Connexion
Morgane Perez Journal de bord

Morgane Perez : Journal de bord 2021- P1

  • Par: La Rédac' Freenduro

Aujourd'hui on ouvre nos colonnes à une pilote féminine de championnat de France d'enduro : Morgane Perez. Tout au long de la saison Morgane, à travers son journal de bord, va nous faire découvrir de l'intérieur sa vie de pilote amateur avant pendant et après ses épreuves auxquelles elle prendra part.

On commence donc ce premier épisode par une présentation de Morgane à qui nous avons laissé carte blanche pour nous expliquer qui elle est, comment elle a attrapé le virus de l'enduro et son parcours pour arriver jusqu'au championnat de France cette année.

 

mogane perez

Moi, c'est Morgane, j’ai 24 ans et je suis une passionnée d’enduro

Dans la vie, je suis aide-soignante, et je me suis également engagée auprès des pompiers volontaires.
J’ai toujours aimé le sport en général, en particulier les sports d’extérieur. Je suis un peu hyper active sur les bords donc j’ai toujours beaucoup bougé, puis j’ai découvert l’enduro...

Quelle mouche m’a piquée ?

Même si ça se développe de plus en plus, le nombre de filles qui pratiquent l’enduro reste mince. La plupart d’entre nous sont dans le milieu depuis longtemps, certaines même depuis l’enfance.  Mais moi je suis un peu à part, j’ai découvert l’enduro par hasard à l’age de 16 ans puisqu’une manche du CDF se déroulait à côté de chez moi (Puy-en-Velay)
Après c’est pas compliqué, j’ai tout simplement eu le coup de foudre pour ce sport. Littéralement. Et à partir de la, c’est un véritable parcours du combattant qui s’est offert à moi.

Comment j’en suis arrivée la ?

J’ai 16 ans et une 50 yamaha DT me permettant d’avoir un minimum d’indépendance au milieu de ma campagne.  Comprenez bien que quand j’ai découvert l’enduro… J’ai voulu en faire !
Mes parents ne m’ont jamais empêché de faire de la moto, mais ils ne m’ont jamais aidé non plus sur le plan financier. C’est là que mon fameux parcours du combattant a débuté puisqu’il m’a fallu accumuler un travail à mes études entre autre.
Le temps d’acquérir assez d’argent afin d’avoir permis et moto qui me permettrons de faire ce sport que j’admire tant. Ceci dis n’étant pas de nature patiente, je décide de mettre à l’œuvre ma petite 50cc.  Un sabot moteur, des pneus à tétines, de l’huile et la Yamaha est prête pour vivre les 3 années les plus dures de sa vie. Et malgré un manque considérable de moyens je m’éclate comme jamais !

yamaha 50 DT Morgane PerezPremiers tours de roue en enduro au guidon de la 50 DT

 

Une 125 Husqvarna dans mon garage

5JUIN 2015, j’ai 19 ans et une 125 Husqvarna dans mon garage. Il m’a fallu du temps pour réaliser que cette moto était à moi, après avoir passé 3 ans sur ma 50 à jalouser ceux qui avaient de vraies enduros.

husqvarna 125 Morgane Perez2015 sera marqué par un changement de monture avec un 125 Husqvarna TE

Après ça, j’ai acheté un semblant de remorque me permettant de transporter ma moto avec la voiture de mes parents quand ils pouvaient me la prêter. J’ai de ce fait, pu mettre un pied dans la compétition sans jamais réellement m’engager dans quoi que ce soit. Manque de moyens oblige, je ne fais que quelques courses par ci-par la.

J’ai également pu rencontrer certaines personnes à qui je ne dirai jamais assez merci. Des partenaires fidèles que je ne suis pas près d’oublier… Je pense notamment a Eric Cornet patron de la concession TECHNO BIKE. Mais aussi Mikael Phillis responsable de la marque GD EQUIPEMENT ou encore David Rigaud gérant de l’association TERRENDURO

ktm 125 Morgane PerezPetite visite chez TECHNO BIKE

2019 : j’ai réellement pu m’impliquer dans la compétition

À partir de la j’ai mis de l’argent de côté chaque mois pour pouvoir changer de moto régulièrement, participer a quelques courses et continuer mon chemin tranquillement.
Ce n’est qu’en 2019 quand j’ai enfin été libérée des études que j’ai réellement pu m’impliquer dans la compétition. De nature têtue j’ai tenu à faire les choses bien ! Je me suis beaucoup impliquée que ce soit dans ma préparation physique ou sur la moto, ainsi qu’à travers mon organisation et le travail a payé. Je finis l’année avec le titre de championne d’Auvergne Rhône-Alpes enduro et endurance au guidon d’une 250 2T KTM. J’étais tellement heureuse.

morgane perez pilote enduro2019 : championne d'enduro Ligue Auvergne Rhône-Alpes au guidon de 250 EXC

Malheureusement début décembre 2019 alors que j’attaquais tout juste l’entraînement hivernal pour ma première saison en championnat de France (2020), je me fracture la clavicule. Résultat : 3 mois d’arrêt, suivis de 2 mois et demi de confinement… La reprise a été dure pour au final ne pouvoir faire que deux épreuves du championnat, les autres ayant été annulée à cause de la crise sanitaire.


mogane perez yamaha 12 YZE pilote enduro2021 sera l'année du retour à Yamaha avec une 125 YZ EMais bon, après cette  année 2020 à oublier,  l’envie est toujours là, donc  je me concentre sur 2021 ou je vais (ENFIN) pouvoir réaliser mon rêve et participer à l’ensemble du championnat de France d’enduro !
Au guidon d’une petite 125 YZE, j’espère bien atteindre les objectifs que je me suis fixé !

À suivre ...

Morgane.

 

 

 

 

 

Photos : Julian Suau, Mastorgne, MT Pictures, Morgane Perez

Laisser votre commentaire ...
Caractères restant.
S'identifier ( )
Poster comme invité
Chargement... The comment will be refreshed after 00:00.
  • This commment is unpublished.
    YOT63 · 01/05/2021
    Le vieil enduriste pére de 2 enfants (1 garçon et 1 fille trentenaires maintenant) n' ayant pas "mordus" à la passion de leur pére malgré toute la panoplie depuis le 50 PW jusqu' à la 125 KX homologuée ne peut qu 'étre "envieux" et transmettre à Morgane tous mes encouragements à la lecture de ce 1er épisode ...!!!

A lire aussi :