ai attaqué à fond dans la ligne pour le passer mais je suis tombé. Je termine 3ème, un peu déçu par la journée mais très satisfait de prendre la 3ème place du provisoire à Oldrati pour 2 points."

E3 :

Christophe Nambotin – Gas Gas (1/DNF) 2e du provisoire en E3

Comment analyses-tu ta victoire samedi ?
"Gagner la première manche faisait partie des objectifs que je m’étais fixés. Pendant la trève j’ai travaillé mon timing dans les spéciales extrêmes pour contrer David. Il fait la différence sur ce type de spéciale depuis le début de l’année et je ne voulais plus le laisser faire. Samedi il n’a pas pu me distancer sur ces secteurs, je l’ai même battu plusieurs fois. Je n’ai rien lâché et ça a payé. Je manquais de réussite sur les premières manches, je pense avoir solutionné ce problème."
Dimanche, comment te sentais-tu avant d’abandonner ?
"David a pris la tête rapidement et l’a conservée tout le premier tour. Je suis remonté sur lui petit à petit et je lui ai pris les commandes de l’épreuve à l’entame du deuxième tour. Je me sentais vraiment bien physiquement, j’avais géré les choses comme il fallait. Je me suis battu dans chaque spéciale en essayant de creuser davantage l’écart dans la ligne. Avant d’abandonner j’étais vraiment confiant pour la victoire."

Tu abandonnes sur casse mécanique, que s’est-il passé ?

"C’est une biellette d’amortisseur qui a cassé. J’étais dans la spéciale en ligne du troisième tour, la moto s’est affaissée d’un coup. La seconde biellette a cassé immédiatement et a tordu mon amortisseur. En clair il n’y avait rien à faire, la moto ne pouvait plus rouler. Je suis très déçu. Nous avons fait un gros travail de développement sur la moto et le fait d’avoir choisi un amortisseur plus dur était un super choix. Seulement cette modification a engendré davantage de contraintes sur les biellettes et malgré le fait qu’elles aient été renforcées elles ont lâché. Cela ne remet pas en cause quoi que ce soit en ce qui concerne l’équipe, c’est uniquement un paramètre de plus à gérer dans le développement de ma moto de course."

Quels sont ton bilan et ta vision du championnat au lendemain de ce Grand Prix ?

"Honnêtement je suis très déçu. Quand on casse alors qu’on se bat pour gagner un Grand Prix c’est rageant. Cette casse me gêne aussi dans la mesure où je vais aborder le Grand Prix de Turquie hanté par le spectre de cette mésaventure. A la mi-septembre j’aurai un nouveau cadre, je vais prendre mon mal en patience en attendant et, cela peut surprendre, me concentrer sur la finale à Peyrat le Château et sur celle de Noirétable. Le Grand Prix de Turquie servira davantage à me remettre dans le bain je pense…"

Seb Guillaume – HVA (3/2), 4e du provisoire E1
: « Finir sur le podium durant les deux jours est fantastique pour moi. C’était une course particulièrement éprouvante en raison de la chaleur, mais je me suis senti bien le premier jour. Gagner le Super Contest du vendredi était de bon augure et les sensations étaient là. J’ai gagné quatre spéciales et je n’ai pas fais de grosses fautes. J’avais de quoi être satisfait de cette 3e place. Le deuxième jour, je devais terminer également sur la première marche du podium, mais l’abandon de Christophe Nambotin me fait gagner une place. Deux places sur le podium, c’est top ! J’espère en faire autant en Turquie. »


Junior :
Jéremy Joly – HM-Honda, (2/6) En tête du Junior : "Je suis parti avec un petit handicap par rapport aux autres car je ne connaissais pas le site. Commente Jérémy à l’issue de son Grand Prix. J’étais blessé lors de l’édition 2009 et je n’étais pas aux ISDE en 2008. C’était une course éprouvante, la chaleur était difficilement tenable. D’ailleurs, le premier jour de course j’ai accusé le coup dans le deuxième tour. J’avais prévu d’attaquer dans la spéciale en ligne pour faire la différence et ça a été payant, je termine la première journée 2e. Le lendemain j’ai vraiment eu le sentiment d’être plus efficace. A la fin du deuxième tour j’ai pris les commandes de la catégorie mais une erreur de pointage vient ruiner mes efforts. Il y avait du monde devant la pendule et je me suis trompé, c’est rageant. Je ne sais pas si la chaleur m’a fait perdre de la lucidité mais une chose est certaine, je termine sixième alors qu’au chrono je remporte la journée. C’est l’enduro, preuve que j’ai encore des choses à apprendre…


Réseau social

       

Retourner vers « Championnat du monde d'enduro (EWC) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités